toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Journal d’un monstre: Les archives inédites du penseur du nazisme


Journal d’un monstre: Les archives inédites du penseur du nazisme

Retrouvée aux États-Unis en 2013, la version intégrale du journal d’Alfred Rosenberg, principal idéologue du régime nazi, offre une plongée vertigineuse au cœur du système hitlérien.

Biographies de Hitler et de ses séides, études sur le système nazi, récits de la Shoah: plus cette sombre époque s’éloigne, plus elle suscite de livres. Le paradoxe est que cette inflation éditoriale, à force de répétitions, finirait par mithridatiser l’esprit face à l’une des grandes tragédies de l’Histoire.

Subsidiairement, la multiplication des parutions a l’inconvénient de noyer les ouvrages importants au milieu de compilations qui n’apprennent rien que l’on ne sache déjà. Aussi convient-il de signaler les nouveautés -peu nombreuses- qui font réellement progresser la connaissance du national-socialisme. Tel est le cas, en l’occurrence, de la première édition complète des notes quotidiennes prises entre 1934 et 1944 par Alfred Rosenberg, le principal idéologue du régime nazi.

Loading...

Rallié dès 1920 à Adolf Hitler, rédacteur en chef duVölkischer Beobachter, participant au putsch manqué de Munich en 1923, Rosenberg publie en 1930 Le Mythe du XXe siècle, un ouvrage dans lequel il fait la synthèse de ses idées: racialisme germano-nordique, antisémitisme, antichristianisme, dénonciation des influences orientales sur la culture européenne. Si ce livre peut être considéré, à côté de Mein Kampf, comme l’expression pure des théories nazies, son auteur était toutefois tenu à distance par Hitler qui le trouvait un peu illuminé (c’est dire!), tandis que Goering, Himmler et Goebbels, ce dernier surtout, le détestaient. Ecarté des postes ministériels en 1933, Rosenberg attend 1941 pour être nommé ministre des Territoires occupés de l’Est, fonction où il reste marginalisé mais qui le mêle à tous les crimes nazis, ce qui lui vaudra d’être condamné à mort, à Nuremberg, en 1946.

Publié dans sa version intégrale, retrouvée aux Etats-Unis en 2013, le journal d’Alfred Rosenberg, non destiné à être publié, montre sans fard les rivalités personnelles au sein du premier cercle nazi ou les haines obsessionnelles du diariste (les Juifs, l’Eglise catholoque, la France…). Le texte éclaire certains épisodes comme le pacte Hitler-Staline, le pillage des œuvres d’art par les nazis en Europe occupée ou la toute première mise en œuvre de l’extermination des Juifs. La lecture de ces pages est glaçante. Mais le passé est parfois glaçant.

Journal, 1934-1944, d’Alfred Rosenberg, Flammarion





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Journal d’un monstre: Les archives inédites du penseur du nazisme

    1. Pénélope

      Dixit l’agité du ciboulot : « J’ai évidemment le droit d’exterminer des millions d’individus de races inférieures et que se reproduisent comme de la vermine. On affirme que je suis un génie politique, c’est faux : je suis un génie tout court. Oui, nous sommes des barbares ! C’est un titre d’honneur. Notre tâche est de saccager le monde actuel. Celui-ci ne peut être gouverné que par l’exploitation de l

      L’Etat islamique est à bonne école, il ne fait que singer l’autre débile.

    2. michel boissonneault

      BRAVO pour la peine de mort en 1946 et si des gens aurait été respectueux des 50 millions de mort a cause de la 2ième guerre serait bien si ce livre raciste aurait été détruit au lieu d’être publié

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *