toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Mahmoud Abbas veut mettre fin aux Accords d’Oslo, signant ainsi sa propre fin et celle de l’Autorité palestinienne


Mahmoud Abbas veut mettre fin aux Accords d’Oslo, signant ainsi sa propre fin et celle de l’Autorité palestinienne

Selon des informations parues dans la presse arabe, le Président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas est sur le point d’annoncer qu’il n’est plus lié par les accords d’Oslo.

« La direction palestinienne a décidé de mettre fin à l’Accord intérimaire sur la Cisjordanie et la bande de Gaza connu sous le nom accords d’Oslo II, qui a été signé à Taba [l’Egypte], le 28 Septembre 1995, » a dit Ahmad Majdalani, membre du Comité exécutif de l’Organisation de libération palestinienne à la nouvelle agence palestinien indépendant, Ma’an, dimanche.

« Compte tenu de l’absence d’engagement par Israël, la direction palestinienne a décidé de ne plus être liée par l’accord et le président Abbas va l’annoncer devant l’Assemblée générale des Nations unies. »

Majdalani a déclaré qu’un projet de cette décision sera soumis au Conseil national palestinien, convoqué les 14-15 Septembre et qu’il sera probablement approuvé.

L’Expert en droit international Alan Baker, le directeur de l’Institut des Affaires contemporaines au Centre de Jérusalem pour les Affaires publiques a déclaré à l’Algemeiner lundi qu’une telle menace de la part des Palestiniens est «crédible dans la mesure où Abbas a tendance à utiliser l’ONU comme un forum pratique et populaire pour des actions dramatiques et théâtrales qui sont autant de bluffs de relations publiques « .

Baker, un ancien ambassadeur d’Israël au Canada – qui plus tard a servi de conseiller juridique au ministère des Affaires étrangères d’Israël, où il a pris part à la négociation et à la rédaction des traités avec l’Egypte, la Jordanie, le Liban et les Palestiniens – a expliqué pourquoi il ne croit pas que cette décision aura une signification pratique ou des conséquences juridiques.

« Légalement, Abbas ne peut pas déclarer que l’Autorité palestinienne est un état occupé, parce qu’il n’est pas un état pour commencer, et pour deux autres raisons principalement », a déclaré Baker.

« La première est que la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies 2 012 n’a pas créé un Etat palestinien; il a simplement reconnu et mis à jour son statut d’observateur au sein de l’ONU. La seconde est que l’engagement d’Abbas dans les accords d’Oslo de négocier un statut permanent est révélatrice de sa reconnaissance que le PA n’est pas encore un Etat, étant en attente d’un accord final. Rien n’a changé à cet égard »

Baker ne pense pas non plus que son intention de déclarer nulle et non avenue Oslo à l’Assemblée générale, aura de graves répercussions sur Israël.

Toutefois, Baker a ajouté, « En annulant les accords d’Oslo, il annulerait son propre travail comme raïs [arabes] à la présidence; l’annulation de l’Autorité palestinienne et de ses institutions; annulation de la coopération de sécurité [avec Israël]; annulation de la coopération économique commune qui garantit le transfert des fonds de la taxe; annulation de la coopération dans le domaine de l’eau; et causerait de graves difficultés à son peuple » .

Learn Hebrew online

Quant à la réponse de la communauté internationale à cette menace, Baker dit, « Ils vont probablement applaudir Abbas, avec leur double standard flagrant, et il obtiendra le succès diplomatique – dont il a besoin, compte tenu de sa position fragile sur la scène interne; aucune réalisation politique; pas d’unification avec le Hamas; et aucune capacité d’aller de l’avant en quoi que ce soit » .

Le Professeur Efraim Inbar, directeur du Centre Begin-Sadate de l’Université Bar-Ilan pour les études stratégiques et expert sur les questions du Moyen-Orient et la sécurité nationale israélienne, avait une réponse similaire suite à l’intention d’Abbas d’annoncer cette décision à l’ONU qu’il se désengage de ses obligations dans les Accords d’Oslo.

« C’est une menace vide », a déclaré Inbar Le Algemeiner lundi. « Abbas n’a aucune légitimité en tant que leader. Les Palestiniens ne se soucient pas de ce qu’il dit. Il est connu pour ne pas faire avancer les choses ».

Il n’ira pas se priver des milliards qu’il reçoit », a ajouté Inbar.

« L’ensemble du mouvement national palestinien est dysfonctionnel, » at-il conclu. « Et Abbas incarne cette dysfonction. »

Oslo II, l’accord en question, est le deuxième accord conclu entre Israël et l’OLP. Le premier a été signé à Washington en 1993; le second à Taba en 1995. Ensembles, ils ont initié ce qui s’est appelé le «processus d’Oslo», dont le but ultime était la reconnaissance mutuelle et la paix entre Israël et l’OLP, et « l’autodétermination » pour le peuple palestinien.

Les Accords d’Oslo ont créé l’Autorité palestinienne. Ce qui a valu le prix Nobel de la Paix en 1994 au chef de l’OLP, Yasser Arafat, au ministre israélien des Affaires étrangères Shimon Peres et au Premier ministre israélien Yitzhak Rabin, « pour leurs efforts visant à instaurer la paix au Moyen-Orient. »

Algemeiner

Le ministre israélien des Infrastructures, de l’énergie et des ressources en eau Youval Steinitz a déclaré que l’Autorité palestinienne a dans une large mesure déjà saboté les Accords d’Oslo, parce qu’elle n’honore aucune de ses obligations liées aux Accords.

Parlant à la radio israélienne, Steinitz a déclaré que des mesures doivent être envisagées si le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas annonce l’annulation unilatérale des accords 1993-5.

Steinitz pense que la réponse d’Israël sur le terrain devrait être sévère, économique, politique et que des sanctions sécuritaires devraient être envisagées.

Il a rappelé que le premier ministre Netanyahou était prêt à rencontrer Abbas et à reprendre les négociations sans conditions préalables.

Jewish Press

Traduction Jforum





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Mahmoud Abbas veut mettre fin aux Accords d’Oslo, signant ainsi sa propre fin et celle de l’Autorité palestinienne

    1. ARIELLE

      peut-être qu’il serait bon pour Israël de se débarrasser de ce nul et hypocrite
      d’Abbas…. Mais je fais confiance à Nathanayou pour savoir ce qui est le meilleur
      pour ISRAEL.

    2. michel m

      Ah ben en voilà une excellente idée. Enfin, un invité arabe qui se rend compte de la réalité. Que dis-je, de la vérité. Les accords d’Oslo sont une énorme supercherie. La palestine n’existe pas.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *