toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Nucélaire iranien: Obama capitule et demande la « levée » des sanctions et non leur suspension comme le prévoit l’accord


Nucélaire iranien: Obama capitule et demande la « levée » des sanctions et non leur suspension comme le prévoit l’accord

Le président américain, Barack Obama, a formellement demandé à son gouvernement, dimanche 18 octobre, de préparer la levée des sanctions des Etats-Unis contre l’Iran, en vertu de l’accord nucléaire signé le 14 juillet par Téhéran et par les grandes puissances.

« Je vous demande par la présente de prendre toutes les mesures supplémentaires appropriées pour l’application effective des engagements américains énumérés » dans l’accord nucléaire, a déclaré Barack Obama dans un mémorandum.

Ce « jour de l’adoption », pour employer le terme officiel, marque le début d’un long processus qui devrait aboutir à la levée de certaines sanctions américaines contre l’Iran. Le département d’Etat, les ministères des Finances et de l’Energie sont concernés. Ils doivent se tenir prêts à lever ces sanctions, lorsque l’Agence internationale de l’énergie atomique aura vérifié que Téhéran respecte sa part du contrat.

Loading...

Cela signifie la capitulation du président Obama devant les menaces et exigences du Guide suprême Ali Khamenei de modifier l’accord nucléaire (JCPOA)

Selon les négociateurs iraniens, Ali Akbar Salehi, chef de l’Organisation de l’énergie atomique iranienne et architecte de l’accord nucléaire (JCPOA), et Beherouz Kamalvandi, porte-parole de l’Organisation de l’énergie atomique iranienne, le président Obama doit annoncer le 19 octobre 2015 que les sanctions seront « levées » et non simplement « suspendues », contrairement à ce que dit le texte de l’accord signé le 14 juillet 2015, auquel l’Iran est tenu. [1]

Cela signifie la capitulation du président Obama devant les menaces et exigences du Guide suprême Ali Khamenei de modifier l’accord nucléaire (JCPOA) sur ce point critique, car la levée des sanctions, contrairement à leur suspension, ne permettra pas leur réimposition automatique (« snapback« ). Ainsi, la promesse du président Obama d’un accord incluant un mécanisme sécuritaire de rétablissement automatique des sanctions en cas de violation iranienne serait rompue.

Notons que la déclaration de Salehi n’a été confirmée à ce stade par aucune source occidentale ou américaine.

Khamenei a publié ses exigences et menaces dans un discours public prononcé le 3 septembre 2015 devant l’Assemblée des experts [2], et le Majlis les a intégrées au texte qu’il a approuvé le 13 octobre 2015. [3]

Après l’allocution de Khamenei début septembre 2015, des contacts entre l’Iran et les Etats-Unis et les P5+1 ont eu lieu le 28 septembre 2015, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU, mais leurs résultats n’ont pas été rendus publics [4]. Par la suite, Khamenei a publié une directive, le 7 octobre 2015, interdisant toute négociation avec les Etats-Unis. [5]

Notes :

Learn Hebrew online

[1] Fars (Iran), 15 octobre 2015 ; ILNA (Iran), 15 octobre 2015.

[2] Voir le rapport de MEMRI en français, Khamenei déclare qu’il ne respectera pas l’accord si les sanctions sont simplement suspendues et non levees, 10 septembre 2015.

[3] Voir rapport de MEMRI en français, Le parlement iranien n’a pas approuvé le JCPOA mais une version de l’accord amendée par l’Iran, 15 octobre 2015.

Loading...

[4] Voir Dépêche spéciale de MEMRI n° 6162, Expected September 28 NY Meeting Between P5+1 Foreign Ministers And Iran Could Signify Reopening Of Nuclear Negotiations To Address Khamenei’s September 3 Threat That If Sanctions Are Not Lifted, But Merely Suspended, There Will Be No Agreement, 21 septembre 2015.

[5] Twitter.com/khamenei_ir, 7 octobre 2015.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Nucélaire iranien: Obama capitule et demande la « levée » des sanctions et non leur suspension comme le prévoit l’accord

    1. Robert Davis

      obanana n’a pas capitulé devant l’iran il a toujours voulu DOTER l’iran de l’arme nucléaire. Il n’a pas cessé une minute de poursuivre cet objectif. Si l’iran avait refusé l’arme nucléaire il l’aurait forcé à les prendre.

    2. michel boissonneault

      il a vendu les USA et Israel a l’iran POINT …. son défunt père musulman doit être heureux dans sa tombe

    3. Maguid

      Un grand KOL AKAVOD à Robert Davis; de puis sa première apparition sur la scène politique mondiale (i.e. sa première élection que je qualifierai de catastrophe humanitaire), j’ai tout de suite compris que sidi houssein obamerde était un chef islamiste forcené.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *