toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les chefs religieux saoudiens appellent au djihad contre les forces russes en Syrie


Les chefs religieux saoudiens appellent au djihad contre les forces russes en Syrie

L’implication croissante de la Russie en Syrie, qui constitue une autre planche de salut pour le régime de Bachar Al-Assad, préoccupe sérieusement l’Arabie saoudite, à la tête du combat contre Assad avec la Turquie et le Qatar.

L’Arabie saoudite, désireuse de préserver ses relations avec la Russie, qui se sont réchauffées au cours de l’année écoulée, a toutefois adopté une approche modérée sur cette question. Alors que l’ambassadeur saoudien aux Nations unies a condamné les frappes aériennes russes en Syrie et appelé à y mettre fin, dans une interview au quotidien saoudien basé à Londres Al-Hayat, le 1er octobre 2015, le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel Al-Jubeir a affirmé qu’en dépit de ses désaccords avec la Russie – sur la Syrie et l’Iran – le royaume saoudien aspirait à renforcer ses relations politiques et économiques avec celle-ci.

De leur côté, 55 chefs religieux saoudiens, dont beaucoup sont connus comme des partisans des Frères musulmans (FM), ont réagi de manière bien plus virulente à l’intervention russe en Syrie. Le 2 octobre, plusieurs jours après que la Russie ait mené ses frappes aériennes contre des cibles en Syrie, les chefs religieux ont publié un communiqué qualifiant l’offensive russe de « crime de guerre ». Ils ont appelé les « hommes valides » syriens à « rejoindre les rangs du djihad », et averti que c’était une « véritable guerre contre [tous] les Sunnites », menée par une « alliance croisée-chiite » et une « coalition occidentale et russe avec les Safavides [les Iraniens] et les Alaouites ». Selon ce communiqué, les djihadistes syriens défendent tous les musulmans, par conséquent, les pays arabes et musulmans doivent les aider sur le plan moral, matériel, militaire et politique.

Loading...

Le jour suivant, les Frères musulmans syriens ont également publié un communiqué intitulé « Le peuple syrien repoussera l’occupation russe par le djihad », déclarant que le djihad défensif est une obligation individuelle pour quiconque capable de porter les armes, et annonçant qu’ils mettent les ressources de leur organisation au service de cette cause. Des déclarations similaires ont également été émises par le Conseil islamique syrien, organe créé en avril 2014 à Istanbul, qui réunit 128 chefs religieux syriens, dont beaucoup sont membres des FM, ainsi que le cheikh Mohammed Kurayyim Rajih, le plus ancien récitant du Coran syrien, membre du Conseil islamique syrien. Toutes ces déclarations ont été faites par des individus, membres ou partisans des FM.

A ce jour, les autorités saoudiennes n’ont pas émis de réponse officielle au communiqué des chefs religieux. Seule exception, une information dans le quotidien qatari Al-Arabi Al-Jadid selon laquelle le ministre de l’Intérieur saoudien a l’intention de mettre en examen et de poursuivre les chefs religieux pour violation de la loi antiterroriste de 2014, qui interdit aux Saoudiens de combattre en dehors du pays et d’encourager leurs concitoyens à le faire.

Toutefois, ce communiqué a déclenché un tollé dans la presse et les réseaux sociaux saoudiens. Plusieurs articles l’ont fustigé, le qualifiant d’appel aux Saoudiens à aller se battre en Syrie, ce qui constitue une incitation et un défi au gouvernement, seul apte à déclarer le djihad. Les articles avertissent des graves implications éventuelles pour la sécurité nationale, l’image de l’Arabie saoudite et ses relations avec la Russie. Le conflit en Syrie, selon eux, est politique et non religieux, et n’implique donc pas d’appel au djihad. Mansour Al-Nogaidan a exhorté, dans une critique particulièrement virulente, à arrêter les chefs religieux et à les forcer à présenter leurs excuses à la Russie.

Les vives critiques de ce communiqué s’expliqueraient par le fait que beaucoup de ses signataires sont membres des FM, qui sont interdits en Arabie saoudite.

A l’inverse, d’autres voix l’ont défendu, affirmant que l’appel au djihad était destiné uniquement aux Syriens. Elles ont également attaqué les opposants au communiqué. Dans le même temps, notons que ces appels provenaient principalement de l’extérieur de l’Arabie saoudite et de médias qataris, connus pour leur tendance favorable envers les Frères musulmans.

* N. Mozes est chargée de recherche à MEMRI

Loading...






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Les chefs religieux saoudiens appellent au djihad contre les forces russes en Syrie

    1. c.i.a.

      Non mais, quel cirque macabre et psychadélique!, tout ces chefs de tribues primitives , l’islam n’est qu’un fouilli cauchemardèsque!!

    2. Alauda

      Sur Twitter, l’EI égyptien revendique le crash de l’avion civil russe, tombé dans le Sinaï, qui a fait 217 victimes chez les passagers, principalement des touristes, plus 7 membres d’équipage.

      Le pilote expérimenté avait 12 000 heures de vol dans la compagnie aérienne Kogalymavia. La boîte noire est retrouvée.

      Fil de l’info
      http://www.lesechos.fr/monde/afrique-moyen-orient/021444671465-egypte-un-avion-civil-russe-sest-ecrase-dans-le-sinai-1170838.php

      Condoléances aux familles et à la Russie pour ce deuil national.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *