Le site Debka révèle que les Américains tentent en vain de briser le gigantesque pont aérien que la Russie organise ces jours pour fournir de l’armement au régime de Bachar El-Assad. Des fonctionnaires grecs ont révélé que Washington a demandé au gouvernement grec de refuser l’accès de l’espace aérien grec aux avions de transports russes. Le gouvernement d’Athènes a poliment répondu qu’il allait étudier les demandes russe et américaine tout en ayant déjà donné son feu vert aux appareils russes en route vers Damas. La Russie a fait une demande identique à la Turquie et à Chypre, ce qui donne une indication sur l’ampleur de ce pont aérien.

Par ailleurs, Moscou a envoyé le plus grand sous-marin nucléaire existant au monde vers les côtes syriennes. Il s’agit du Dimitri Donskoï TK-208, surnommé « Typhon » par l’OTAN, et qui est équipé de vingt missiles balistiques intercontinentaux et deux-cent têtes nucléaires. Le président russe Vladimir Poutine montre ainsi qu’il veut protéger le régime de Bachar El-Assad contre toute tentative occidentale d’intervention militaire comme il en est question actuellement et qu’il veut poursuivre librement l’acheminement d’armes et de troupes russes vers la Syrie.