toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La France «soutient indirectement Daech», assure une députée de retour de Syrie


La France «soutient indirectement Daech», assure une députée de retour de Syrie

De retour de Syrie où elle a rencontré le très controversé président syrien, la députée de Vendée Véronique Besse a affirmé ce jeudi que la France «soutient indirectement Daech» dans le pays.

Voir la vidéo

Loading...

Mercredi, à l’issue d’un entretien avec trois députés français issus de la droite chrétienne dont Véronique Besse, Bachar al-Assad avait une nouvelle fois accusé les pays occidentaux «dont la France de continuer de soutenir le terrorisme en donnant une couverture politique aux groupes terroristes en Syrie et dans la région».

«La France soutient des groupes modérés – soit-disant modérés -, mais qui sont proches d’Al-Qaïda et donc proches de Daech», a assuré sur RMC Véronique Besse, membre du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers.

«La France soutient notamment al-Nosra», a-t-elle ajouté. Pressée d’apporter des preuves à cette affirmation, Véronique Besse a affirmé : «Aujourd’hui on soutient indirectement Daech (…) C’est ce qu’on nous a dit en tout cas là-bas.»

Jean-Frédéric Poisson, président du Parti chrétien-démocrate, a déclaré de son côté sur RTL que Bachar al-Assad «considère en tout cas que la passivité de la France à se bagarrer effectivement et réellement contre Daech (…) lui donne l’impression que la France soutient d’une manière indirecte l’Etat islamique».

«La situation en Syrie, c’est soit Daech soit Assad, a poursuivi Jean-Frédéric Poisson. La France n’a pas fait de choix clair dans cette alternative . Elle essaie d’inventer une tierce solution qui n’existe pas en disant il faut d’abord qu’Assad s’en aille pour qu’on fasse quelque chose. Je pense qu’il ne partira pas. Bachar al-Assad est au pouvoir, il ne le quittera pas, il n’est pas aux abois, il faut discuter avec lui.» […]





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “La France «soutient indirectement Daech», assure une députée de retour de Syrie

    1. Debout

      Ceux qui disent en ce moment qu’Assad doit partir sont des IDIOTS, y compris notre diplomatie française !
      Assad n’a sans doute pas « les mains propres » vis-à-vis de son peuple (mais qui a les mains propres ?!…). Mais il est le seul représentant du pouvoir actuel. S’il part, de lui-même ou bien contraint et forcé, par qui sera-t-il remplacé ? Cela sera encore plus le chaos en Syrie, puis les Islamistes et l’ EI !! Que s’est-il passé en Irak, que s’est-il passé en Libye ??. Des autocrates et dictateurs ont été renversés, puis remplacés par la dévastation et le chaos islamiste, faisant tache d’huile partout avec les pays voisins…M. Assad n’est pas une priorité !
      M. Fabius vient de faire une réunion avec certains alliés et des pays arabes
      « pour fixer un calendrier de départ de M. Assad !!! La France ferait mieux de
      s’occuper en premier lieu d’aider, avec d’autres, par exemple la Russie, à délivrer les Syriens de leur bourbier mortifère islamiste…
      Je me demande toujours si notre diplomatie française est bien compétente.
      Je me souviens de l’affaire iranienne avec le Shah d’Iran et Khomeiny !!!

    2. Slam

      Les diplomates français sont des imbéciles. Ils veulent se débarrasser de Bashar Al Assad pour mettre quoi ou qui a sa place ? Pour faire un remake de l’Irak ? De l’Afghanistan ? De la Libye ? Quand on voit le Monsieur le Dindon Prétentieux de la diplomatie française, le même qui prétendait envoyer des observateurs sur le Mont du Temple à Jérusalem il y a peu, déclarer avec aplomb et suffisance qu’il n’est pas question d’inclure Assad dans les discussions de la politique et de l’avenir de la Syrie, on ne peut que lui conseiller de prendre des leçons de diplomatie voir d’intelligence. Pour qui se prend-il ? Pour le Comte Dracula sûrement.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *