toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’État islamique aux réfugiés « A ceux qui émigrent vers les terres de mécréance, en particulier en France, vous ne connaîtrez pas l’honneur seulement l’humiliation… »


L’État islamique aux réfugiés « A ceux qui émigrent vers les terres de mécréance, en particulier en France, vous ne connaîtrez pas l’honneur seulement l’humiliation… »

En réaction à la crise des réfugiés et la migration vers l’Europe de centaines de milliers de personnes en provenance de Syrie et d’autres pays du Moyen-Orient, l’État islamique (EI) a lancé une campagne médiatique d’envergure exhortant les musulmans à renoncer à chercher refuge en Occident pour rejoindre les territoires sous son contrôle.

Dans le cadre de cette campagne, l’EI a diffusé 13 vidéos, de nombreux articles et pamphlets. En outre, ses militants ont inondé les médias sociaux de ce message, entre autres via une campagne Twitter sous le hashtag « Réfugiés – vers où ? » [1]

Le grand nombre de productions médiatiques relatives au sujet montre que l’EI considère la vague migratoire syrienne vers l’Europe comme un défi de taille. En effet, celle-ci cause du tort à la propagande de l’EI qui s’efforce de diffuser l’image d’un Etat islamique en plein essor vers lequel se ruent les musulmans. En outre, elle représente un problème démographique réel.

La campagne de l’EI s’articule en grande partie autour d’un message négatif, à savoir la condamnation de ceux qui choisissent de fuir vers l’Occident et l’argument que la migration vers l’Europe et l’Occident ne fera qu’aggraver la situation des réfugiés. En outre, l’EI et ses partisans insistent sur l’obligation de tous les musulmans d’effectuer la hijra [migration] vers l’EI, et font savoir que les musulmans résidant ailleurs négligent leurs devoirs religieux.

Les messages de la campagne jouent sur les comparaisons. Les propagandistes de l’EI juxtaposent les aspects négatifs de la migration vers l’Occident aux aspects positifs de la vie dans l’Etat islamique et de la hijra. Ainsi, ils présentent l’EI comme un idéal islamique, contrairement à l’Europe, dépeinte comme une terre de dépravation morale. Les territoires de l’EI sont montrés comme des terres où les musulmans vivent en paix, en sécurité et dans la prospérité, par opposition aux dangers et périls qui attendent des réfugiés en Europe. Si la vie au sein de l’EI peut être dangereuse, reconnaissent-ils, ils promettent la gloire et l’honneur par le djihad, notamment aux Syriens. La vie en Occident sera une vie d’humiliation et de maltraitance pour quiconque choisit d’abandonner les pays du Moyen-Orient, car ils subiront les conspirations des Européens et leurs tentatives de conversion au christianisme.

Les auteurs citent des passages du Coran, du hadith et de célèbres érudits pour souligner l’obligation de vivre dans un pays islamique. Ils citent fréquemment le chef de l’EI Abu Bakr Al-Baghdadi, appelant les musulmans à migrer vers les terres sur lesquelles il règne.

Citation twittée par le chef de l’EI Abu Bakr Al-Baghdadi avertissant les musulmans résidant parmi les non-musulmans

Plusieurs techniques de propagande sont utilisées dans cette campagne de l’EI : dans des vidéos, des scènes montrent la situation de réfugiés qui tentent d’atteindre l’Europe, y compris des images de l’enfant noyé Aylan Kurdi, de réfugiés battus par la police, et ainsi de suite. L’on peut y voir également de nombreux combattants occidentaux venus en Syrie qui offrent un regard interne sur les aspects négatifs de la vie en Europe. A ces derniers s’ajoutent les témoignages d’ « hommes de la rue », opposés à la migration vers l’Europe et défendent la vie dans les territoires de l’EI.

Le rapport suivant examine les principaux messages de la campagne :

Dar Al-Islam contre Dar Al-Kufr

Le message le plus fort contre la migration vers l’Europe explique que les territoires sous contrôle de l’EI sont considérés comme Dar al-Islam [terre d’islam], alors que l’Occident est considéré comme Dar al-Kufr [terre de mécréance]. Les territoires de l’EI sont présentés comme des terres du califat islamique. Il incombe à ceux capables d’effectuer la hijra de migrer vers les terres contrôlées par l’EI, notamment les zones phares de la Syrie et de l’Irak.

Dans une vidéo produite par la province de Salah Al-Din de l’EI, un cheikh déclare : « Ceux qui sont partis et ceux qui partent aujourd’hui [les migrants vers l’Occident] ignorent leur religion… car il est du devoir de chaque musulman d’émigrer de dar al-kufr vers diyar al-islam. » Selon le cheikh, le seul endroit qui applique la charia est l’État islamique, et il est donc du devoir de tous les musulmans de le rejoindre. Il ajoute que même si la plupart des musulmans ne vivent pas au sein des frontières de l’EI, celui-ci est toujours défini comme dar al-islam ; ils doivent donc quitter dar al-kufr et les « terres d’idolâtrie » et immigrer. [2]

Un combattant de l’EI apparaissant dans une autre vidéo parle du devoir des musulmans de vivre dans les territoires de l’EI en Syrie et en Irak : « En notre temps, Allah a accordé Sa grâce à la nation du Prophète Mahomet en établissant l’EI à Al-Sham, en Irak et ailleurs sur la Terre. Tout musulman pour lequel Allah a établi dar al-islam dans son pays doit y vivre, et tout musulman résidant dans un pays infidèle doit émigrer vers dar al-islam, comme cela a été ordonné par Allah et par le Prophète Mahomet… Si vous envisagez d’émigrer de la terre d’islam vers la terre de mécréance, laissant vos frères, les moudjahidines, défendre l’honneur de vos femmes, et des femmes de vos frères, et abandonnant vos sœurs, violées jour et nuit à Damas, à Homs et ailleurs – sachez que vous commettez un péché grave. » [3]

La migration doit se faire seulement dans l’Etat islamique

L’EI considérant que seules ses terres sont des « terres d’islam », sa campagne souligne que les migrants ne peuvent aller que là où règne l’Etat islamique. L’écrivain Gharib Al-Surouriyya avertit : « Le principe de base est que le musulman doit migrer, fuir au nom de sa religion, vers les terres d’islam. Comment renoncer à la migration vers la terre où la loi de la charia est appliquée et les lois d’Allah sont manifestes, pour des terres de mécréance… Si Allah, Exalté soit-Il, n’excuse pas ceux qui n’émigrent pas des terres de mécréance vers les terres d’islam, que dire de ceux qui dépensent leur argent et énergie et risquent leurs vies et celles de leurs familles en migrant vers les terres de mécréance, comme nous le voyons aujourd’hui… Ô monothéiste musulman, si tu choisis de ne pas migrer vers la terre d’islam – l’EI qui a élevé les lois de la charia au-dessus de toute loi humaine, et qui a sublimé les paroles d’Allah – le moins que tu puisses faire est de t’abstenir de migrer vers les terres de mécréance. Rester dans ton pays et combattre sur la ligne de front serait préférable pour ta religion, et pour ta vie terrestre, que de fuir. » [4]

 

Photo twittées d’un converti japonais à l’islam qui a rejoint l’EI en Syrie, présenté comme un prestigieux modèle d’un étranger qui a suivi la voie inverse de celle des réfugiés.

La gloire sous l’EI versus l’humiliation en Occident

Un thème récurrent de la campagne de l’EI est la comparaison entre ses territoires, terres de gloire et d’honneur en raison du djihad mené là-bas, avec l’Occident, terre de déshonneur et d’humiliation pour les musulmans qui y migrent.

L’écrivain Umm Abdallah Al-Jazrawiyya implore les réfugiés : « Revenez vers vos terres, car c’est là que sont les esclaves qui ont Allah pour Seigneur. Il les soutient et les renforce ; avec Son soutien, ils libèrent vos terres et y instaurent la loi d’Allah. Revenez à votre religion, à votre djihad et à votre gloire et regagnez votre honneur. » [5]

Dans une vidéo produite par la province de Raqqa en Syrie, les combattants de l’EI ont exprimé des sentiments similaires. Un journaliste demande : « Les réfugiés trouvent-ils la gloire dans les pays où ils cherchent refuge ? » Un combattant, d’origine française, répond : « Par Allah, en vérité, j’étais en France, à Paris, et je les ai vus, ces réfugiés, dormant dans les rues et dans les parcs, et les infidèles leur apportaient à boire et à manger de temps en temps. Alors qu’ici, sur la terre de l’Etat islamique, le diwan al-zakkat [le bureau de l’aumône] permet [aux nécessiteux] de vivre dans la gloire. » Un autre combattant répond : « Certainement pas. Il n’y a de gloire que dans l’islam. Sans aucun doute, la gloire est là, dans le djihad pour Allah. La gloire est dans l’EI, pas ailleurs. » Un troisième combattant dit : « Ces gens [qui ont migré vers l’Occident] seront humiliés, avec l’aide l’Allah. » [6]

Un combattant français de l’EI parle dans une vidéo produite par la province de Raqqa

Gharib Al-Ikhwan avertit ceux qui fuient leur pays suite au danger de guerre et de mort : « Certains peuvent évoquer le prétexte du danger de vivre dans leur pays en raison de la guerre. Ils doivent savoir que la protection de la religion a priorité  sur la protection de l’âme. C’est pourquoi Allah a rendu le djihad obligatoire, même s’il entraîne la perte de l’âme… Dans quelques années, [le califat] deviendra un phare recherché par les gens du monde entier. Donc, ô vous réfugiés : ‘échangerez-vous le meilleur pour le pire ?’ [Coran 2, 61]… ou voulez-vous pour vos enfants la mécréance en Europe ou la mort comme celle d’Aylan Kurdi sur ses rives ? » [7]

Yamani Wa-Aftakhir Bi-Islami, un partisan de l’EI, appelle à rejoindre l’EI dans sa victoire prévue : « Leur argument [pour fuir la Syrie et l’Irak] est la guerre et la mort dans leurs pays, comme si la mort était présente seulement en Irak et en Syrie et non dans les profondeurs de la mer et dans les terres de mécréance. Nul ne peut échapper à la mort ; elle vous atteindra, même si vous êtes dans des tours fortifiées. La victoire pour la religion de l’islam est en marche, sans aucun doute. La gloire et la puissance arrivent partout, avec nous ou sans nous, donc nous avons l’honneur d’être les étendards de cette religion et les pionniers sur cette voie de la gloire. Nous nous trouvons tous sur l’un des postes frontaliers de l’islam ; ne laissez pas [la victoire de l’islam] passer outre. La première brique de la victoire de cette religion [a été posée] avec le retour du califat islamique dans le pays de la Syrie et de l’Irak et son expansion aux terres des musulmans, et avec l’effort entrepris pour les libérer des tyrans, à la queue des croisés… » [8]

Un combattant de l’EI, apparemment de France, a lancé un appel à ceux qui envisagent de fuir la Syrie pour l’Europe : « A ceux qui émigrent vers les terres de mécréance, en particulier en France, nous disons : vous rencontrerez des problèmes à porter le niqab et le hijab. Vous rencontrerez des difficultés tout au long de vos vies. Vous ne connaîtrez pas l’honneur dans ces pays, seulement l’humiliation… Vous n’avez pas d’honneur. L’honneur ne se trouve que dans le djihad et dans le pays du califat. » [9]

L’écrivain Abu Abdallah Mohammed Ayoub Al-Qurashi résume cet argument en déclarant : « La ténacité devant les difficultés dans le pays du califat est préférable à une vie insouciante dans un pays où le Seigneur de la Gloire est maudit et où un enfant Lui est attribué [référence aux pays chrétiens et à Jésus], dans lequel Sa charia est interdite et les dépravations et abominations abondent. » [10]

Tweet de l’islamiste français « Abandonner et fuir vers le mirage européen ou combattre les dictatures sanglantes et séculaires des régimes arabes ? » Photos, de gauche à droite : « Fuir vers le paradis européen » ; « Fuir vers le paradis d’Allah »

* R. Green est chercheur à MEMRI

MEMRI

Notes :

[1] Twitter.com/hashtag/%D9%84%D8%A7%D8%AC%D8%A6%D9%88%D9%86_%D8%A5%D9%84%D9%89_%D8%A3%D9%8A%D9%86?src=hash

[2] Voir le rapport de MEMRI JTTM ISIS Fighters To Refugees: Do Not Migrate To France Or Germany, ‘Migrate Immediately To The Islamic State, 17 septembre 2015.

[3] Voir le rapport de MEMRI JTTM report ISIS In Al-Khair Province Criticizes Refugees Fleeing To Europe, Urges Them To Return To Land Of Caliphate, 17 septembre 2015.

[4] Twitter.com/battar_isi33309, 17 septembre 2015.

[5] Twitter.com/saarya_ash, 18 septembre 2015 ; Justpaste.it/nsiv.

[6] « Pour ceux qui songent à la migration », Shamikh1.info, le 18 septembre 2015 ; Archive.org, le 18 septembre 2015.

[7] Gareeb-alikhwan.blogspot.si, le 17 septembre 2015.

[8] Yemney-9adimoun.blogspot.com, le 20 septembre 2015.

[9] Voir MEMRI JTTM ISIS Fighters To Refugees: Do Not Migrate To France Or Germany, ‘Migrate Immediately To The Islamic State, 17 septembre 2015.

[10] Twitter.com/alwafaa3333, le 17 septembre 2015.





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “L’État islamique aux réfugiés « A ceux qui émigrent vers les terres de mécréance, en particulier en France, vous ne connaîtrez pas l’honneur seulement l’humiliation… »

    1. Alauda

      « Tony Blair reconnaît une part de responsabilité dans la montée de Daech » France info (25 octobre 2015)
      En 2003, la France avait à juste titre refusé de collaborer. La propagande éhontée que nous avions du subir… J’ai toujours dans mes archives un reportage sur le décodage de cette guerre « propre » aux frappes « chirurgicales ».
      Quand je vois le résultat, franchement, je n’éprouve que du mépris à l’égard de tous ces politiques.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap