toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Propos de Nadine Morano: Le mot « race » cité dans la Constitution remis en cause


Propos de Nadine Morano: Le mot « race » cité dans la Constitution remis en cause

Les propos de Nadine Morano sur la « race blanche » font polémique. La Constitution dans son article 1er utilise pourtant le terme de race  » l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. ».

Jean-Luc Mélenchon souhaite que le mot race disparaisse de notre législation. Le dérapage de Madame Morano qui n’a pas sa langue dans sa poche fait grand bruit à droite comme à gauche.

Certains élus s’interroge sur la pertinence de la présence du mot « race » dans la législation française. « Je suis, pour une fois, totalement d’accord avec cette proposition de Jean-Luc Mélenchon. Le mot race devrait être exclu. Le mot race n’existe pas », a affirmé François Loncle, député PS de l’Eure.

Loading...





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Propos de Nadine Morano: Le mot « race » cité dans la Constitution remis en cause

    1. Marinel

      Même si Morano n’est pas du tout ma tasse de thé je la soutiens.
      La France est en passe de disparaître avec ses valeurs son histoire ; l’ignare Bartolone a tellement honte de la France qu’il veut que disparaisse le nom Île de France c’est trop discriminatoire dans son imaginaire de melting-pot.
      Il n’y a plus de race il n’y a que le genre humain et plus de pays il y a le monde on a pas fini d’ être colonisé, cela ne fait que commencer !
      Ami entends tu les cris sourd du pays qu’on … ?

    2. myriam

      Tiens, on va effacer aussi le mot blanc, noir, jaune dans le dico. Et pendant qu’on y est, supprimons également les expressions « rire jaune », « un p’tit noir « en parlant du café bien évidemment, « blanc comme neige ».
      Disney devra changer le titre de son premier grand dessin animé « Blanche-neige » pour ne pas dire aux enfants que la Reine dans ce conte de fées voulait un enfant avec la peau blanche comme la neige.

      Le racisme et l’antisémitisme (nous en savons quelque chose, nous les juifs, qui sommes persécutés depuis ^plus de 2000 ans) existeront toujours avec ou sans le mot race. C’est comme si on voulait soigner les symptômes (fièvre, douleurs) et pas la cause (appendicite par exemple). En faisant ainsi, on aboutit à une péritonite vite fait. Et je crains que cette obsession d’effacer toute trace de race fasse aussi plus de mal que de bien.

      NB : Je vais regarder le match de rugby chez des amis. Allez; vive le Sud-Ouest, vive le Rugby. vive la France. et vive le Canada.
      Sarah.

    3. Pinhas

      Et moi qui devait repeindre ma voiture en noir . Peut-être en gris alors …je tate ma race pour réfléchir , heu ! je voulais dire ; je me tâte .

      Que faire , quel dilemme .

      Comme dirait omelette  »être ou ne pas être tel est la question  »

      Être ou ne pas être un complexé hypocrite c’est surtout cela la question .

    4. MisterClairvoyant

      OK Mme Morano, vous aurez du préciser que la majorité de la France, est de race blanche et de culture judéo-chrétienne, (ce qui est une lapalissade) et que tout le monde a compris, et qu’il y a des minorités de noirs, gris etc.
      Alors, ceux qui cherchent à tirer parti, (plus quelle) du politiquement correct, lui ont sauté dessus, comme une meute de racistes sur une biche blanche. Je suis pour la paix, mais pas pour qu’on nous fasse avaler des couleuvres tous les jours, à un moment que la France va mal, justement à cause de ce melting-pot, si cher à certains, qui sont des hypocrites, qui font croire qu’ils ne sont pas racistes, mais quand tu as le dos tourné, sont anti-noirs, anti-français, anti-gris, anti-blancs, anti-juifs, anti-musulmans, antisémites, anti-chinois etc etc.

    5. FANNY

      Cette France du politiquement correct ressemble en ce momen plutôt à un théâtre grand-guignolesque … Comme tout le monde le dit si bien, jouer sur les « mots » n’efface pas les « maux » …
      oh, comme j’aime mes jeux de mots ! MDR.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *