toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Crise migratoire: une nouvelle barrière en Europe sera érigée à la frontière de l’Autriche et de la Slovénie


Crise migratoire: une nouvelle barrière en Europe sera érigée à la frontière de l’Autriche et de la Slovénie

Depuis la fermeture de la frontière entre la Croatie et la Hongrie, près de 90.000 migrants ont transité par la Slovénie. Cet afflux a également tourné à l’embouteillage à la frontière germano-autrichienne.

Le problème s’est seulement déplacé. Avec la fermeture à la mi-octobre de la frontière entre la Croatie et la Hongrie, les migrants se dirigent désormais vers la Slovénie. Depuis le 17 octobre, près de 90.000 migrants ont transité par ce pays. L’afflux des migrants a aussi tourné à l’embouteillage à la frontière germano-autrichienne, suscitant au passage des tensions entre les deux pays.

• Une barrière entre l’Autriche et la Slovénie

«Il s'agit d'assurer une entrée ordonnée, contrôlée dans notre pays, et non pas de fermer la frontière», a expliqué la ministre de l'Intérieur, Johanna Mikl-Leitner.

L’Autriche va édifier une barrière le long de sa frontière avec la Slovénie, également membre de l’Union européenne. «Il s’agit d’assurer une entrée ordonnée, contrôlée dans notre pays, et non pas de fermer la frontière», a expliqué la ministre de l’Intérieur, Johanna Mikl-Leitner, interrogée ce mercredi à la télévision Oe1. Elle n’a cependant pas donné de précisions sur la forme que prendrait cette barrière qui, selon plusieurs médias, s’étendra sur plusieurs kilomètres de part et d’autre du point de passage de la frontière.

• Des tensions entre Berlin et Vienne

Même les relations traditionnellement affables entre Autriche et Allemagne s’en ressentent: le dirigeant conservateur de la puissante Bavière, Horst Seehofer, a accusé les voisins autrichiens d’envoyer des milliers de réfugiés vers l’Allemagne sans avertissement préalable. Le ministre allemand de l’Intérieur, Thomas de Maizière, a dénoncé mercredi un comportement «pas correct» de Vienne, qui doit changer «immédiatement». Pour autant, l’érection «de barrières ou de murs» n’est pas la solution, a estimé Berlin. La police autrichienne dit faire de son mieux, estimant que c’est la Bavière qui filtre de manière excessive les entrées.

Loading...

• Plus de 700.000 migrants ont traversé la Méditerranée en 2015

Cette année, 705.200 migrants et réfugiés ont traversé la Méditerranée, selon les dernières données du Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés. Plus précisément, 562.355 personnes ont rejoint la Grèce et 140.000 l’Italie. En Grèce, les Syriens représentent 64% des arrivées.

Au début de la route migratoire, en Grèce, «le nombre des arrivées continue d’être élevé, malgré la détérioration des conditions météorologiques», observe l’Organisation internationale pour les migrations. Depuis le début du mois d’octobre, ils sont plus de 160.000 à être arrivés sur les îles grecques depuis la Turquie, dont 99.000 sur l’île de Lesbos. En Italie, 7230 migrants sont arrivés en octobre, contre plus de 15.000 pour la même période l’an dernier. Selon l’OIM, les Syriens ne passent plus par l’Italie pour rejoindre l’Europe, mais par la Turquie et la Grèce.

• Des dirigeants européens inquiets

«La situation va encore se détériorer», a averti le président du Conseil européen Donald Tusk lors d’un débat devant le Parlement de Strasbourg. Il évoque ainsi «la nouvelle vague de réfugiés venant d’Alep et des régions des bombardements russes en Syrie», qui ont selon lui provoqué le déplacement de plus de 100.000 personnes. Signe de la préoccupation des dirigeants européens, le président français François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel ont mis la question migratoire au menu d’un entretien consacré à la Syrie, mardi à Paris. Dimanche, lors d’un mini-sommet à Bruxelles, l’Union européenne a annoncé la création de 100.000 places d’accueil pour les réfugiés en Grèce et dans les Balkans.

• En Europe, une opinion divisée

Allemands et Italiens se distinguent en Europe par une adhésion à l’accueil de migrants extrêmement élevée, tandis que Français et Britanniques forment un «bloc du refus», selon un sondage Ifop réalisé pour la Fondation Jean-Jaurès et la Fondation européenne d’études progressistes. Ainsi 79% des personnes interrogées en Allemagne, 77% en Italie et 67% en Espagne se disent favorables à l’accueil des migrants et à leur répartition dans les différents pays d’Europe. À l’inverse, seulement 44% des Britanniques, 46% des Français et 48% des Danois soutiennent leur accueil. Un consensus se dégage sur le risque d’«appel d’air», notent les auteurs de l’étude: entre 70 et 80% des Européens interrogés selon les pays partagent cette opinion.

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Crise migratoire: une nouvelle barrière en Europe sera érigée à la frontière de l’Autriche et de la Slovénie

    1. Roland

      25.000.000 de chômeurs en Europe EVOLUEE, pourquoi devrions nous accueillir des gens qui eux imposent la charia du moyen âge ? Pour retourner au moyen âge, ne plus par notre travail profiter de la vie, mais espérer une meilleure vie a la mort ? Stop aux mortifères. Laissez les gens vivre comme ils le veulent !

    2. sarah

      Je n’entends pas un concert de protestations et de condamnations comme lorsqu’Israël a érigé un mur de Protection pour empêcher des attentats à la bombe qui faisaient des dizaines de morts civils israëliens.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *