toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Attentats de Paris: Le 3e kamikaze du Stade de France est passé par la Grèce comme « migrant »


Attentats de Paris: Le 3e kamikaze du Stade de France est passé par la Grèce comme « migrant »

Le 3e kamikaze du Stade de France est un homme qui a été contrôlé le 3 octobre en Grèce, en même temps qu’un autre kamikaze qui s’était mêlé aux migrants.

Cet homme, « qui s’est fait exploser » le 13 novembre « à 21H30 rue Rimet, porte H, à Saint-Denis, a été formellement identifié comme étant un individu dont les empreintes papillaires (digitales, NDLR) correspondent à celles relevées lors d’un contrôle en Grèce le 3 octobre 2015 », a indiqué le parquet.

« C’est lors de ce même contrôle que les empreintes du kamikaze s’étant fait exploser à 21H20 au Stade de France, porte D, avaient été relevées », selon le procureur de la République, François Molins.

Un passeport syrien au nom d’Ahmad al-Mohammad avait été retrouvé près du corps de ce premier kamikaze du Stade de France. Le document correspond à un soldat syrien des troupes loyales à Bachar al-Assad, tué il y a plusieurs mois.

Loading...

Un ferry pour le port du Pirée

La police a lancé un appel à témoin pour tenter de déterminer la véritable identité de cet assaillant, également contrôlé à Leros, avant d’être repéré en Serbie. Sa trace s’est perdue en Croatie.

Les deux hommes, dont il n’a pas été précisé s’ils étaient accompagnés, ont pris un ferry pour le port du Pirée en Grèce le 8 octobre.

Empruntant la route des migrants, ils auraient alors pris le chemin de la Serbie. Selon une source proche de l’enquête, le contrôle du 3 octobre était un « contrôle des Grecs visant à enregistrer tous ceux qui transitaient par la Grèce depuis la Turquie vers l’espace Schengen ». Actuellement, le groupe jihadiste État islamique, qui a revendiqué les attentats de Paris, « détient d’authentiques passeports vierges qu’il fournit à ceux qui veulent gagner l’espace Schengen », a expliqué cette source.

Sans être repérés

Les enquêteurs tentent d’établir comment les auteurs des attaques du 13 novembre susceptibles d’avoir été en Syrie ont pu revenir en Europe sans être repérés.

C’est notamment le cas de celui qui est présenté comme un organisateur présumé des attaques, le Belgo-Marocain Abdelhamid Abaaoud.

Deux kamikazes du Bataclan, Omar Ismaïl Mostefaï et Samy Amimour, sont également partis en Syrie fin 2013, tout comme Bilal Hadfi, un Français de 20 ans résidant à Bruxelles, qui s’est fait exploser au Stade de France.

Learn Hebrew online

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *