toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Depuis les attentats, les chauffeurs barbus n’ont plus la cote dans les palaces parisiens « Les chauffeurs portant la barbe ne seront plus affectés à ces hôtels »


Depuis les attentats, les chauffeurs barbus n’ont plus la cote dans les palaces parisiens « Les chauffeurs portant la barbe ne seront plus affectés à ces hôtels »

Un regard réprobateur, une mission annulée sans raison, une réflexion chargée de sous-entendus… Depuis quelques mois, et plus encore depuis les attentats du 13 novembre, la barbe est devenue indésirable chez les chauffeurs de limousines de la société Chabé, principal prestataire des grands palaces parisiens.

 Même taillée, même portée avec classe par ces salariés en uniforme triés sur le volet. « Rien n’est écrit mais plusieurs clients de grands hôtels ont demandé aux concierges de ne pas avoir recours à des barbus », témoigne l’un d’eux, ouvertement inquiet d’une discrimination qui ne dit pas son nom.

Le sujet, tabou, s’est invité début octobre à un comité d’entreprise. Interrogée sur le fait que « certains hôtels ne veulent plus de chauffeurs avec des moustaches et des barbes », la présidente de Chabé, Agnès Lo Jacomo, petite fille du fondateur de cette institution presque centenaire, a admis son « désarroi » mais confirmé sa décision de « s’exécuter auprès de ces clients ». « Les chauffeurs portant la barbe ne seront plus affectés à ces hôtels », expliquait-elle alors.

Accueilli avec un kit de rasage

« Tous les hôtels n’ont pas cette attitude. Il y a en a même où la barbe est appréciée parce que c’est à la mode », sourit l’un des « quatre ou cinq barbus » — sur 110 salariés — de la maison Chabé. En revanche, plusieurs palaces sont montrés du doigt, comme le Park Hyatt, rue de la Paix (IIe), et le Mandarin oriental, rue Saint-Honoré (Ier).

Dans le premier, « un collègue barbu a subi une inspection de sa voiture et a vu sa mission annulée, sous prétexte qu’il ne disposait pas de tous les accessoires de service : bouteilles d’eau, etc. », raconte ce salarié. « Une faute imaginaire », selon lui.

Au Mandarin oriental, un autre aurait été accueilli à la conciergerie avec un kit de rasage. « C’est très discriminant, c’est même brutal », estime C., 15 ans de maison et une barbe taillée quotidiennement avec un soin de mannequin. « Me demander de me raser, ce serait comme me couper un bras », ajoute-t-il.

« Nous n’avons jamais sélectionné les chauffeurs sur leur physique, jamais demandé tel ou tel type de personne », se défend la direction du Mandarin Oriental. Même réponse au Park Hyatt, dont la chef concierge se dit « fort surprise ». « Il n’y a jamais eu de problème de ce type dans notre hôtel et il ne nous appartiendrait pas d’ordonner autoritairement à un chauffeur d’aller se raser », assure-t-elle. Au-delà du principe, les salariés concernés craignent les conséquences financières : moins de missions, c’est un salaire réduit et des pourboires en moins.

Source





Avocate en droit international - Entre New York, Genève, Paris et Tel Aviv



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Depuis les attentats, les chauffeurs barbus n’ont plus la cote dans les palaces parisiens « Les chauffeurs portant la barbe ne seront plus affectés à ces hôtels »

    1. Jacques

      Les gens ne sont pas fous non plus, ils vont tirer les conséquences pratiques de ce qu’ils voient.
      Et ce qu’ils voient, c’est qu’il n’y a pas de désolidarisation franche et massive des musulmans français envers les fous d’Allah sanguinaires.
      C’est aux musulmans de se bouger et de faire le ménage dans leurs rangs, et même plus : un aggiornamento profond de leur religion (ce qui reviendra immanquablement à l’abandonner).

      Ce qui est dommage, c’est que des gens n’ayant rien à voir avec l’islam, de près ni de loin, les gens portant barbe, soient des victimes collatérales dans cette affaire… http://images.lindependant.fr/images/2014/11/27/dessin-d-aurel-publie-sur-yahoo-actualites-ci-dessous_480834_516x343.jpg?v=1

    2. bentata

      Normal ! Ça suffit tous ces barbus et tous ces foulards ,voiles ,burkas et autres signes distinctifs de revendication et de prosélytisme camouflés et jamais innocents .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *