toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les 13 citations d’Arafat qui démontrent que la cause palestinienne est une cause jihadiste


Les 13 citations d’Arafat qui démontrent que la cause palestinienne est une cause jihadiste

Arafat utilisait le double langage pour communiquer, un langage de guerre en arabe et un langage victimaire en anglais. Voici un florilège de citations d’Arafat le dictateur millionnaire, juste après la signature des accords d’Oslo, démontrant l’esprit de guerre qui anime l’Autorité palestinienne.

23 Octobre 1996 :

Sur la violence contre Israël:

«Quand nous avons mis fin à l’Intifada cela n’a pas empêché le Jihad [guerre sainte islamique] dont le but est d’établir la Palestine avec Jérusalem comme notre capitale …. Nous ne connaissons qu’un seul mot: Jihad, Jihad, Jihad …. Nous sommes dans un conflit contre le mouvement sioniste, la Déclaration Balfour, et toute l’activité impérialiste ….  »
— Yasser Arafat, dans un discours au camp de réfugiés près de Bethléem Dehaishe, le 22 Octobre 1996 (Yediot Aharonot, le 23 Octobre 1996). La Déclaration Balfour était 1917 la déclaration de la Grande-Bretagne de soutien pour un foyer national juif sur la terre d’Israël.

« N’y at-il pas de pierres disponibles à Hébron? Où sont les pierres et où sont les monstres? Préparez-vous à une lutte contre les Israéliens tant qu’ils ne reculeront pas d’Hébron. »
— Yasser Arafat, abordant les législateurs arabes à Hébron, le 22 Octobre 1996 (Yediot Aharonot, le 23 Octobre 1996)

« Guerre! Guerre! Continuer la lutte! »
— Yasser Arafat, dans un discours au camp de réfugiés près de Bethléem Dehaishe, le 22 Octobre 1996 (Arutz-7 Radio, le 23 Octobre 1996)

« Nous sacrifions notre sang et nous-mêmes pour la Palestine ! »
— Réponse scandé par la foule palestinienne à l’appel ci-dessus pour la guerre d’Arafat (Arutz-7 Radio, le 23 Octobre 1996)

« Il ne fait aucun doute que nous devons être prêts à toutes les éventualités. »
— Yasser Arafat, dans un discours devant le Conseil législatif palestinien à Ramallah, le 10 Octobre 1996 (The Jerusalem Post, 11 Octobre 1996). La remarque a été largement interprété comme une menace de violence avenir si ses exigences ne sont pas remplies.

3 Septembre 1995 :

Sur la louange pour les terroristes:

Learn Hebrew online

« Oui, nous sommes fiers de la jeune fille palestinienne, la femme palestinienne et l’enfant palestinien qui a accompli ces miracles. La femme palestinienne a participé à la révolution palestinienne. La jeune fille palestinienne a participé à la révolution palestinienne. Abir al-Wahidi, commandant de la centrale région [al-Wahidi participé à l’assassiner de Zvi Klein, civile israélienne  en Décembre 1991] et de Dalal al-Maghrabi, martyr de la Palestine [al-Maghrabi a participé au Massacre de la Coastal  en Mars 1978, dans lequel 37 Israéliens ont été assassiné]. Je m’incline avec respect et admiration pour cette femme palestinienne qui reçoit son fils martyr [son cadavre] avec des acclamations de joie. L’âme et le sang pour vous, ô Palestine!  »
— P.L.O. Président Yasser Arafat, dans un discours prononcé le 3 Septembre 1995 à l’école de filles Al-Fatah à Gaza pour marquer l’ouverture de l’année scolaire (Israël Channel Two Television, le 19 Septembre 1995)

6 Août 1995 :

Sur Jérusalem:

«Nous sommes tous en quête de devenir martyre dans la voie de la vérité et du droit vers Jérusalem, la capitale de l’Etat de Palestine. »
— P.L.O. Président Yasser Arafat, dans un discours prononcé à l’Université Al-Azhar à Gaza le 19 Juin 1995 (Palestine Broadcasting Corporation, le 19 Juin 1995)

« Jérusalem est la capitale de l’Etat de la Palestine si quelqu’un aime ou pas, et celui qui n’aime pas [l’idée], qu’il boive la mer de Gaza. »
— P.L.O. Président Yasser Arafat, dans un discours prononcé lors d’une fête à clelebrate la naissance de sa fille (Palestine Broadcasting Corporation, le 6 Août 1995)

Sur le jihad (guerre sainte) contre Israël:

« Ce serment est toujours présent et ce serment est toujours valable: nous allons continuer ce long djihad, le djihad est difficile … et passe par la mort et par l’intermédiaire de sacrifices. »
— P.L.O. Président Yasser Arafat, dans un discours prononcé à l’Université Al-Azhar à Gaza le 19 Juin 1995 (The Jerusalem Post, 3 Août 1995)

« Chacun d’entre nous sont prêts à devenir martyrs sur ce chemin, jusqu’à ce que notre drapeau flotte sur Jérusalem, capitale de la Palestine Que personne ne pense pouvoir nous faire peur avec des armes, car nous avons des armes plus puissantes -. L’arme de la foi, l’arme de le martyre, l’arme du jihad « .
— P.L.O. Président Yasser Arafat, dans un discours prononcé à des travailleurs palestiniens dans la bande de Gaza en Janvier 1995 (Parade Magazine, New York Newsday, le 25 Juin 1995)

« Notre nation est une nation de sacrifice, la lutte et le djihad. »
— P.L.O. Président Yasser Arafat, dans un discours retransmis par téléphone à un rallye à Hébron (Voix de la Palestine, le 14 Février 1995)

6 Septembre 1995 :

Sur Jérusalem:

« Les Israéliens se trompent si ils pensent que nous ne disposons pas d’une alternative aux négociations. Par Allah, je jure qu’ils ont tort. Le peuple palestinien est pret à se sacrifier jusqu’au dernier garçon et à la dernière fille de sorte que le drapeau palestinien soit hissé sur les murs , les églises et les mosquées de Jérusalem.  »
 — P.L.O. Président Yasser Arafat, dans un discours prononcé le 6 Août 1995, à une fête pour célébrer la naissance de sa fille (Haaretz, le 6 Septembre 1995; The Jerusalem Post, 7 Septembre 1995)

 Sur les alternatives aux négociations:

« Si Israël rejette nos demandes, il y aura une réaction et nous avons une force armée de 30 000 hommes. »
— Yasser Arafat (Cité par le journaliste à Radio Israël Yoni Ben Menachem, le 7 Juin 1996)

« Les Israéliens se trompent si ils pensent que nous ne disposons pas d’une alternative aux négociations. Par Allah, je jure qu’ils ont tort. Le peuple palestinien est pret à se sacrifier jusqu’au dernier garçon et à la dernière fille de sorte que le drapeau palestinien soit hissé sur les murs , les églises et les mosquées de Jérusalem.  »
— Yasser Arafat, dans un discours prononcé le 6 Août 1995, à une fête pour célébrer la naissance de sa fille (Haaretz, le 6 Septembre 1995; The Jerusalem Post, 7 Septembre 1995)

Sur objectifs ultimes:

« La lutte continuera jusqu’à ce que toute la Palestine soit libérée. »
— Yasser Arafat (Voix de la Palestine Radio, le 11 Novembre 1995)

Source: thepalestinianfact
Trouvaille de Nicolas Angel





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Les 13 citations d’Arafat qui démontrent que la cause palestinienne est une cause jihadiste

    1. Yéochoua

      Le début de cet article correspond presque mot pour mot à ce qu’avait déclaré Netanyahou à son retours de l’Onu, à la télé israélienne (une chaîne à l’époque). Il avait alors déclaré que des deux discours d’Arafat, que le nom des ennemis soit effacé, il faisait confiance au discours en arabe et non pas au discours en anglais.
      Cette déclaration qui date de quelques jours avant Pessah 1988 a dû plaire au public, mais ça ne la pas empêché de serrer la main du criminel et de continuer les accors d’Oslo au lieu de faire tomber des têtes et d’introduire les terroristes sur la hauteur qui domine le quartier Abraham Avinou de Hébron.

    2. BENTATA DAVID

      Les dirigeants Palestiniens sont les dignes successeurs du Muhammad de Médine qui a inauguré le Djihad que l’on connait Depuis, la conquète est leur but; leurs moyens: le mensonge, le vol, l’assassinat: en 732 ils étaient déjà arrivés à Poitiers!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *