toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Yassin Salhi, l’islamiste décapiteur de l’Isère, aurait été victime d’une « explosivité émotionnelle »


Yassin Salhi, l’islamiste décapiteur de l’Isère, aurait été victime d’une « explosivité émotionnelle »

Les tensions, la sensation d’être humilié, parfois, cela vous fait décapiter votre patron. Et même accrocher sa tête entre deux drapeaux islamistes, quand il vous a vraiment agacé.

Yassin Salhi, l’assassin de Saint-Quentin-Fallavier, aurait agi « dans un mouvement de vengeance personnelle ». Cette phrase est apparue subitement hier sur les sites de RTL, TF1, du Figaro, etc.

RTL explique : « [La] tête avait été accrochée au grillage d’enceinte entre deux drapeaux islamistes… À l’époque, la piste terroriste ne semblait faire aucun doute. Le suspect, Yassin Salhi, arrêté dans la foulée, était connu des services de renseignement pour ses liens avec la mouvance salafiste. »

« À l’époque… », mais on s’était trompé. On avait tiré des conclusions hâtives.« Son geste était celui d’un timoré, d’un employé solitaire, susceptible et peu assuré, qui a accumulé les tensions et se sent humilié par ses supérieurs », explique le récent rapport d’un expert-psychiatre que l’on vient de livrer à la presse. Tout cela était à mettre sur le compte d’une « explosivité émotionnelle ».

Les tensions, la sensation d’être humilié, parfois, cela vous fait décapiter votre patron. Et même accrocher sa tête entre deux drapeaux islamistes, quand il vous a vraiment agacé. On devrait creuser un peu plus ces choses-là, au cours des entretiens d’embauche : « Et émotionnellement, vous êtes plutôt du genre explosif ? »

Le rapport a raison, le monsieur était sans doute susceptible. Mais pour quelqu’un de timoré et de peu assuré, il tenait assez fermement le couteau.

Quant aux « motivations terroristes », RTL nous dit que l’expert-psychiatre reste« très prudent », concédant que « le crime s’inspire de la martyrologe radicale islamiste », mais ajoutant que le choix de la décapitation est en fait « destiné à marquer les esprits ».

Voilà. Tout est bien qui finit bien. Toutes les craintes se dissipent : ce n’était pas du terrorisme, mais du burnout. Un peu de Supradyn et ça repart. Sauf pour Hervé Cornara, évidemment.

Et quant à nous, il nous faudra quand même un graaaand verre d’eau pour avaler une si groooosse pilule. Qu’aurait-il fallu, en sus des drapeaux islamistes, des accointances salafistes, du « Allah Akbar » lancé aux pompiers et du selfie envoyé en Syrie pour prouver le caractère terroriste : une carte d’adhérent à Daech à jour de cotisation ?

Parce que ces actes sont individuels, il suffirait de trouver des éléments d’explication individuels pour éviter de les additionner entre eux : papa parti, maman dépassée, patron sévère, mauvais amis… Mais les facteurs psychologiques ne changent rien à la nature de l’acte. Peut-être, comme l’imagine Dino Buzzati dans sa nouvelle Povero Bambino!, Hitler est-il devenu ce que l’on sait parce que ses camarades l’appelaient « la laitue » et parce que sa mère ne l’aimait pas. Ses crimes n’en ont été pas moins commis au nom du nazisme.

Ce rapport, largement médiatisé, tombe à pic. À pic pour le gouvernement. À pic pour Yassin Salhi qui a adopté cette ligne de défense depuis le début, « contestant toute religiosité dans son passage à l’acte », et même « ne s’expliquant pas » que la tête de sa victime ait été retrouvée sur un grillage, avec deux drapeaux frappés de la « Chehada ». On ne saurait trop conseiller à Ayoub El-Khazzani, l’homme du Thalys, d’insister sur le peu d’aménité des contrôleurs à son endroit ou sur les valises encombrant péniblement le couloir ce jour-là, sans lesquels ils n’auraient jamais été, sa kalachnikov et lui, sujets à une telle « explosivité émotionnelle »





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “Yassin Salhi, l’islamiste décapiteur de l’Isère, aurait été victime d’une « explosivité émotionnelle »

    1. Debout

      Celui-ci s’ajoute à la liste des précédents « assassins victimes d’xplosivité émotionnelle ».! On pourra peut-être essayer d’y mettre aussi la danoise Lisa
      Borch accompagnée de son petit ami réfugié musulman, tuant sa mère de 20 coups de couteau …..

      Les arguments bien sûr mensongers de tous ces criminels, et les arguties
      entortillées,tordues et grotesques des « psycho-socio-experts+psychadélic medias » , montrent dans quel état de décomposition sont entrés nos pays
      encore démocratiques….

      A l’époque gréco-romaine décadente et qui allait s’écrouler, on dénommait
      rhéteurs et sophistes tous ces entortilleurs de langage et les enc… de mouches !

    2. Jacques

      Franchement, ce serait à exploser de rire si ce n’était tragique de bêtise. Il faut se pincer pour y croire.

      « On devrait creuser un peu plus ces choses-là, au cours des entretiens d’embauche : « Et émotionnellement, vous êtes plutôt du genre explosif ? » »
      Merci, j’ai bien ri.
      Effectivement, les entretiens d’embauche devraient désormais comporter des questions de type : « si votre chef de service vous fait une remontrance :
      a- vous lui répondez : pardon chef, je tâcherai de faire mieux la prochaine fois
      b – vous essayez de justifier votre travail
      c- vous décapitez votre chef
      d- vous faites sauter l’entreprise

      Le psychiatre en question est à enfermer, ça au moins c’est sûr.

    3. FANNY

      il faut que cette manie de trouver des excuses s’arrête les rapports psychiatriques ne changent rien, ils ne font que nous coûter de l’argent (ce sont nos impôts qui financent tout cela, ainsi que ces procès inutiles alors que ces islamistes devraient recevoir une réelle sentence.

    4. sarah

      Les psys sont fous.
      Lorsque je travaillais en Pédiatrie Grands Enfants, j’ai entendu un psy dire à une jeune fille de 12 ans qui avait été violé par son cousin que ce n’était pas grave ce qui lui était arrivé et une autre lui dire que c’était parce qu’il devait beaucoup l’aimer..

    5. Alauda

      Expert-psychiatre ? Il paraît, d’après un site, qu’ils sont 500 psychiatres et 700 psychologues inscrits sur les listes d’appel agréés pour officier auprès de la justice. Certains suivent des formations en criminologie.
      L’intitulé générique du métier « expert-psychiatre » ne permet pas de distinguer qui a fait des études de médecine de qui a fait des études universitaires. Ce n’est ni le même cursus, ni la même durée d’études.

      Quels sont leurs champs d’intervention ?
      1. Un examen du patient pour déterminer s’il souffre d’une pathologie mentale.
      2. Un profilage du caractère et de ses tendances psy.
      A quoi s’ajoutent des prises de risque pour l’expert :
      3. Une estimation de la dangerosité criminologique et l’évaluation des risques de récidive…

      Un tour de passe-passe par une métaphore insignifiante… une explosivité rhétorique sans panache. Voilà l’expédient expédié dans le rapport par le psy pour éviter de dire que Yassin Salhi échappe à toute étiquette psychiatrique.

      Mais les faits prouvent qu’il n’a pas échappé à la dérive sectaire. Le big-bang a bien eu lieu. Le timoré a basculé dans le camp de la terreur.

    6. Armand Maruani

      Cette pourriture de l’Isère n’est qu’un échantillon de ce qui nous attend .

      Quant aux migrants ce sont des hôpitaux psychiatriques qu’il faudrait prévoir .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap