toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Opinion/Migrants : Adieu vieille Europe, que le diable t’emporte…


Opinion/Migrants : Adieu vieille Europe, que le diable t’emporte…


Depuis des mois, gouvernants européens, dirigeants économiques, religieux et patronaux, médias subventionnés se succèdent pour marteler à l’ensemble de nos peuples que l’immigration et Le Camp des saints que nous vivons aujourd’hui est une fatalité et qu’il faut l’organiser car nous serions « humains avant tout ».

Quotidiennement, on lit jusqu’à la nausée qu’il faut absolument accueillir l’autre, le réfugié, le migrant, au nom d’un devoir d’humanité et de solidarité – qui n’incomberait bien évidemment qu’aux Européens.

Avez-vous donc entendu les responsables milliardaires qataris et saoudiens, qui nous colonisent économiquement, appeler à l’ouverture de leurs propres frontières à leurs voisins syriens ou irakiens ?

Non, vous avez simplement entendu Angela Merkel déclarer en toute tranquillité qu’il était bon que l’Allemagne augmente sa population de 1 % en à peine un an, uniquement avec l’immigration, et condamner ceux qui s’opposent à l’installation d’allogènes dans des logements qu’on refuse aux SDF.

Vous avez écouté les déclarations ahurissantes des évêques de France, de Belgique, soutenus par le Vatican, appeler leurs fidèles à accueillir les immigrés, y compris dans leurs propriétés privés, eux qui ne comprennent décidément toujours pas pourquoi leurs églises se vident.

Vous avez vomi ces « écologistes » fous, madame Cosse en tête, qui déclarent que tout le monde pouvait venir chez nous, qu’il fallait leur donner droits, logement, pour TOUT LE MONDE. Vous avez eu des pensées noires en voyant ces nouveaux collaborateurs qui, parmi votre peuple, nourrissent, hébergent, aiguillent les nouveaux colons.

Vous avez jeté à la poubelle les plus grands quotidiens subventionnés – qui ne vivraient plus sans ces subsides de l’État et du contribuable – déclarer qu’il était du devoir des Européens d’accueillir, avec humanité et cuisses écartées, les « immigrés ».

Vous avez bondi contre les grands patrons qui soutinrent dès les années 70 le regroupement familial et appelèrent à faire venir et embaucher des clandestins, dans des pays où le chômage de masse s’installa durablement.

Vous n’avez entendu personne déclarer que certes, nous sommes des êtres humains, mais que nous sommes tout de même des Européens, héritiers d’une civilisation, d’une histoire et de frontières qui existent encore (pour combien de temps ?) et parents d’un futur commun à construire.

Vous n’entendez non plus personne, là-haut, dans les sphères du pouvoir, appeler à la destruction des bateaux, là-bas, avant qu’ils ne se remplissent de leur malheureux passagers, eux qui étaient pourtant si prompts à mener la guerre en Libye ou en Irak, il y a quelques années. Vous ne lisez nulle part qu’il faut détruire physiquement et là-bas, de l’autre côté de la Méditerranée, ceux qui organisent le passage de milliers (millions bientôt) d’être humains.

Vous êtes victimes d’une volonté d’effacement et vous ne réagissez pas. Cette caste dominante veut tout simplement vous éliminer en tant qu’Européens, blancs, en tant qu’héritiers d’une civilisation. Il est temps d’avoir peur, car vous ou vos enfants allez mourir et rapidement. Il est temps de se réveiller.

Car si les décideurs qui organisent cela – croyez-vous que des flux aussi important de population ne soient pas organisés et acceptés – arrivent à leurs fins, ça sera uniquement de notre faute collective ; celle de n’avoir pas su, dès à présent, dire non, se révolter et inverser le grand mouvement de destruction de tous ce que nos ancêtres ont bâti jusqu’ici.

Pour que tout rebascule en notre faveur, il faut toutefois une chose : accepter de vivre un jour en lion plutôt que cent (les derniers) en mouton.

Sinon, « adieu vieille Europe, que le diable t’emporte ».

Yann Vallerie

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Opinion/Migrants : Adieu vieille Europe, que le diable t’emporte…

    1. Debout

      Constat pessimiste hélas, mais auquel j’adhère complètement.
      Une Europe socialement et économiquement forte, cohérente, affirmant haut et fort ses origines et ses valeurs, pouvait accepter et soutenir , avec des règles fermes, précises, dans l’ordre, le choc de ces types de migrations.

      Mais l’ Europe masochiste, n’osant même pas évoquer ses racines judéo chrétiennes et gréco-romaines, constamment dans l’auto flagellation, affaiblie, divisée, en proie aux rivalités, aux problèmes économiques et sociaux, menée pour beaucoup, par des politiciens absolument pas à la hauteur des évènements, cette Europe-là risque à court terme de se dissoudre dans les querelles, le désordre et l’incohérence dangereuse d’une immigration hétérogène, et dans certains cas, conquérante, ceci doublé d’une menace islamiste de plus en plus précise et mortifère.

      Aucune civilisation ne dure certes, mais nous voyons lprobablement la nôtre
      mourir sous nos yeux !!…..

    2. zanaroff

      Les européens sont gavés de nouvelles technologies et passent leur temps devant la télé et gavés d’émissions à la con. L’intellingentia leur a lavé le cerveau. De vrais mollusques, dur à lever des fauteuils. Les informations contradictoires les abêtissent encore plus. L’école a son niveau le plus bas. Bref, pas de cerveau, pas de bras non plus et les jambes en coton. Métro boulot dodo…
      Les soucis du monde les empêchent de se battre, les emprisonnent. Il faut une véritable renaissance pour sortir de là. C’est une armée de zombies, prêt à être sacrifiés sur l’autel de la connerie.

    3. Marcel

      Il n’y a pas de fatalité!
      Tout effet a pour origine au moins une cause.
      Et toute cause produit au moins un effet…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap