toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les titres scandaleux de la presse française au sujet d’Israël


Les titres scandaleux de la presse française au sujet d’Israël

 

Ile de France : Trois musulmans abattus

Voilà le titre qu’auraient publié les médias français s’ils avaient appliqué aux attentats de janvier 2015 la méthode rédactionnelle qu’ils appliquent depuis 20 ans à Israël et qu’ils viennent d’appliquer avec un cynisme et un aveuglement rares aux quatre israéliens juifs assassinés par des Palestiniens dans les Monts de Judée et à Jérusalem.

Les titres de la presse française, qui reprennent sans contrôle ni vérification, les délires de l’AFP sur le conflit israélo-palestinien, ont fait très fort ces derniers jours :

« Chasse à l’homme en Cisjordanie » pour expliquer que l’armée israélienne, en soutien à une investigation criminelle, est sur la piste d’un groupe de tueurs qui viennent d’assassiner dans leur voiture deux parents juifs devant leurs enfants. Un titre qui aurait bien expliqué le contexte en une phrase objective aurait été :

Loading...

« Monts de Judée : deux israéliens assassinés dans un guet-apens »

Dans cette proposition de titre, est-ce que je prends parti ?

Je n’accuse personne, je ne fais pas d’émotivité, juste des faits. La nationalité des victimes permet d’éviter de parler d’ethnie et de religion tout en étant rigoureusement exact et factuel. Le verbe « assassiner » induit qu’ils étaient sans défense et que ce n’était pas un combat ou une bagarre. Le mot « guet-apens » suffit à établir succinctement le contexte des faits. « Monts de Judée » est l’appellation géographique de la chaîne de moyenne montagne qui compose la région qui est appelée « Judée-Samarie » par certains et « Cisjordanie » par d’autres. Vous voulez éviter d’afficher un parti pris par l’utilisation de l’une ou l’autre appellation? Rabattez-vous sur la géographie, vous serez inattaquables. Oui, il y a Judée dedans. Mais à moins de faire du révisionnisme, il faut, à un moment donné, regarder les faits en face.

Autre exemple :

« Jérusalem : un Palestinien abattu » pour expliquer que le meurtrier palestinien de deux israéliens a été abattu par la police israélienne quelques minutes après l’agression qu’il a commise. Là, sincèrement, la décision de ce titre est tellement incompréhensible qu’elle ne peut qu’être une volonté manifeste de propagande scandaleuse. Là aussi, je vous propose un titre objectif :

« Jérusalem : deux morts et deux blessés dans une agression à l’arme blanche » 

Learn Hebrew online

Toujours pas de parti pris et même, on pourrait croire avec ce titre que je minimise les faits. Pourtant, en l’état actuel des faits établis, il est hasardeux de parler d’autre chose. L’accent est mis sur le fait principal. Pas d’accusation hâtive, ni sur l’identité de l’agresseur ni sur ses intentions puisque j’évite le mot « attentat » (alors que c’est totalement évident mais bon…) et une précision sur le mode opératoire.

Rassurez-vous, il ne s’agit pas ici de vous apprendre votre métier, journalistes, rédacteurs en chefs ou patrons de presse ! On comprend bien que vous êtes tous de grands professionnels diplômés et reconnus et des chefs d’entreprise expérimentés et on ne va pas vous faire l’affront de vous prendre de haut.

Il s’agit en fait de vous demander des comptes. Nous sommes des citoyens de la République Française qui assistons, totalement médusés, à l’affichage de partis-pris idéologiques et politiques résolument antisionistes et qui sont contraires à tout idéal d’information impartiale de journalisme. Nous assistons, franchement écœurés, à l’utilisation de subventions publiques en faveur de vos groupes de presse et journaux, à des fins politiques partisanes anti-israéliennes puisque que c’est en partie avec l’argent du contribuable que vous financez vos modèles économiques. Nous assistons, sincèrement révoltés, à la mutation de journaux autrefois respectés et où ont signé de grands noms de la presse et de la littérature française, en officines de propagande antisémite honteuse qui jettent un doute sérieux sur l’ensemble de vos publications sur tous les sujets que vous traitez.

Loading...

Nous n’allons pas appeler au Boycott de vos journaux, nous savons que c’est illégal et contre-productif.

En tant que citoyens du « Tiers-Etat » de la République Française qui se révoltent contre vos sermons obscurantistes de « Clergé » idéologique malsain au service d’une « Noblesse » élitiste qui méprise ses devoirs envers nous, nous vous mettons en demeure de changer radicalement de ligne de conduite et de vous mettre sérieusement à faire du journalisme le plus impartial possible ou alors à déclarer ouvertement et publiquement vos accointances idéologiques pour ne plus induire le lecteur en erreur.

Notre menace est la suivante : nous avons déjà commencé à relever vos articles mensongers et vos titres partisans ; nous avons commencé à y répondre avec des faits et des raisonnements basés sur l’histoire et le droit ; nous avons commencé à identifier les accointances ainsi que les collusions coupables des uns et des autres dans le traitement médiatique de ce conflit. Nous allons continuer. Nous allons dresser un catalogue le plus exhaustif possible pour démontrer votre idéologie partisane. Quand nous le jugerons nécessaire, nous commencerons à vous attaquer systématiquement en justice et nous commencerons à militer auprès des élus, des banques et de vos partenaires économiques pour qu’ils cessent de participer à votre action néfaste et surtout, pour que vos subventions publiques vous soient retirées.

La France en a assez de vos salades et de vos sornettes et malgré les ventes en baisse et la confiance qui s’écroule à chaque enquête d’opinion sur la presse française, vous continuez à vos accrocher à vos privilèges et à vos doctrines politiques en réclamant que le bas peuple accepte sans broncher votre obscurantisme politique et votre catéchisme idéologique. En voilà assez.

Nous ne sommes pas des « communautaristes juifs », nous ne sommes pas des « réactionnaires d’extrême-droite », nous ne sommes pas des « identitaires haineux ».

Nous sommes de citoyens libres et responsables de la République Française et nous réclamons que vous le soyez aussi.

Pug

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 11 thoughts on “Les titres scandaleux de la presse française au sujet d’Israël

    1. Ratfucker

      Derrière la « fabrication du consensus » par une caste médiatique corrompue, l’ombre malfaisante du Quai d’Orsay, héritier spirituel du consul de France Ulysse de Ratti-Menton, qui en 1840, avait fabriqué l’accusation de crime rituel des « disparus de Damas ».

    2. myriam

      Bravo ! On en a marre de leur petits arrangements avec la vérité, leurs manipulations constantes des faits pour dénigrer Israël et les citoyens israéliens ! Quand vont-ils enfin faire leur métier de journaliste au lieu de la propagande Puante digne
      Des nazis? Il faut les attaquer en justice et les mettre hors d’état de nuire, ils ne sont la honte du journalisme ! Ils sont responsables de la haine qui a tué les juifs en France, que Di eu les punisse pour tout le mal qu’ils nous font, ils »roulent » pour le Hamas genocidaire et pour notre destruction Honte sur ces pseudo journalistes

    3. Jacques

      Cet article illustre le sentiment que j’ai eu quand j’ai regardé (au hasard) la rubrique « international » du site du Point.

      Rien, absolument rien dans les titres sur les attentats et les morts israéliens de ces derniers jours ! En revanche, 3 ou 4 articles titrant sur l’intensification de la « répression » ou la chasse à l’homme lancée par l’armée israélienne contre les « palestiniens » (sans majuscule) accusés de meurtre.

      Cette presse est vraiment à gerber. Digne héritière de Göbbels, ni plus ni moins.

    4. andre

      Nous sommes si nombreux a etre choques depuis des decennies par les mensonges quotidiens de la presse: mais nous sommes presque aussi nombreux a ne rien faire, sinon nous indigner. Est-il concevable de creer une association (avec un titre recevable, mais exprimant quand meme le souhait d’une information plus juste) a laquelle, meme sans etre capables de participation active, nous pourrions tous, au moins, adherer ( et cotiser), renforcant ainsi les moyens de defense ?

    5. Jacques

      Laurence, de quel lien parlez-vous ? J’en mets régulièrement, je ne me souviens pas spécialement de tous ceux que je mets.

      Rappelez-moi l’article en question et je le ferai volontiers, sinon vous pouvez le faire vous-même, je n’y verrai aucun inconvénient 🙂

    6. Roland

      Exactement la même désinformation en Belgique. Sur le site RTL région wallonne, le lecteur s’indigne et rejette les articles bidonnés des collabos journalistes.

    7. Nizard

      Il ne faut plus attendre, les mettre aux piloris, pour les emmener devant la justice, qui règlera leurs mascarades d’informations. Des mafieux de médias à la sauce lèche babouche, des bonis menteurs… A vomir…

    8. moogli

      hier, j’ai entendu sur RTL qui est pourtant ma radio , ce qui m’a vraiment choquée et illustre ce que vous dites:

      « Israël, un enfant abattu par les forces israeliennes ».
      Ce n’était pas une enfant mais un adoescent (je l’avais entendu par un autre journaliste un peu plus tôt) qui participait aux émeutes violentes contre la police ou l’armée.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *