toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Saint-Gein (40) : un individu ayant des « problèmes psychiatriques » menace d’égorger sa mère et blesse un gendarme à la machette avant d’être abattu


Saint-Gein (40) : un individu ayant des « problèmes psychiatriques » menace d’égorger sa mère et blesse un gendarme à la machette avant d’être abattu

Il a attaqué les forces de l’ordre à l’arme blanche. Un Landais de 35 ans a été abattu par les gendarmes, vendredi soir, à Saint-Gein près de Mont-de-Marsan, après avoir blessé l’un d’entre eux avec une machette et menacé un autre avec un couteau, a-t-on appris ce samedi soir auprès du Parquet de Mont-de-Marsan.

La victime, «sans travail» et souffrant de «problèmes psychiatriques» s’était retranchée dans l’après-midi dans la maison familiale dans cette petite localité landaise, «après avoir menacé d’égorger à plusieurs reprises sa mère» chez qui il avait déjeuné le jour même à Villeneuve-de-Marsan, une bourgade voisine, a raconté  le procureur Jean-Philippe Récappé.

Un gendarme «très sérieusement blessé»

Les PSIG (Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) de Mont-de-Marsan et de Dax sont alors intervenus à la demande de la famille du forcené, a encore précisé le procureur.   «Vers 20 heures, l’homme est sorti, avec des armes blanches dans les deux mains, à la rencontre des gendarmes qui se trouvaient à environ 80 mètres autour de la maison», a-t-il ajouté.

Malgré les sommations, le forcené «s’est approché», et a «très sérieusement blessé un adjudant du PSIG de Dax d’un coup de machette» et «menacé un autre d’un grand couteau qu’il tenait dans l’autre main». «Deux gendarmes ont tiré sur lui, l’homme est tombé, tué sur le coup», selon le procureur. Le gendarme, opéré dans la nuit de vendredi à samedi au bras droit, est hors de danger. Le Parquet a ouvert une enquête pour éclaircir les circonstances de la mort du forcené, la légitime défense ne faisant toutefois guère de doute selon le procureur de la République.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental

Articles reliés


Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Saint-Gein (40) : un individu ayant des « problèmes psychiatriques » menace d’égorger sa mère et blesse un gendarme à la machette avant d’être abattu

    1. Jacques

      Il va falloir que l’on arrête de toujours chercher à culpabiliser les forces de l’ordre dans ce pays ; or on voit que c’est sous-jacent dans chaque incident de ce genre. Il y a toujours des gens, gauchistes patentés, délirants et dangereux, pour sous-entendre que les flics ne sont contents que quand ils ont liquidé quelqu’un.
      Moi je dis qu’il est anormal que ce gendarme ait été blessé (grièvement) par le forcené, sans doute parce qu’il voulait éviter de se retrouver au banc des accusés de cette gauche politico-médiatique pourrie.
      Les types qui s’avancent armés contre des forces de l’ordre, et alors qu’il est évident (menaces de mort sur sa mère) qu’il est prêt à tout, il faut les abattre, point, Même sans sommation si le flic n’a pas le temps de les faire.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap