toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Erdogan, considère le bombardier Russe comme étant un avion militaire inconnu, une menace pour la Turquie


Erdogan, considère le bombardier Russe comme étant un avion militaire inconnu, une menace pour la Turquie

Selon le premier ministre, La Turquie n’avait pas l’intention de créer une telle situation, mais a été obligée d’abattre l’avion militaire inconnu qui a pénétré dans son espace aérien.

 L’Armée de l’air turque a attaqué mardi matin le bombardier russe Su-24 conformément aux normes de réaction aux menaces à la sécurité, a déclaré mardi le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan.

« Nous ne le voulions pas, mais tout le monde doit respecter le droit de la Turquie de protéger ses frontières. Un avion militaire inconnu a pénétré dans notre espace aérien. Nous lui avons adressé dix avertissements en cinq minutes, mais il restait toujours sur notre territoire. Nous avons réagi en stricte conformité aux normes de réaction aux menaces que nous avions adoptées », a indiqué M.Erdogan à l’issue d’une réunion du Conseil de sécurité turc.

La Turquie n’est hostile à l’égard d’aucun pays, a-t-il ajouté.

Le premier ministre a en outre affirmé que les Turkmènes syriens seraient visés par des raids aériens. D’après lui, les Turkmènes syriens sont obligés de se réfugier près de la frontière turque.

Un bombardier russe Sukhoi Su-24 engagé dans l’opération contre le groupe terroriste Etat islamique (EI) en Syrie s’est écrasé mardi sur le territoire syrien, à 4 km de la frontière turque. Selon le président russe Vladimir Poutine, le Su-24 a été abattu dans l’espace aérien syrien par un missile air-air tiré par un chasseur turc F-16.

La Turquie affirme que l’avion russe a violé son espace aérien. D’après le ministère russe de la Défense, l’avion se trouvait en Syrie, à un kilomètre de la frontière turque.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 10 thoughts on “Erdogan, considère le bombardier Russe comme étant un avion militaire inconnu, une menace pour la Turquie

    1. français pas naif

      Salauds de Turcs. J’espère que POUTINE ne sera pas mis aux bans de ces nations dont la FRANCE qui ne jouent pas franc jeu alors que l’on a besoin de POUTINE, le seul soucieux de défendre la chrétienté et les chretiens, et ISRAË . On ne peut pas en dire autant de Obama

    2. Armand Maruani

      Poutine ne peut pas l’encadrer .

      Erdogan à force de se surestimer va tomber de son minaret avec son couffin de kebab et de loukoum pour recevoir une fessée du maître du Kremlin qui en a vu d’autres .

      Erdogan le porc antisémite finira mal un jour ou l’autre .

    3. Armand Maruani

      Poutine ne peut pas l’encadrer .

      Erdogan à force de se surestimer va tomber de son minaret avec son couffin de kebab et de loukoum pour recevoir une fessée du maître du Kremlin qui en a vu d’autres .

      Erdogan le porc antisémite finira mal un jour ou l’autre .

    4. Pot-au-feuj

      ça fait longtemps que je sens , vois , comprends que Israel et la Russie subissent tous les deux un bashing sévère en provenance de l’occident ; clairement vos deux causes sont justes , j’espère que vous vous soutiendrez l’un l’autre et je vous souhaite bonne chance.

    5. Un Goy Français

      Je me demande à quoi joue Erdogan. Se mettre à dos la Russie, c’est profondément idiot, surtout quand on est juste à côté. La Turquie, ce n’est pas les USA…

      D’autant que cette « violation de frontière » doit sûrement correspondre à la frontière fictive, de 8 km plus lointaine que la frontière réelle, que la Turquie a mise en place il y a quelques mois (si j’ai bonne mémoire)… En gros, la Turquie veut avoir une zone tampon avec la Syrie, mais s’ils se mettent à abattre les avions russes dans cette zone tampon…

      Ah, qu’est-ce qui peut bien se passer dans sa tête de dictateur…

    6. Cri-cri

      Donc, la Turquie peut abattre 1 avion russe parce qu’il était à côté de sa frontière aérienne, mais Israël doit laisser faire 1 bateau turc qui viole son espace maritime ?
      Bravo, Herr Dogan, te mettre Poutine et les russes sur le dos, c’est tout simplement jouissif.
      À ta place, je ferais gaffe. Poutine me semble être le genre de gars à avoir la rancune meurtriere .

    7. michelm.m

      Bravo Cri cri, je cite :

      la Turquie peut abattre 1 avion russe parce qu’il était à côté de sa frontière aérienne, mais Israël doit laisser faire 1 bateau turc qui viole son espace maritime ?

      éh oui, navrant, hein !

    8. rouffart

      Le sieur Erdogan s’imagine pouvoir inventer n’importe quoi avec les Russes. Il est tombé de son couffin ! Se mettre sur le dos M. Poutine, il n’ira pas loin et ce sera tant mieux pour nous. Autant ce dernier est intelligent et astucieux, l’autre pédale dans ses loukoums !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap