toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’actrice marocaine Loubna Abidar, héroïne du film « Much Loved » violemment agressée à Casablanca


L’actrice marocaine Loubna Abidar, héroïne du film « Much Loved » violemment agressée à Casablanca

L’actrice marocaine incarnant une prostituée dans le film « Much Loved » a affirmé dans une vidéo avoir été agressée au Maroc, où le long-métrage a été interdit. En sang et en larmes, elle indique ne pas avoir été autorisée à porter plainte.

La star marocaine du film « Much Loved » Loubna Abidar a déclaré, dans une vidéo publiée vendredi 6 novembre sur Facebook, avoir été violemment agressée à Casablanca, au Maroc. Arcade sourcilière ouverte et visage tuméfié, l’actrice de 29 ans est apparue en larmes sur les images.

« J’ai été agressée », affirme simplement celle qui campe le rôle principal dans ce film dépeignant le quotidien de prostituées à Marrakech. « Les médecins, les cliniques et les commissariats ont refusé de m’accueillir. Je suis allée au grand commissariat de Casablanca en pleine nuit et on m’a reçue avec des rires. Le policier a dit : ‘Enfin, Abidar a été frappée !' »

« Tout cela pour un film que vous n’avez pas vu »

Loading...

Loubna Abidar, qui est régulièrement la cible de propos haineux sur les réseaux sociaux, a déjà reçu menaces de mort au Maroc de la part d’extrémistes. Une situation inquiétante au point que le réalisateur Nabil Ayouch avait appelé, en mai dernier, les autorités à assurer la protection des actrices de son film.

« Tout cela pour un film que vous n’avez pas vu », ajoute Loubna Abidar, qui a reçu le prix de la meilleure actrice lors du festival du film francophone d’Angoulême en août. « Vous en avez vu uniquement ce qu’ils [les autorités marocaines, NDLR] ont voulu vous montrer. Jugez-moi à partir du vrai film. »

« Much Loved » a défrayé la chronique au Maroc, où il a été interdit et a fait l’objet de plaintes, notamment pour incitation à la prostitution. Dans une scène, la prostituée campée par Loubna Abidar se fait violer par un policier dans un commissariat de Marrakech.

Un autre acteur du film avait pour sa part, en juin, annoncé avoir été victime d’une agression au couteau à Casablanca.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “L’actrice marocaine Loubna Abidar, héroïne du film « Much Loved » violemment agressée à Casablanca

    1. MisterClairevoyant

      Pauvre fille!
      Le monde musulman vit à l’âge de la pierre, avec des vices modernes et ne fait la différence entre la vraie vie qui vivant les marocains dans les villes ou à l’étranger et un film, qui les dépeint comme ils sont en réalité; des violents, mais avec des armes à feu, ce n’est pas pareil qu’avec des armes de l’âge de la pierre, des petits cailloux et des grosses massues, mais pour faire le djihad, cela ne suffirait pas.

    2. moka

      J èspere vraiment qu elle va se remettre.Elle n a fait que relater un fait faisant partie de la réalité de tout les jour.La prostitution et la pédophilie existe autant dans les pays muslmans que nul part ailleurs.

    3. Armand Maruani

      Oui espérons qu’elle se rétablisse et on est de tout coeur avec elle .

      Encore une victime de l’hystérie et de la haine des héritiers d’un pédophile . .

    4. Slam

      Une jeune femme cassée et humiliée, un bel exemple d’intolérance en terre d’islam. Au fait Monsieur Grandin, vous devriez lire les commentaires, vous seriez choqué d’y trouver de la compassion pour une maghrébine, vous aurez ainsi une raison pour présenter vos excuses.

    5. Pilou

      Choisir le Maroc pour faire la promotion d’un tel film, ça ne dénote pas un grand raisonnement en campagne publicitaire.

      Le fait d’être marocaine, ne lui confère pas une certaine immunité aux yeux des fous d’Allah.

    6. Marinel

      Les PD du monde entier viennent enculer les petits Marocains et ils s’en prennent a une faible femme actrice qui interprète un rôle !
      Quels bourricots !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *