toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Tribune de Jérôme Dubus – Conseiller de Paris – « Mauvais vent pour l’Hôtel de Ville »


Tribune de Jérôme Dubus – Conseiller de Paris – « Mauvais vent pour l’Hôtel de Ville »

Jérôme DUBUS est Membre du Comité Directeur de France-Israël.  Les maires de Paris successifs ont toujours pratiqué dans les relations internationales qu’ils ont été amenés à nouer l’équilibre et la mesure. Ce fût le cas tout particulièrement sur le sujet délicat et sensible du Proche Orient.

Certes, chacun avait son histoire personnelle et ses propres convictions mais jamais, ni Jacques Chirac, ni Jean Tibéri, ni Bertrand Delanoë n’ont manqué de mesure et d’équité dans leurs jugements et leurs actions sur le conflit israélo-palestinien.

Bertrand Delanoë reçu bien  en 2013, Salah Hamouri à l’Hôtel de Ville, celui-là même qui, membre du FPLP, avait fomenté un attentat contre Ovadia Yossef, Grand Rabbin d’Israël. Mais, la qualité de citoyen d’honneur lui fut refusée par une majorité UMP/PS/Centre au Conseil de Paris.

Loading...

Or, depuis l’arrivée à la tête de l’Exécutif parisien d’Anne Hidalgo, l’équilibre s’est rompu. Il ne se passe pas un mois sans que des signes ostentatoires de sympathie et de soutien soient donnés du côté palestinien, rompant ainsi avec 38 ans de diplomatie en faveur de la paix.

Qu’on en juge :

  • Le 19 juillet 2014, Jacques Boutault, maire écologiste du 2ème arrondissement et membre éminent de la majorité municipale participe à une manifestation pro-palestinienne interdite à Barbès. Malgré nos demandes répétées, cette provocation n’a jamais été condamnée par Anne Hidalgo.
  • A plusieurs reprises, le mouvement « Boycott-Désinvestissement-Sanctions » (BDS) dont certains membres sont ouvertement antisémites et le déclarent, a pu bénéficier d’une publicité totalement injustifiée et de lieux de propagande dans Paris.

Le vœu présente par le groupe « les Républicains » lors du Conseil de Paris du 28 septembre dernier, demandant la condamnation de ce mouvement de boycott a été repoussé par les élus socialistes sur ordre de Patrick Klugman, Maire-Adjoint en charge des relations internationales et de la francophonie. Il s’agit là d’une faute grave de la part d’un élu qui se réclame encore de sa proximité avec Israël.

  • Enfin, la réception de Mahmoud Abbas, Président de l’autorité palestinienne à l’Hôtel de Ville a été entourée d’un faste que peu de dirigeants étrangers ont connu et surtout pas les dirigeants israéliens actuels.

Mahmoud Abbas, qualifié de « Président de la Palestine » par Anne Hidalgo, s’est vu remettre la plus belle récompense de la Ville de Paris qu’un dirigeant étranger puisse se voir remettre au nom de son action en faveur de la « paix ».

Il suffit de connaître un peu le parcours de Mohamed Abbas pour constater que son action en faveur de la paix relève de la fiction : une fiction  certes bien entretenue  par tout ce que compte la France d’antisémites d’extrême-gauche comme d’extrême-droite.

S’agit-il de méconnaissance historiques et culturelles ou tout simplement d’un choix délibéré en faveur de la cause palestinienne de la part d’Anne Hidalgo ?

Learn Hebrew online

J’aurai préféré la première explication même si elle n’est pas très flatteuse mais les faits récents me font pencher pour la seconde. Paris est une ville ouverte, tolérante, qui dans l’histoire a souvent symbolisé la paix, la justice et l’équilibre.

Si Anne Hidalgo et Patrick Klugman étaient amenés à poursuivre leur politique pro-palestinienne, non conforme à la tradition et à l’esprit de notre capitale, nous serions nombreux, élus et citoyens, à nous lever pour dénoncer ces dérives.

J’en appelle donc au rétablissement rapide d’une politique internationale de la Ville de Pairs plus conforme au respect des différentes communautés qui composent notre ville.

Loading...

Il serait en effet regrettable que celles et ceux qui, par leurs hautes responsabilités et leurs déclarations, doivent symboliser le « vivre ensemble » deviennent celles et ceux du « haïr ensemble ».

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Tribune de Jérôme Dubus – Conseiller de Paris – « Mauvais vent pour l’Hôtel de Ville »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *