toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Haïm Korsia, Grand Rabbin de France: « Notre société est au bord de l’implosion »


Haïm Korsia, Grand Rabbin de France: « Notre société est au bord de l’implosion »


Élu il y a un an et demi, le grand rabbin de France Haïm Korsia revient sur la situation de la communauté juive en France et ses relations avec la société et le christianisme.

 

La Croix: D’où provient votre appel pour les réfugiés ?

 H. K. : Nous ne pouvons pas nous remémorer la tragédie de la Shoah et le silence qui l’a accompagné et rester silencieux face à d’autres drames dans le monde ! En recevant la loi sur le mont Sinaï, le peuple juif a dit : « On accomplit et on va comprendre. » Pour les réfugiés, on accueille d’abord, on discute ensuite. C’est dans cet ordre que cela doit se passer.

Loading...

Ensuite, il faut effectivement voir où il y a de la place. Certains, au sein de la communauté nationale, ont peur, comme dans la communauté juive.

Je n’ai d’ailleurs pas été très populaire en disant qu’il fallait accueillir les réfugiés, mais je persiste : leur insoutenable situation nous oblige.

Les musulmans qui arrivent ont un bon niveau d’éducation, comme les médecins étrangers qui nous soignent dans nos hôpitaux.

Les rejeter juste avant qu’ils n’arrivent serait renier ce que nous sommes.

Ce pays, consubstantiellement, est un pays d’accueil, avec de multiples apports. Tsarfat, la France en hébreu, signifie « creuset ».

 Les juifs sont-ils heureux en France ?

 H. K. : Le quotidien pousse à oublier le bonheur. « Être heureux comme un juif en France » est un objectif à construire en permanence. C’est quand on risque de perdre ce qui fait notre spécificité en France que nous nous inquiétons, comme cela s’est passé après les attentats de Charlie Hebdo et l’Hyper cacher.

La société est au bord de l’implosion, il faut d’urgence agir.

D’où l’importance du 11 janvier qui nous a rappelé qu’il était possible de retrouver cet élan de fraternité, que ce n’est pas juste un mot inscrit sur les frontons des mairies et des écoles. Collectivement, on avait besoin de voir la France unie. Non pas uniforme, mais rassemblée dans sa diversité et ses différences.

Learn Hebrew online

Source (Article complet)







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 20 thoughts on “Haïm Korsia, Grand Rabbin de France: « Notre société est au bord de l’implosion »

    1. Marianne

      Et comme par hazard encore une fois, suite au discours de Bibi aux USA, un islamiste comet un massacre sous le règne du mollah barak-hussein !

    2. Sylvie

      Super!comme on l’a déjà entendu dans les médias ,ils sont tous médecins et ingénieurs.
      Que dire!!!!!!

    3. capucine

      le rabbin confond l’invasion des migrants économiques avec les juifs qui ont fuit le nazisme d’ Europe de l’ Est dont tout le monde sait comment cela c’est terminé pour eux !! je pense que les migrants ne finiront jamais comme ça …

    4. moka

      Voilà ce que c est d abuser de la tolérance des pays d accueil et vouloir changer les uses et coutumes en imposant , en exigeant toujours plus au détriment de l idéologie mère d un peuple au racine judeo chrétienne. Les musulmans se plaignent du rejet grandissant de l islam à travers le monde, qu ils s interrogent quels sont ces facteurs qui les rendent si détestable. Rare sont les prises de consciences préférant plutôt s enfoncer dans la victimisation attitude et dans d une radicalisation religieuse sans réelle valeur si ce n est que l orgueil spirituel totalitaire et exsbisioniste qui n a rien de très glorieux .L islam est un poison et les européens se rendent compte peu à peu et le réveil risque d être dur .Les gens se fichent qu ils soient avocats , médecins , …Le seul fait qu ils soient muzz sont déjà un lourd handicape.

    5. moka

      Après monsieur le rabbin , il faudra pas venir pleurnicher que les juifs sont plus en sécurité. Même les loups costumes trois pièces sont beaucoup plus dangereux que les barbus fanatiques beaucoup plus difficile à détecter. Comme dit le proverbe catho , l habit ne fait pas le moine .

    6. bataille de Tourtour

      « Il faut voir où il y a de la place » ? Mais c’est tout vu: dans les pays de l’islam, notamment dans les pays du Golfe qui prospèrent sur leur tas d’or. Surtout en Arabie Saoudite, immense, peu peuplée, où on mange halal, où on peut aller se prosterner à La Mecque et lapider un « Satan » en forme de phallus : le bonheur !
      Il y aurait parmi eux des médecins? Et alors ? On s’en bat les flancs, de leurs médecins.On en a , en France, en Europe, des médecins.On a des facultés de médecine, et depuis plusieurs siècles.
      La France n’est pas plus un « creuset » que la plupart des autres pays.Le serait- elle, cela ne l’obligerait nullement à se transformer en dépotoir du tiers-monde.Bien au contraire.

    7. Pinhas

      Quand tous les migrants venant de syrie et d’autres pays arabes se seront installés en France dans quelques années ils diront que la France leur a toujours appartenu et qu’elle leur a été volé par les blancs infidèles .

      Un peu comme la Palestine …..

      Merde , ça suffit maintenant , occupons nous des malheureux, des Français qui ( vivent) dans la rue et qui crèveront de froid cet hiver .

      Mais si Monsieur le Rabbin souhaite accueillir ces gentils syriens ( amis ) des Juifs qu’il n’hésite surtout pas en montrant l’exemple .

    8. Martel

      Ce rabbin est un islamo collabo, comme une partie du clergé catholique. Leur angélisme et leur naïveté sont déconcertantes, et elles nous mènent droit dans le mur.

    9. bernie

      Monsieur le rabbin, avec tout le respect que je dois à votre fonction, je vous dis : taisez-vous !
      Il y a des médecins parmi les migrants… et alors… ?
      Le 11 janvier dernier j’étais au rassemblement Place de la République à Châteauroux. Il y a eu plusieurs discours. Celui du Président des musulmans de l’Indre, imam des algériens de Châteauroux (cardiologue dans un cabinet privé et dans une clinique privée elle aussi – Dr Ahmed Benfreha) a failli provoquer une émeute tant ses propos étaient choquant tant dans la forme que dans le fond (cf l’article de la Nouvelle République du Centre-Ouest qui est toujours visible sur internet). Le maire de Châteauroux a été obligé de remonter sur la tribune pour lui demander à deux reprises de se taire, en vain. C’est le représentant de la communauté turque qui l’a tiré par la manche pour l’obliger à descendre sous les huées de la foule. Quand il a quitté la place il est parti, flanqué d’une de ses filles déguisée en Barbapapa. Ces gens-là nous haïssent. Tolérance zéro !
      Monsieur le rabbin, occupez-vous de votre religion et nous, nous nous occuperons de notre sécurité.

    10. Alauda

      Effectivement l’article signalé par @Bernie est toujours en ligne. Il s’attarde assez peu sur l’esclandre causée par Khaled Ben Freha, représentant des Français musulmans de l’Indre (ou des Algériens de l’Indre), mais la citation qui lui est prêtée en dit assez long sur le communautarisme dont il fait preuve : « Les musulmans ne sont pas défendus dans les médias et il n’y a pas de loi qui interdit de d’insulter les musulmans alors qu’il y en a une pour les autres et c’est tant mieux pour eux… »

      J’aimerai bien savoir à quelle loi (interdisant d’insulter « les autres ») il fait référence… La presse s’est montrée, somme toute bienveillante à son égard en parlant pudiquement le lendemain de « fausse-note », due sans doute à « l’émotion »… Sauf que l’enjeu qui se dessine derrière ce fragment de discours est plus important qu’il n’y paraît : la loi dont il regrette l’inexistence ferait ni plus ni moins resurgir le délit de blasphème, si on n’y prend garde.

      Le souvenir d’un poète qui faillit être pendu pour avoir mangé lard en carême me donne quelques préventions à l’égard de cet islam qui tue ceux qui ne reconnaissent pas leur prophète comme l’ultime envoyé de la parole divine.

      Aucune leçon à recevoir de ce prosélytisme fondamentaliste qui annonce de plus en plus la couleur de ses règles. Tolérance zéro, absolument.

    11. Jacques

      Quelques préventions… vous êtes dans l’euphémisme, Alauda 🙂

      Je ne crois pas avoir retrouvé l’article de la NRCO en question – ce n’est aps faute d’avoir cherché – ; en revanche j’ai trouvé cet article : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Actualite/24-Heures/n/Contenus/Articles/2015/01/14/K.-Benfreha-Je-regrette-la-forme-pas-le-fond-2184628
      où l’intéressé se « justifie », avec la mauvaise foi habituelle des adeptes de la taqiya.
      Cet individu ose dire que « les musulmans sont encore plus endeuillés. »
      Il ose parler de « deux poids deux mesures » en défaveur, paraît-il, des musulmans.
      Il ose dire que les articles tels ceux de Charlie Hebdo sont considérés par les musulmans comme des provocations. Sous-entendu, les victimes assassinées n’ont eu que ce qu’elles méritaient. Et pourtant, je suis loin d’être un adepte de CH – mais personne ne m’obligeant à le lire, je fais comme s’il n’existait pas – le fait que des individus comme ce Ben Freha en soient incapables montre qu’ils sont dans la recherche permanente de la confrontation.
      Bref, le discours habituel des paranos de l’islam, pleins de ressentiment et de jalousie. Et il représente les musulmans de Chateauroux !

    12. Alauda

      Tout à fait, @Jacques. Vous savez, la loi sur la presse, toussa, par les temps qui courent, les procédés allusifs du dix-huitième reviennent en force pour contourner les fâcheux. 😉

      Sinon, j’ai vu deux/trois articles s’afficher en haut de page Google en tapant « NRCO Khaled Ben Freha 11 janvier 2015 » dans le moteur. Merci pour votre lien qui confirme ce que je pensais, à savoir qu’il veut nous bâillonner, la phrase la plus signifiante étant « Tout ce qui touche à l’islam et à nos symboles, nous le considérons comme une provocation. »

      L’islam touchant à tous les aspects de la vie, on n’a pas fini de s’entendre accusé de « provocations ».

    13. Martel

      J’ajoute que le métier et le niveau d’étude ne suffisent pas à faire des gens bien. Combien de terroristes avec un niveau d’instruction élevé, un bon statut social (attentats de Londres, par exemple). On peut bien avoir bac+10, quand on est adepte d’une certaine secte « de paix et d’amour » qui a la fâcheuse tendance à décapiter, mutiler, lapider, mitrailler, faire exploser…

    14. Laurence

      Mr Le Rabin

      Je me pose une question
      Dans la Torah il est dit , et c’est ce que tous les Juifs savent , c’est cette phrase :

      Tu aimeras l’étranger comme toi meme

      Mais est ce que l’étranger nous aime, lui ???

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *