toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le délirium du moment: « Israel est derrière Daesh »


Le délirium du moment: « Israel est derrière Daesh »

Alors que les preuves ne cessent de démontrer que le Qatar, l’Arabie Saoudite, la Turquie financent et organisent le renforcement de l’Etat islamique, l’accusation du Juif tirant les ficelles déborde à la manière d’une fosse septique de sites islamo-nazis. L’origine de cette rumeur provient d’Iran, des palestiniens mais aussi de l’Université Islamique des Frères Musulmans.

Depuis de nombreux siècles, les Juifs ont été accusés par leurs pires ennemis d’incarner le mal absolu. Ce thème constitue le fil conducteur qui traverse les accusations de crimes rituels, d’empoisonnements, les théories de la conspiration impliquant de supposées manipulations financières et militaires et ainsi de suite. L’usage de cette tactique centrale de la haine surfe fréquemment sur le registre émotionnel et s’appuie sur la répétition constante de névroses religieuses.

Nous assistons, une fois encore, actuellement à la remise en action de ce processus, puisque la haine propagandiste de l’antisémitisme moderne réitère les formulations absurdes disant qu’Israël, seule démocratie au Moyen-Orient, se serait associée aux évolutions les plus négatives qui affectent les peuples à travers le monde entier.

Loading...


jean-michel-fauvergue-le-patron-du-raid_5195641

Le site français .panamza.com est, certainement, l’un des sites conspirationnistes antisémites les plus « avancés » dans ses théories hasardeuses incitant directement à la haine contre les Juifs, Israël et l’Occident en général dont la France. Ici, ils dénoncent le RAID et son patron, Jean-Michel Fauvergue, comme « manipulés par les services de renseignements israéliens. 

Depuis juin 2014, le mouvement de l’Etat Islamique Daesh est devenu célèbre à travers le monde pour la rapidité de ses conquêtes et par sa cruauté. Celle-ci s’est avérée extrême, même pour un mouvement terroriste musulman, pourtant rompu à toutes les exactions. Peu de temps après que Daesh ait réussi à attirer l’attention de l’opinion publique, les accusations ont surgi alléguant qu’il aurait été créé par Israël ou qu’il était lié à l’Etat Juif.

Les propagateurs iraniens ont été parmi les tous premiers à pointer ce doigt inquisiteur et irrationnel. Dès l’été 2014, l’Agence de Presse de la République Islamique, contrôlée par le régime, a publié un récit accusant l’Amérique de monter son offensive contre Daesh comme un moyen de déstabilisation de la région toute entière, afin de protéger Israël.

L’article citait une prétendue “interview” fabriquée de toute pièce avec le lanceur d’alerte américain Edward Snowden. Les auteurs de ces mensonges attribuaient une déclaration à Snowden, disant que les Etats-Unis, le Royaume-Uni et Israël avaient collaboré pour “créer une organisation terroriste capable de centraliser toutes les actions extrémistes à travers le monde”. De façon identique, en juin de cette même année 2014, l’agence de presse iranienne Fars citait le Général-Major Hassan Firoozabadi, chef d’Etat-Major des forces armées d’Iran, qui prétendait que Daesh “est un mouvement israélien et américain visant la création d’une frontière sûre pour les Sionistes contre les forces de « la résistance » dans la région[1]”.

jewish-state-in-israel-and-the-levant-jsis-middle-east-monitor

L’Association Mondiale des Diplômés d’Al Azhar est un groupe de coordination des Universitaires émanant de l’Université Al-Azhar. C’est l’institution académique dominante en Egypte, pays qui est en paix avec Israël. En juin 2014, cette association a publié un communiqué sur son site internet, qui prétend que Daesh et d’autres groupes djihadistes seraient “une production juive circulant sous une grande variété de noms qui changent à chaque fois” (pas folle la bête). Le communiqué citait aussi le chef de la branche pakistanaise de cette association, le Cheikh Sahab Zadeh Aziz, affirmant : “L’organisation terroriste Daesh est un complot sioniste qui vise à assassiner les Musulmans, à faire couler leur sang et à violer leurs femmes et leurs filles[2]” (elles sont tellement belles…).

L’Ayatollah Sayed Mor­tada Al-Qazwini, un chef religieux chiite très populaire en Irak, livrait un prêche à l’été 2014, qui déclarait que Daesh est ”une organisation juive israélienne, instituée pour déchirer la terre des Musulmans[3]”. En février 2015, le Président soudanais Omar El Béchir (recherché pour crimes contre l’humanité et genocide par la Cour Pénale Internationale)- a fait référence à Daesh et Boko Haram : “J’ai dit que la CIA et le Mossad se tiennent derrière ces organisations. Aucun Musulman ne commettrait de tels actes[4]” (bien évidemment). Le site internet d’Al Jazeera en arabe publiait en août 2015 un article proclamant qu’Israël manipulerait Daesh dans l’ombre[5]”.

Learn Hebrew online

Nombreux sont ceux dans le monde occidental qui ne commencent que progressivement à admettre l’idée que Daesh représente le mal absolu de l’ère contemporaine. Les massacres du 13 novembre à Paris ont renforcé cette perception. En même temps, d’autres éléments ont commencé à faire des liens hasardeux entre Israël et Daesh. Les Palestiniens sont en premier ligne avec leur force de frappe médiatique, ont tout faire pour mettre en avant de tels montages fallacieux.

Abbas Zaki, membre du cercle dirigeant du Fatah a déclaré qu’Israël et Daesh” sont les “deux faces de la même pièce de monnaie[6]”. La page facebook officielle du mouvement du Fatah a posté une caricature qui décrit les attentats de Paris et montre Binyamin Netanyahu portant un brassard frappé d’une étoile de David rappelant l’insigne Nazi et en train d’aider un terroriste de Daesh à ajuster le tir de sa mitrailleuse[7]. Une autre caricature sur la même page montre deux allumettes dans une boîte marquée “terrorisme”, la tête d’une allumette représentant un Juif ultra-orthodoxe et l’autre un terroriste de Daesh[8]. Un dessin publié le 15 novembre dans l’organe de presse et quotidien officiel de l’AP : Al-Hayat Al-Jadida, illustre un Israélien “décapitant” le Dôme du rocher et un terroriste de Daesh décapitant en même temps un otage, en employant exactement le même sabre allongé[9].

Les exemples ci-dessus illustrent que la relation établie artificiellement entre Israël et Daesh a été entièrement conçue, fabriquée et promue, à l’origine par des sources exclusivement musulmanes. Cependant, elles ont rapidement été rejointes par d’autres, tels que l’ancien Président cubain Fidel Castro qui, en septembre 2014, a accuse le Sénateur John Mc Cain et Israël d’avoir conspire ensemble pour créer l’Etat Islamique[10].

Loading...

Aux Pays-Bas, un tweet diffusé par la Musulmane Yasmina Haïfi, une candidate de rang secondaire mise en avant par le Parti Travailliste, lors des élections parlementaires de 2012, s’est attire une certaine attention médiatique. En août 2014, elle a tweeté : “Daesh n’a rien à voir avec l’Islam… c’est un plan des Sionistes qui veulent noircir l’Islam[11]”. Haifi essayait ainsi de dissocier le pire mouvement islamonazi au monde de l’Islam en général et de propager une théorie de la conspiration point du doigt les “Sionistes”. Haifi était, à cette époque, employée en tant que Directrice de projet par… le Centre de Cyber-sécurité du Ministère Hollandais de la Justice[12].

Comme on l’a mentionné, cette notion que les Juifs incarnent le mal absolu s’est enracinée dans l’histoire. Le Christianisme en a longtemps fait la promotion, en prétendant que les Juifs seraient responsables de la mort du “Fils de D.ieu”. De leur point de vue, c’est l’acte le plus inimaginable. Dans son livre, The Devil and the Jews, Joshua Trachtenberg a écrit que le Christianisme percevait le Juif comme “un sorcier, un meurtrier, un cannibal, un empoisonneur, un blasphémateur[13]”.

Cette perception du mal absolu s’est transformée au fil des siècles.Le mouvement nazi stigmatisait les Juifs comme des “sous-hommes”, justifiant ainsi leur extermination. Depuis longtemps, dès la fin de la Seconde Guerre Mondiale et jusqu’à présent, la société européenne  considère les Nazis comme l’incarnation du mal absolu.

Cependant, résultat d’un déluge constant de propagande anti-israélienne, plus de 40% des citoyens de l’UE âgés de 16 ans et plus considèrent qu’Israël est, soit un Etat nazi, soit un Etat qui mène une guerre d’extermination contre les Palestiniens. Ces résultats de sondage signalent un désir vibrant, chez les Européens, d’affirmer l’équivalence des actions israéliennes avec le “mal absolu”.

Le lien artificiel établi entre Daesh et Israël est une illustration de cette permanence et de la façon dont, dès qu’une nouvelle perception du mal absolu surgit, on le raccorde à Israël presque instantanément, un réflexe maladif. Puisque cette nouvelle forme d’incitation à la haine prend sa source, pour la majeure partie, dans le monde musulman, ce processus démontre à quelle rapidité un thème central de l’antisémitisme ancien peut muter dans un tel environnement pour produire une variation contemporaine du même thème.

 

Par Manfred Gerstenfeld

img

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

Source: Jforum





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Le délirium du moment: « Israel est derrière Daesh »

    1. FANNY

      le bouc émissaire traditionnel pour tous ceux qui se sentent mal dans leurs baskets et dans leur tête et ne veulent pas se poser la question de savoir pourquoi ! c’est tellement plus simple

    2. Armand Maruani

      Qu’on nous dise de quoi on n’est pas responsables ça ira plus vite .

      A croire que les bébés muzz tètent du lait d’ânesse batardisées  » made in Gaza  »

      Quant au croisement de ces ânesses je vous laisse deviner .

      En tout cas il y en une qui ressemble à Hanyeh

    3. michel boissonneault

      soural et dieudonné se branlent de joie avec des articles de propagande pareil , mais cette propagande est malheureusement convaincante pour les faibles d’esprit facile a manipuler et qui cause des massacres ….
      croire que Israel est derrière les attentats du 13 novembre est grotesque et absurde

    4. hai

      vraiment forts ces israeliens ils donnent un ordre et aussi tot daesh l.execute est comme merah il a agis sur ordre du mossad posez la question a soral

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *