toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Jean-Masson au sénat : « L’immigration d’aujourd’hui, ce sont les terroristes de demain »


Jean-Masson au sénat : « L’immigration d’aujourd’hui, ce sont les terroristes de demain »

Bronca mardi au Sénat après les propos du sénateur non-inscrit Jean-Louis Masson sur les immigrés. Il souligne que l’immigration actuelle ne permet plus d’avoir « de très bons Français » comme Marie Curie. Hors des « limites de la République » pour Didier Guillaume, « scandaleux » selon Pierre Laurent. Jean-Vincent Placé se dit « révolté ».


« L’immigration d’aujourd’hui, ce sont les… par publicsenat

Hémicycle du Sénat, mardi après-midi. L’heure est aux explications de vote sur le projet de loi sur le droit des étrangers, durci par la droite. Le sénateur de Moselle Jean-Louis Masson prend la parole. S’il siège parmi les non-inscrits, il n’en est pas moins proche de l’extrême droite dans ses propos. Sa prise de parole a scandalisé les sénateurs, surtout de gauche, mais aussi à droite. Jean-Louis Masson s’est lancé dans un amalgame entre les populations immigrées de confession musulmane – tout en restant dans l’allusion – et les terroristes. Il a affirmé que « l’immigration d’aujourd’hui, ce sont les terroristes de demain ».

Pour rappel, en octobre 2012, le sénateur divers droite de Moselle avait appelé l’UMP à « accepter de dialoguer avec Marine Le Pen », considérant que « le mur politicien entre le FN et la droite parlementaire traditionnelle » était « artificiel ».

« On a l’impression qu’on ne peut pas avoir, dans notre société ou cette assemblée, un avis sur l’immigration qui soit divergeant de ce que pensent les soi-disant bien-pensants. Je le dis très clairement : je suis hostile à l’immigration pour des raisons conjoncturelles et structurelles » a-t-il commencé devant un hémicycle quasi-plein pour cause de vote solennel sur l’ensemble du texte (voir la vidéo). « Actuellement, une veuve d’agriculteur touche beaucoup moins que ce que touche un immigré qui n’a jamais travaillé pour la France » lance-t-il, sous les applaudissements des deux sénateurs FN, David Rachline et Stéphane Ravier. Il siège d’ailleurs à leur côté dans l’hémicycle, en tant que non-inscrit.

« Avec des gens qui viennent d’autres endroits, ce ne sont pas les premiers de la classe »

Jean-Louis Masson continue sa diatribe anti-immigrés : « Par le passé, nous avons eu d’énormes vagues d’immigration : des Polonais, des Italiens, des Portugais. Et c’était des gens qui ne posaient pas de problèmes… Et il faut le dire. Et c’était également le cas de gens venus du Sud-Est asiatique. Et très souvent, leurs enfants étaient les premiers de la classe. Actuellement, avec des gens qui viennent d’autres endroits, ce ne sont ni les premiers de la classe… Mais oui, mais oui » lance-t-il sous la bronca des sénateurs. Stéphane Ravier, lui, semble ne pas en croire ses oreilles et ne boude pas son plaisir. Hilare, il claque des mains en regardant en l’air (voir la vidéo).

« Par le passé l’immigration conduisait à l’assimilation. Aujourd’hui elle conduit au communautarisme. Il y a des quartiers où on ne va plus. Et ce sont les mêmes gens qui sont dans ces quartiers » poursuit Jean-Louis Masson. « Il n’est pas pensable qu’on ait aujourd’hui des piscines où on sépare les hommes et les femmes, qu’on fasse des menus communautaristes dans les cantines scolaires ». Il conclut : « Tout à l’heure, on nous a dit que l’immigration avait conduit à des gens qui étaient de très bons Français, des Français remarquables. C’est vrai : Necker, Madame Curie, etc. C‘étaient des Français remarquables. Simplement, j’aurais aimé que la liste continue. Mohamed Merah, Amedy Coulibaly, ce sont les terroristes aujourd’hui ! L’immigration d’aujourd’hui, ce sont les terroristes de demain ! » Huées des sénateurs, à l’exception des deux représentants du FN, qui applaudissent.

Joint par l’Est républicain, « Jean-Louis Masson dit ne rien regretter. Mis à part de n’avoir pu s’exprimer normalement. Ce bazar ambiant l’aurait poussé à prononcer une dernière phrase qui n’était pas prévue » écrit le quotidien de presse régionale. « Il y avait un tel cirque que je n’ai pu lire mon texte. Je ne voulais pas dire cela. Je voulais dire que les terroristes d’aujourd’hui sont le produit de l’immigration récente » explique le sénateur, qui pense n’avoir « rien dit de contraire au règlement ». Interrogé également par la chaîne de télévision locale Mirabelle TV, Jean-Louis Masson affirme avoir « dit tout haut ce que des millions de Français pensent tout bas. Et chacun des points que j’évoque correspondent à la stricte réalité » soutient le sénateur de Moselle.

« Toucher les instincts les plus vils »

Après l’annonce des résultats du vote, les rappels au règlement se succèdent à gauche pour dénoncer les propos du sénateur de Moselle. « Son intervention a dépassé les bornes et peut-être même les limites de la République française » selon Didier Guillaume, président du groupe PS du Sénat (voir la vidéo). « C’est pour toucher les instincts les plus vils. Tout simplement car ces gens-là (les Polonais, Italiens, Portugais, ndlr) sont des catholiques, alors que ceux qui viennent maintenant sont des musulmans » décrypte-t-il. Il demande au président Les Républicains du Sénat, Gérard Larcher, de « vérifier si les propos de notre collègue sont dans le champ de la République et nous en tirerons les conséquences » le cas échéant .

source





Journaliste canadien indépendant. Spécialiste des questions sur l'islamisme, le terrorisme, la géopolitique, et sur le conflit Israélo-arabe.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Jean-Masson au sénat : « L’immigration d’aujourd’hui, ce sont les terroristes de demain »

    1. Jacques

      Quelle honte et quel scandale…

      Qu’un élu de la République, un élu du peuple, ne puisse pas s’exprimer pour dire LA VÉRITÉ, sans haine, mais lucidement ; la vérité que tout le monde connaît, à commencer par ces soit-disant élus mais vrais prévaricateurs et imposteurs qui l’ont conspué, mais que personne n’ose plus dire tant la pression du politiquement correct est forte… quelle honte, quel scandale.
      C’est absolument révoltant, et ces messieurs-dames goguenards aujourd’hui, antidémocratiques, feraient mieux de réviser l’histoire de France ; ainsi ils sauraient CE QUI LES ATTEND ; parce que le peuple français ne restera pas éternellement inactif face à ces traîtres au pays, qui le saignent aux quatre veines, se servant généreusement sur la bête (indemnités, avantages divers, retraites de sénateurs, cumuls divers et variés), tout en le VENDANT à l’ennemi islamique.

      Le retour de bâton sera à la hauteur des forfaitures, ils ne perdent rien pour attendre.

    2. Jacques

      Pour plus d’informations sur Jean Masson.

      Tout sauf bête, diplômé de polytechnique… fondateur-président du parti Démocratie et République ; il a soutenu Dupont-Aignant à la dernière présidentielle (2012). Ce n’est donc même pas un membre du FN ou apparenté.

    3. yoniii

      hi

      « l’immigration d’aujourd’hui, ce sont les terroristes de demain ».
      tous est dit , bravo

      la bien pensance
      le politiquement corecte
      la dhimmitude des bobo

      ce fissure et continuera a ce fissuré
      ils auront beua censuré , propagandé ,

      la verité continuera a ce faire jour

      la dhimmitude , le crepuscule de la vie

      by

    4. Patrick Girard-Haddad

      Cet ignoble personnage devrait être déchu de ses mandats et condamné à une très lourde amende.

    5. Jg

      Simplement dit et bien dit! Quant aux senat c est quoi ca? Combien ca coute ca aux contribuables?
      Bande de parasites! Ca c est une reponse!

    6. Pinhas

      C’EST POURTANT SIMPLE ET LIMPIDE , DEHORS LES ENNEMIS DE LA FRANCE ET DE SES VALEURS .

      PAS DE TOLÉRANCE AVEC LES BARBARES QUI NOUS HAÏSSENT .

    7. zanaroff

      C’est pas faux ce qu’il dit. En tout cas, on va vérifier vite dans un avenir proche ses propos. Et les autres de fermer leur gueule… de se faire petits et de se faire oublier… car un jour la collaboration se paye toujours en temps de guerre.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap