toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Georges Soros, face moderne d’Amalek, oeuvre à la destruction d’Israël


Georges Soros, face moderne d’Amalek, oeuvre à la destruction d’Israël

ENQUETE

Notre peuple et son Etat sont, actuellement, particulièrement en but à de nombreuses attaques sournoises : l’antisémitisme renaît partout où on le croyait vaincu et l’Etat hébreu est devenu « le Juif des Nations ». Les défenseurs d’Israël se portent – et s’épuisent – sur tous les fronts pendant que d’autres, plus fatalistes, haussent les épaules en courbant le dos sous l’orage tout en n’y voyant que la douloureuse continuation historique qui frappe les descendants d’Avraham, d’Ytzh’ak et de Ya’acov. Tous se demandent pourtant ce que nous avons fait au Ciel pour mériter ce châtiment !

La réponse se trouve dans une Mitsvah qu’un de nos rois – (déjà) infecté par la fibre « humaniste », qui masque en fait des relents de cupidité – n’a pas respectée. Ce Commandement nous disait (DvarimKi tètsé – XXV, 19) « Lorsque Hachem, ton D-ieu t’aura donné le repos de tous tes ennemis d’alentour, dans le pays que Hachem ton D-ieu te donne en héritage pour l’occuper, tu effaceras le souvenir d’Amalek de dessous les Cieux, ne l’oublie pas. » (Chmouel – dans le Premier livre de Chmouel XV, 3 – précise « hommes, femmes, enfants et nourrissons, bœufs et brebis, chameaux et ânes »). Mais Chaoul et le peuple laissèrent vivre Agag. Ses descendants engendrèrent Haman (voir Livre d’Esther) et, à chaque génération, bien d’autres antisémites dont l’origine génétique s’était diluée dans la nuit des temps.

Longtemps, nous nous sommes interrogés pour découvrir qui étai(en)t le(s) représentant(s) de cette âme damnée à notre époque… nous avons tellement de gens qui nous haïssent (les nazis, les islamistes, les alter-mondialistes, la gauche internationaliste, les laïcards fanatiques…) qu’il était difficile de trouver le lien qui unit tous ces gens.

C’est fait ! Il se nomme George Soros, est multi-milliardaire et son but avoué est de dominer le monde entier. Oh, bien sûr ! Il cache son hideux projet sous des dehors philosophiques – affirmant que « les Etats ont des intérêts, mais pas de principes et qu’une société ouverte idéale supprimerait les intérêts nationaux spécifiques, tandis qu’une structure politique et financière internationale prendrait la responsabilité de la défense du bien des gens », il ajoute que « La démocratie et la société ouverte ne peuvent être imposées que de l’extérieur, parce que le principe de souveraineté fait obstacle à l’ingérence extérieure ». – mais, sous ses oripeaux « humanistes », dote ses organisations « philanthropiques » de liquidités financières, qui « achètent » ensuite d’importants secteurs de la population, se déchaînant à leur tour afin de faire tomber les gouvernements qui essaient de préserver leur indépendance nationale.

Si une nation souhaite contrôler ses propres ressources naturelles, c’est – selon lui – une « société fermée ». Si une nation souhaite développer son économie et sa force de travail à l’aide de tarifs douaniers et de régulations, c’est aussi une « société fermée ». Toute nation qui rejette la mondialisation (c’est-à-dire l’impérialisme du libre-échange) est condamnée au même titre et fera l’objet d’attaques de la part des tentacules de Soros et de son organisation secrète, nuage d’encre de la pieuvre.

Actif dans plusieurs dizaines de pays, il contrôle quelque 180 groupes médiatiques « progressistes » ou de gauche radicale (soit quelque 332 millions lecteurs par mois) – dont The Guardian, le Monde, Indymedia et Avaaz – parmi lesquelles, rien qu’aux Etats-Unis, 30 d’importance nationale (notamment : le New York Times, le Washington Post, l’Associated Press, NBC, CNN and ABC ).

Son ombre plane sur l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) et sur le FMI (Fonds monétaire international). Membre, depuis 1947, de la Fabian Society, cette organisation dont George Orwell (auteur du théoriquement imaginaire  « 1984 », avec son « Big Brother vous regarde » et un régime de type totalitaire fortement inspiré à la fois du stalinisme et de certains éléments du nazisme) faisait partie également, il est relié entre autres par ce biais à la Frankfurter School qui vise à « supprimer graduellement les traditions culturelles, l’identité ethnique, la souveraineté nationale et la mémoire historique des peuples européens ».

« Faiseur de rois », il a financé l’élection de Obama et soutient actuellement Hillary Clinton (on le retrouve aussi acoquiné avec Tony Blair et beaucoup d’autres « grands » de ce monde), a obtenu pour une de ses créatures un Prix Nobel de la Paix et l’a fait nommer à la présidence du Libéria, a organisé en sous-main la mise en place de divers pouvoirs d’anciennes républiques de l’URSS contre la Russie, a tenté de déclencher une guerre mondiale lors du conflit du Kosovo, a soutenu l’instauration des « Printemps arabe », est copain comme cochon avec l’Iran des Ayatollahs, divers mouvements terroristes islamistes, de nombreuses monarchies du Golfe, et a aidé à mettre en place – en fomentant, entre autres, des troubles à l’aide de francs-tireurs – le gouvernement ukrainien actuel d’extrême-droite. C’est lui aussi qui a travaillé à la faillite de la Grèce afin de faire diriger ce pays par Syriza et on peut le soupçonner de ne pas être étranger aux divulgations de Edward Snowden.

« Semeur de troubles » (Source et source) et actif destructeur des valeurs judéo-chrétiennes, on retrouve sa sale patte financière derrière les Femen, les Indignés, la campagne pour la libération des criminels de guerre incarcérés à Guantanamo, la promotion, en vrac, du multiculturalisme, de l’avortement, du « mariage » homosexuel, de la théorie des genres, de la légalisation des drogues et de l’immigration illégale (Dans le but de « noyer » l’Europe sous la vague de « réfugiés », il a fait distribuer, au Moyen-Orient et en Libye, un vade-mecum – publié par une de ses organisations – expliquant toutes les ficelles juridiques aux candidats migrants).

Learn Hebrew online

Parmi les organisations de renseignements de style britannique sous la supervision de Soros, on trouve l’Open Society Institute (OSI), Human Rights Watch, la Fondation Soros, et l’Initiative relative à la transparence des industries extractives.

En 2002, Soros a reconnu avoir déboursé plus de 2,1 milliards de dollars en cinq ans dans ses entreprises philanthropiques.

Il écrit à leur propos : « Elles travaillent avec le gouvernement lorsqu’elles le peuvent et indépendamment du gouvernement lorsqu’elles ne le peuvent pas ; parfois elles sont carrément dans l’opposition. Lorsque les fondations peuvent coopérer avec le gouvernement, elles peuvent être plus efficaces ; lorsqu’elles ne le peuvent pas, leur travail est d’autant plus nécessaire et apprécié, car elles offrent une source de financement alternative pour la société civile »

S’étant juré la perte d’Israël (le judaïsme, la judéité et le sionisme étant à l’extrême opposé de son diabolisme), il finance pour plusieurs centaines de millions de dollars (sans compter les autres subsides que son lobbying obtient, pour elles, de l’U.E., de divers gouvernements occidentaux, voire arabes) une nébuleuse d’organisations anti-israéliennes (juste créées pour critiquer, sans bonnes raisons, l’Etat juif et lui nuire) : l’Israel Policy Forum, Brit Tzedek v’Shalom, BDS, le Center for American Progress, la New America Foundation, J Street, Human Rights Watch, l’Institute for Middle East Understanding, Gisha, le New Israel Fund, le I’Lam Media Center for Arab Palestinians in Israel, SAWA, le Women Against Violence, Adalah, le Legal Center for Arab Rights in IsraelAl-Haq, Breaking the Silence, B’Tselem, Al-Mezan, le Ir Amim, Mada al-Carmel – Arab Center for Applied Social Research, Mossawa Center, le New Israel Fund, le Palestinian Center for Human Rights, le Rabbis for Human Rights, Yesh Din, les Volunteers for Human Rights, AMIDEAST (“American Friends of the Middle East”), le Jewish Voice for Peace, le Center for Constitutional Rights, le Crimes of War Project, la New America Foundation, l’Institute for Policy Studies, le Kairos Project/Telos Group, le Center for American Progress, Media Matters, l’US/Middle East Project, etc. (Source). On trouve aussi, parmi les heureux bénéficiaires de ses largesses, Amnesty Int’l. et Oxfam.

Nous avions cherché Amalek parmi toutes les nations… aurait-on pu deviner qu’il se cachait sous des dehors juifs ? Car Georges Soros l’est… à notre grande honte ! « Juif renégat » (passible du Din Mosser), peut-être, mais Juif quand même*.

Car il a commencé très tôt ses saloperies en travaillant, très jeune, pour un Judenrat et en aidant les nazis à déporter nos frères de Hongrie… tout en acquérant leurs biens confisqués à son profit.

Pourtant, selon une interview télévisée récente, il ne ressent pas de remords, allant jusqu’à dire que c’était « la période la plus heureuse de sa vie ». Fuyant la Hongrie en 1947 (Peut-être que les communistes – qui ne riaient pas avec ce genre de choses – étaient en passe de découvrir son passé de collabo ?!), il a continué ses malversations : première enquête au pénal intentée contre lui pour manipulation des cours boursiers en 1979, suivie de diverses opérations financières pas très reluisantes qui lui permirent de faire fortune tout en ruinant de petits épargnants et en secouant l’économie planétaire.

Au travers de ses manipulations politiques, jeux machiavéliques visant à déstabiliser les Etats, l’individu tente maintenant de désorganiser l’Occident pour y installer un pouvoir fort proche du nazisme.

Pour lui, l’humain n’a aucune individualité et n’est que « matière à profits ». Comme il est plus facile de diriger un ensemble de robots, réagissant et pensant tous pareils, il s’efforce donc de détruire l’essence de notre démocratie et à la remplacer par un « politiquement correct » sur mesure, imposé par les médias et les politiciens qu’il tient sous sa coupe.

Pour ce faire, il se masque d’abord sous un loup gauchiste en créant l’anarchie par un excès de « libertés droit-de-l’hommistes » et de lois rendant les forces de l’ordre et la Justice impuissantes envers les malfrats. En détruisant aussi les us et coutumes locaux par l’apport massif de populations exogènes ne pouvant s’y adapter.

Mieux ! Il appauvrit le peuple (l’afflux d’émigrants va porter les salaires de l’U.E. à une baisse drastique), l’abêtit (en nivelant le niveau d’éducation vers le bas, à hauteur intellectuelle des nouveaux arrivants, sous prétexte de « l’égalité des chances »), ne laissant à sa tête qu’une oligarchie de nantis à sa solde. Sur un autre plan, il place un pouvoir d’extrême-droite en Ukraine, sachant parfaitement que cela va faire s’opposer – éventuellement par un conflit armé –  la Russie et l’Occident.

De même, il favorise le Printemps arabe, calculant que cela laissera la place aux « fous d’Allah » et à leurs excès bien médiatisés. Les Européens tremblent… et trembleront encore plus quand les quelques milliers de djihadistes, infiltrés avec les « réfugiés », commettront quelques attentats bien sanglants sur le Vieux Continent.

Insécurité intérieure, insécurité aux frontières ! Devant le manque orchestré de réactions viriles de leurs gouvernements, les peuples entreront en guerre civile, s’autodétruiront ou – s’ils se réveillent à temps – voteront pour les partis d’extrême-droite néo-nazie… qui mangeront dans la main de la haute finance internationale qu’il manipule.

« Le chaos, la misère et la mort » ou « le joug et l’esclavage à son diktat », tel est le choix que se propose de nous laisser George Soros, l’Amalek d’aujourd’hui, et sa « société ouverte ».

 Etrange ! Mais c’est exactement ce qui relie le nazisme, l’extrême-gauche et l’islamisme.

© Yéh’ezkel Ben Avraham pour Europe Israël News

* Bien que l’individu soit de descendance israélite, la plupart de ses complices ne le sont pas. La force et la hargne qu’il met d’ailleurs à détruire Israël, par lesquelles ses médias s’acharnent à susciter l’antisémitisme, prouvent à suffisance que la théorie du « complot juif » ne tient pas la route et que cette fumisterie n’est, en réalité, que poudre aux yeux destinée – par ses agents provocateurs – à semer encore plus de troubles. Pourrait-on, en effet, sous prétexte que Dieudonné est d’origine camerounaise, en déduire qu’il dirige « un complot mondial ourdi par les Noirs et visant à imposer au monde de se saluer par une quenelle et d’applaudir à son humour grotesque  » ? Cela friserait le racisme et le ridicule ! Rappelons-nous que la fable du faux « Protocole des Sages de Sion » a déjà été utilisée à maintes reprises par de nombreux régimes dictatoriaux (des Tsars aux monarchies actuelles du Golfe, en passant par Hitler, Pétain, Staline, Nasser, les Ayatollahs, Chavez, le H’amas, Erdogan…) dans le seul but de fournir un bouc émissaire servant à dissimuler leurs magouilles !





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 15 thoughts on “Georges Soros, face moderne d’Amalek, oeuvre à la destruction d’Israël

    1. Yehuda

      une histoire de ce nazi raconte qu’il n’a jamai eu plus de bon temp que quand il aidais les nazi encerclé les Juifs pour les camps, volait ce qui apartenait aux victimes dans les maison deserte

    2. jak40

      Quand est-ce que le Mossad va terminer le travail de Eichmann qui l’a raté en Hongrie?
      Voilà un bel exemple de la Viuctimation abusive des Juifs lorts pendant la IIe GM alors que pas mal d’entre eux n’étaient que des Collabos et des sala

    3. jak40

      Quand est-ce que le Mossad va terminer le travail de Eichmann qui l’a raté en Hongrie?
      Voilà un bel exemple de la Victimisation abusive des Juifs
      morts pendant la IIe GM… alors que pas mal d’entre eux n’étaient que des Collabos (voir les listes quand elles existent) et des salauds Standards qui ne méritent sûrement pas d’être « Comptés » parmi les Sanctificateurs du Saint Nom !!!!????

    4. jak40

      Ce sale type qui à 14 ans a échappé (comment?????) aux sbires Croix Fléchées du beau et sémillant Eichmann et son SD en 1944 à Budapest; est un grave malade mental comme il en court un peu partout et que la réussite et la fortune cachent vainement aux yeux des spécialistes de la pathologie psychiatrique fine, bien plus grave que la Psychiatrie Lourde qui impressionne et effraie mais qui n’est que bénigne comparée à ces psycho-névroses paranoïaques mégalomanes…
      Les très riches sont des fous avant que d’être des « génies » et s’ils sont talentueux c’est du Mal qu’ils excellent….
      Respectez et admirez les génies de la science…pas ceux, ‘supposés », de
      l’Argent…

    5. Alice

      jack tu racontes n’importe quoi. Etre riche n’est pas une tare, si tu ne veux pas garder ton pognon je suis preneur !

    6. myriam

      Je crois Soros plus diabolique que cela encore. Son « jeu » est bien pire. C’est un nihiliste : il veut la perte du monde. Alors, tout dans son plan (inonder l’Europe avec des clandestins, arroser d’argent des ONG qui détruisent les Etats démocratiques à cause de leur moralisme que ces mêmes Etats se croient obligés de suivre, déstabiliser le Proche et Moyen-Orient en donnant des millions de dollars à des organisations anti-israëliennes jusqu’à la haine pour être un peu acteur dans le déclenchement d’une guerre totale, etc, etc, etc, ) conduit à la fin de la planète Terre et désolé de le dire si crûment mais c’est cela qui le fait jouir et avancer.
      Mais d’autres qui travaillent dans l’ombre ont compris ce machiavélisme et trouvent dans l’ombre des moyens pour le contrer.L’ombre amène surement plus à la victoire que la lumière. Si Soros qui est intelligent voulait vraiment gagner t, il resterait dans l’ombre mais son seul voeu , c’est de perdre et c’est le chaos intégral qu’il désire. Voilà son vrai visage..

    7. Armand Maruani

      Il ne faut jamais oublier d’où l’on vient .

      L’argent l’a rendu fou au point de trahir les 6 millions de Juifs qui n’ont pas eu sa chance .

      Mais qu’il sache que malgré son fric , il ira en enfer .

    8. Michel Nordbert

      Bonjour,
      L’article sur G Soros m’a supris car si je n’ai jamais entendu qu’il aidait Israël, je ne savais pas qu’il luttait tant contre.
      Lui avez-vous soumis votre texte avant de le publier afin d’obtenir son point de vue ?
      Merci d’avance
      Cordialement
      Michel

    9. Christian De Lablatinière Post author

      @ Michel: non nous ne l’avons pas contacté mais ses positions altermondialistes, pro-palestiniennes sont connues

      Il finances des ONG anti-israéliennes

    10. madeleine

      Je ne comprends vraiment pas pourquoi toutes ces (trop nombreuses) ordures sont encore en vie.
      Beaucoup d’accidents mortels peuvent leur arriver.
      Le tout, c’est qu’ils le sachent et ferment leur g. s’ils veulent continuer à vivre.

    11. Marie

      Soros me fait penser au MAL du Seigneur des Anneaux
      Il incarne le Mal et comme tout être humain il est mortel
      Israël devrait cibler et tuer ces ennemis comme Soros comme il aurait dû faire pour Obama qui cherche la destruction d’Israel: la présidente de l’Argentine à l’ONU a dit qu’Obama lui avait demandé de fournir de l’uranium à l’Iran en 2010
      Israël doit envoyer des experts pour éliminer cette racaille et revenir aux attentats discrets pour éliminer en Europe et USA ses ennemis arabes compris

    12. Amram

      Qu’il soit maudit jusqu’à la fin des temps, j’ai déjà entendu parler de lui, c’est lui qui a organisé les manifestations en Israël lors de l’augmentation du célèbre fromage cottège , évidement c’était un prétexte, et les manifestants n’avaient rien de pauvres gents, j’ai comme même l’impression qu’amalek était un enfant de cœur a côté de cette ordure.

    13. Robert Davis

      Ce sont peut-être quelques FOUS comme soros qui font croire aux gens que les Juifs sont des salauds alors qu’il n’a RIEN d’un juif même s’il l’est d’origine. Certains attribuent aussi aux…riches la folie de certains FOUS comme soros ce qui est une autre idiotie cat tous les riches sont loin d’être comme lui, ils sont même en général de vrais philanthropes qui ne donnat pas leur argent dans le but de nuire à autrui mais pour le bien du bénéficiaire. Je pense que soros est un FOU c’est cela sa caracteristique. Un FOU de quel type? je ne suis pas psychiatre je ne puis mettre des noms sur sa maladie maisil EST malade,ça c’est sûr et certain. Malade de pouvoir peut-être mais avec un déséquilibre psychique grave que les politicards n’ont pas à ce niveau. Ne pouvant pas faire de la politique car il n’en a pasla technique ni l’envie, il veut la faire par l’argent. C’est l’argent au profit d’une politique du chaos, de la gloire de soi-même et de ses lubies,haines personnelles etc.Les Israéliens étant un peu grossiers et ne se laissant pas facilement imposer au niveau individuel(contrairement à l’Etat d Israel!) ils ne l’ont pas apprécié sans doute et iols leur veut à mort d’où sa haine pour Israel. UN FOU EST UN FOU IL NE VOIT PAS LES CHOSES SOUS L ANGLE DES GENS SAINS D ESPRIT. Pour résumer soros est un fou prétentieux.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *