toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le député PS Malek Boutih constate qu’en l’état actuel des choses, Marine Le Pen gagnerait les élections présidentielles


Le député PS Malek Boutih constate qu’en l’état actuel des choses, Marine Le Pen gagnerait les élections présidentielles

Le député socialiste de l’Essonne estime que la présidente du Front national est «absolument» en mesure de devenir présidente de la République.

C’est une phrase qui devrait faire parler d’elle au sein du Parti socialiste. Invité dimanche de BFM Politique, le député socialiste Malek Boutih a livré son pronostic pour l’élection présidentielle de 2017. «Je n’ose pas le dire mais je crois que 2017, c’est un peu joué d’avance (…) en l’état actuel des choses, je ne vois pas comment Marine Le Pen ne gagne(rait) pas l’élection présidentielle», a lâché l’élu de l’Essonne.

«Je ne crois pas que ce soit une question de casting. Quelque part, malheureusement, j’ai le sentiment, qu’on est dans une situation de crise politique et qu’à jouer le casting, c’est encore refuser de voir le fond des choses», a completé Malek Boutih, interrogé sur l’intérêt que le PS aurait à être représenté par Manuel Valls ou François Hollande.

Poursuivant: «Moi ma crainte, ce n’est pas que la gauche perde. C’est que la République perde 2017.» Relancé par la journaliste, le socialiste a jugé que Marine Le Pen est «absolument» en mesure de devenir présidente de la République. Et quid d’un changement de cap du gouvernement? «Peut-être même que s’il y a un peu de changement, ça ne suffira pas à l’arrêter.»

Loading...

Avant 2017, il y aura les élections régionales de décembre. Marine Le Pen est candidate à la présidence de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Les sondages lui sont favorables. Mais contrairement à Malek Boutih pour l’élection présidentielle, le gouvernement se veut prudent. A l’image de la ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, qui ,dimanche sur France 5, a trouvé «dramatique» que Marine Le Pen soit présentée «partout» comme la «future présidente» de région.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Le député PS Malek Boutih constate qu’en l’état actuel des choses, Marine Le Pen gagnerait les élections présidentielles

    1. Alauda

      J’ignorais que la campagne présidentielle avait déjà débuté. J’en étais restée au calendrier prévu. Cette manie (PS) de mettre la charrue avant les bœufs !
      Les élections régionales françaises de 2015 auront lieu les 6 et 13 décembre 2015.
      Chaque chose en son temps… déjà que, vu de mon coin, nous allons nous retrouver aux confins des marches les plus excentrées de la capitale de région, il faut voir comment cela va tourner à ce niveau.
      Pour le reste, Madame Le Pen n’ayant pas de programme économique clair, rien n’est joué jusqu’en 2017. D’ici là, le PS peut faire encore beaucoup de dégâts avec son déni des réalités qui alimente la grogne.

    2. Cosak

      N’oublions pas qu’un socialiste restera toujours un socialiste …et un Malek encore plus , parce qu’il n’est pas idiot et s’y connait en matière de nuisance !

    3. Tizi Aviv Tel Ouzou

      Régionales demain, présidentielles après-demain les socialistes ont inventé le quinquennat TOUT EN 1 : tout faire en un an. 3 ans de vacances payées par les contribuables et un an de précampagne suractivée pour renouveler le CDD. Faire en un an ce qu’on a pas fait durant 3 ans.

      ils ont inventé aussi le quinquennat VAE validité des acquis par l’expérience : 3 années de glandage et d’exploitation des peurs (plus une d’hyperactivité)… de travail sans diplômes particuliers ou formation particulière et à la fin on fait reconnaître ses compétences par un certificateur (électeurs) et on est considéré comme un pro et on demande un CDI.

      Si les français aiment se faire berner …

      Comme dirait Gad El Maleh dans un sketch : l’autre il va bientôt terminer son stage !
      moi je rajoute : essai non concluant….au suivant…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *