toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Se souvenir d’un mufti, criminel de guerre pronazi »


« Se souvenir d’un mufti, criminel de guerre pronazi »

Consolons-nous comme nous pouvons : la folie médiatique qui s’est déchaînée contre les déclarations du Premier ministre israélien sur le mufti de Jérusalem, sont riches d’enseignements.

D’abord, mais ce n’est pas vraiment un scoop : la différence vertigineuse de traitement entre une référence historique au passé, fût-elle énoncée de manière trop lapidaire, et les déclarations incendiaires du président de l’Autorité palestinienne sanctifiant le sang des martyrs qui jettent des pierres sur les juifs en prière. D’un côté la confusion cacophone, de l’autre le désert aphone.

Ensuite, même indirectement, le passé pronazi d’un leader aujourd’hui encore encensé dans le monde palestinien aura été rappelé, en dépit de tous les mensonges.

Loading...

Que cela plaise ou non aux Arabes de Palestine, ou à l’Occident et à l’extrême gauche israélienne qui continuent à les regarder  extatiquement : Non seulement Amin Al Husseini est un criminel de guerre pronazi, mais encore, il a insisté le 28 novembre 1941 lors de sa rencontre avec Adolf Hitler pour que celui-ci passe à une phase plus industrielle et définitive de la Shoah déjà  largement mise en application. Ce fut le 20 janvier 1942, lors de la conférence de Wansee, que la solution « finale » de la question juive fut décrétée. Ceux  qui acceptent de voir la vérité en face pourront lire les minutes du procès de Nuremberg et notamment ce témoignage accablant de l’adjoint d’Adolf Eichmann, Dieter Wisliceny : « Le mufti fut l’un des instigateurs de l’extermination méthodique de la communauté juive d’Europe et il agissait en collaborateur et conseiller d’Eichmann et Himmler pour l’exécution de ce plan. Il était l’un des meilleurs amis d’Eichmann et insistait constamment pour accélérer les mesures d’extermination ». Voilà qui ridiculise tous ceux qui sont allés jusqu’à qualifier le Premier ministre de l’État juif de révisionniste. Les mêmes qui taisent la thèse révisionniste du président de l’Autorité de Palestine du temps où il faisait ses classes en Union soviétique.

Enfin, et c’est le troisième enseignement de cette lamentable polémique planétaire, dans laquelle, même l’administration américaine obamanienne aura  tenu à verser son grain de sel : la gauche xénophile internationale, y compris en Israël, ne se résout pas à l’idée que la Shoah ne soit pas une entreprise purement occidentale : Que les autorités de Vichy, aient pu de temps à autre montrer un zèle intempestif : voilà qui ne déplait pas et qui ne saurait être considéré comme atténuant la responsabilité hitlérienne. Mais dire haut et fort qu’un Arabe ait pu collaborer à l’oeuvre diabolique ! Rappeler que d’autres en Égypte, en Syrie, en Irak ont accueilli les nazis à bras ouverts pour les aider à liquider physiquement d’autres juifs, voilà qui est commettre un crime de lèse-majesté contre l’Autre et contre un nationalisme palestinien qui porte encore grandement la marque du mufti, ainsi qu’on en voit l’empreinte sanglante sur l’esplanade disputée.

Tant que des Occidentaux pervertis par un anti-occidentalisme névrotique empêcheront le monde arabe de sécréter ses propres historiens critiques, comme Israël l’a fait, aucun mouvement national palestinien mature ne pourra remplacer les fanatiques au couteau tueur de juifs, inconscients héritiers d’un grand mufti nazi.

Gilles-William Goldnadel ©
Président de France-Israël et d’Avocats Sans frontières

Billet

ACTUALITE JUIVE – N° 1363  – Jeudi 29 octobre 2015

Learn Hebrew online






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “« Se souvenir d’un mufti, criminel de guerre pronazi »

    1. michel boissonneault

      c’est facile de taper sur la tête du Premier Ministre Nathanyanu mais il a raison car le moufti avait hitler et Himmler comme ami …..des gens que nous avons combattu donc tout ceux qui critique Israel concernant la Shoah me font chier

    2. Tibou

      Le « mérite » de cette polémique aura été de nous faire nous replonger dans les livres d’histoires et d’apprendre, d’approfondir nos connaissances ou simplement de les réviser pour s’en assurer le bienfondé. Au final, sur les réseaux sociaux, c’est assez formateur et a permis d’ouvrir des débats sur le thème, faisant ressurgir les déclarations d’Eichman notamment au procès de Nuremberg, relisant les conclusions sur centre Wiesenthal ou encore simplement ouvrir les livres d’histoire.

      Comme quoi à toute mauvaise chose, bonne chose.. puisque rien n’est mieux pour défendre Israel que d’apprendre l’histoire et d’aiguiser ses connaissances pour offrir les réponses les plus sensées et surtout les plus honnêtes 🙂

    3. Laurence

      Le mufty de Jérusalem a ete l’ami des figures maudites de l’extermination des Juifs d’Europe et voulait que les JUIFS PALESTINIENS DISPARAISSENT DE LA SURFACE DE LA TERRE AVEC L4AVANCEE DES TROUPES ALLEMANDE AU MOYEN ORIENT

      COMME QUOI LES JUIFS PALESTINIENS SONT DEPUIS TOUJOURS SUR CETTE TERRE

    4. Alauda

      Évoquer le mufti en France, c’est loin d’être gagné. Et pourtant ce ne serait pas un luxe de l’ajouter aux cours d’histoire.

      Quand on voit déjà les crispations identitaires concernant le volet islamique de la traite négrière, pour ne pas chagriner nos chers enfants de migrants qui, subissant déjà l’apartheid social en banlieue, ne s’en remettraient pas, soit-disant puisque les autorités le disent, de regarder leur propre histoire en face, on n’est pas rendu. C’est les prendre tous en bloc pour des esprits bien faibles et finalement mépriser ceux qui sont capables de regarder ces faits historiques pour ce qu’ils sont : une leçon à ne pas reproduire dans l’avenir.

    5. משה

      Pourquoi « pronazi » al husseini était un dignitaire nazi et chef des waffen ss musulman des Balkans !

      L’une des waffen ss qui s’est le plus distinguée et reécompensée par le régime nazi !

    6. sarah

      « Ceux qui acceptent de voir la vérité en face pourront lire les minutes du procès de Nuremberg et notamment ce témoignage accablant de l’adjoint d’Adolf Eichmann, Dieter Wisliceny : « Le mufti fut l’un des instigateurs de l’extermination méthodique de la communauté juive d’Europe et il agissait en collaborateur et conseiller d’Eichmann et Himmler pour l’exécution de ce plan. Il était l’un des meilleurs amis d’Eichmann et insistait constamment pour accélérer les mesures d’extermination ».

      Je n’ai pas eu le temps de chercher dans le procès de Nuremberg les passages où Wisliceny, le conseiller d’Eichmann, disait de façon nette que Le Grand Mufti de Jérusalem était bien l’inspirateur de la Solution Finale. MERCI de me l’avoir trouvé.
      Si les allemands d’aujourd’hui considèrent Hiltler dans leur très grande majorité comme un criminel de guerre, un génocidaire, les « palestiniens », eux, dans leur grande majorité, considèrent à l’inverse le Grand Mufti comme un modèle, une icône, un guide. L’immense fossé est là.
      DONC, LES NAZIS CONTEMPORAINS SONT PALESTINIENS
      Ceux qui savent ce pan diabolique de l’Histoire arabo-musulmane comme vous et moi sur ce site, combattront toujours aux côtés d’Israël et n’épargneront aucun arabe de Palestine.
      A-t-on épargné Dresde ? Non. Il en est et sera de même pour les territoires « palestiniens »..

    7. Richter

      VOUS N’AVEZ RIEN COMPRIS: Netanyahou a lancé un énorme pavé dans la mare! Il ne s’agit pas d’Hitler mais c’est le Mufti qui est visé et à travers lui les palestiniens. C’est le Mufti qui a choisi Arafat ET Mahmud Abbas pour créer l’OLP. Mahmud Abbas n’a jamais renié son origine NAZIE et en Janvier 2013 célébrait encore le Mufti et l’appelait «  »mon Heros »
      Abbas: ‘Mufti is My Hero’ | Israel Behind the News
      http://www.israelnationalnews.com/News/News.aspx/163916… Palestinian Authority chief Mahmoud Abbas spoke glowingly last…
      ISRAELBEHINDTHENEWS.COM|VON MEDIA REPRINTS

      Abbas: ‘Mufti is My Hero’
      Palestinian Authority chief Mahmoud Abbas spoke glowingly last Friday of the “legacy” of infamous Nazi collaborator Hajj Amin al-Husseini,
      ISRAELNATIONALNEWS.COM

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *