toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Face au terrorisme djihadiste, les Israéliens s’équipent : bombes lacrymogènes, armes à feu, services de sécurité renforcés


Face au terrorisme djihadiste, les Israéliens s’équipent : bombes lacrymogènes, armes à feu, services de sécurité renforcés

Alors que les attaques violentes contre des Israéliens à Jérusalem et dans d’autres parties d’Israël ne montrent aucun signe de relâchement, enfants et parents apprennent à faire face à une nouvelle réalité de la peur et de l’incertitude. Une pénurie de bombes lacrymogènes depuis plusieurs jours dans le pays.

Un des élèves de l’école Teddy Kollek, au nord de Jérusalem, a été grièvement blessé lundi dans une attaque au couteau alors qu’il circulait à vélo. Depuis que l’attaque contre le jeune Israélien de 13 ans a eu lieu, élèves, parents et enseignants de l’école ont du mal à revenir à la routine.

Les parents ont indiqué au site d’information israélien Ynet que leurs enfants vont maintenant à l’école armés de sprays au poivre.

« J’envisage de garder ma fille à la maison, jusqu’à ce que les choses se calment », a déclaré une des mères.

« Mon fils est terrifié et ne dort plus la nuit », a indiqué la mère d’un élève de 6ème. « Il ne cesse de parler de son ami qui a été blessé », a-t-elle ajouté.

Eden Illouz, une élève de 4ème, a dit qu’elle n’était pas venue à l’école le jour après l’attaque. « J’étais pétrifiée », a-t-elle déclaré. « Les enfants ont peur de sortir de leur maison. Ils ne sortent plus pour aller dans les magasins ou pour se promener dans le quartier ».

« Je pense que ma mère est encore plus inquiète que moi », a poursuivi Eden. « Ce matin, elle ne voulait pas que j’aille à l’école. Mais je ne veux pas prendre du retard. En raison de tout ce qui se passe, je ne sors plus de chez moi sans mon gaz lacrymogène », ajoute-t-elle.

Sécurité renforcée

Menahem Kahana (AFP)

Menahem Kahana « Forces de sécurité isréliennes »

Les entreprises de sécurité en Israël ont signalé une forte augmentation de la demande des institutions publiques, des écoles et des entreprises privées par rapport aux périodes de calme, indique jeudi le journal israélien Haaretz.

Après consultation avec la police israélienne, les banques, qui avaient supprimé la présence de gardes il y a environ un an et demi, ont recommencé à renforcer leur sécurité à l’entrée de leurs établissements identifiés comme étant « à haut risque ».

Les grands restaurants envisagent également de rétablir la présence d’agents de sécurité. La sécurité est renforcée en Israël déjà depuis la période de la seconde Intifada. Dans de nombreux endroits, les gardes sont restés en place à l’entrée de certains établissements, comme dans les centres commerciaux, les hôtels, les centres de parti et les universités.

Faire l’acquisition d’armes à feu

Devant la multiplication des attentats palestiniens, de plus en plus d’Israéliens ont décidé de s’armer. La nouvelle flambée de violences a fait depuis le 1er octobre sept morts parmi les Israéliens et une trentaine chez les Palestiniens, dont plusieurs auteurs d’attentats commis pour la plupart à l’arme blanche.

« La dernière fois qu’on a eu autant de monde, c’était peut-être dans les années 1970. Un tel stress et autant de panique, je n’ai jamais vu ça », explique le gérant d’une armurerie à Tel-Aviv. Il estime la demande quatre fois supérieure à la normale.

« Il y a une pénurie de bombes lacrymogènes depuis plusieurs jours dans le pays. Donc je n’en vends pas plus de deux par client et je donne la priorité aux femmes », explique-t-il.

Pour les armes à feu, les modèles Smith & Wesson, Glock et Jericho (une marque israélienne) qui coûtent entre 2.000 et 4.000 shekels (400 à 800 euros) sont les plus prisés, dit-il.

Le commerçant a décidé de ne plus faire payer les séances d’entraînement au tir afin, dit-il, « de participer à l’effort de sécurité publique ».

« Quand il y a une attaque au couteau ou une fusillade, un civil armé, s’il est bien entraîné et qu’il réussit à neutraliser le terroriste en quelques secondes, peut complètement changer la donne et créer la différence entre un attentat qui fait un ou des blessés et un attentat qui fait plusieurs morts », précise-t-il.

La loi israélienne stipule qu’en dehors des forces de sécurité, seuls les civils qui habitent ou travaillent dans des zones jugées à risques, comme les colonies de Cisjordanie et Jérusalem, ou qui travaillent dans la sécurité privée sont autorisés à porter une arme à feu.

Environ 260.000 Israéliens sont détenteurs du permis de port d’armes, sur une population totale de 8,5 millions d’habitants.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Face au terrorisme djihadiste, les Israéliens s’équipent : bombes lacrymogènes, armes à feu, services de sécurité renforcés

    1. Marinel

      Des drones de surveillance ou des ballons dirigeables munis de caméras.
      Inventer des canons lances pierres pour répliquer aux philistins.
      Déployer des canons a eaux de mer a pression forte type karcher pour nettoyer toute ces merdes de philistins dont la capital : était est et restera Gaza.
      Inventer des vêtements caoutchouc bardés de lanières métalliques anti coup de couteaux.
      Munir un Israélien sur deux d’une arme a feu pour répondre en cas d’attaque.
      Interdire aux journalistes d’approcher des lieux de frictions car au final les médias internationaux compte les morts pour exciter les masses arabes en indiquant le nombres de tuer philistins alors que dans le même temps 250 000 morts Syriens dans l’indifférence totale.
      Que font les politiques en Israël ? Ils attendent quoi pour faire en sorte que cesse ce bordel ?

    2. michel boissonneault

      j’avais écrit l’an dernier que les citoyens juif d’Israel devait s’armer car avec les muzz c’est comme le Far West …. Israel est entourer de sauvage assoiffer de sang et de violence….. il faut que le Parlement créer un segond amendement comme au USA car tout le monde a le droit de protéger sa famille , ses biens et sa Patrie

    3. michel boissonneault

      j’avais oublier d’écrire vive la NRA dont je suis membre …. les Israéliens aussi peuvent être membre

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap