toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Les États-Unis envoient des renforts dans le Sinaï


Les États-Unis envoient des renforts dans le Sinaï

La Force multinationale et observateurs (MFO) est relativement peu connue. Déployée dans la péninsule du Sinaï dans le cadre de l’accord de paix entre l’Égypte et Israël au début des années 1980, elle ne bénéficie pas d’un mandat des Nations unies étant donné que, à l’époque, sa création aurait pu être empêchée par un veto de l’Union soviétique au sein du Conseil de sécurité.

Actuellement, cette MFO compte plus de 1660 personnels, essentiellement fournis par les États-Unis (692 observateurs), la Colombie, les îles Fidji, le Canada et l’Uruguay.

Avec la montée en puissance des groupes jihadistes, et en particulier de ceux se réclamant de l’État islamique (EI ou Daesh), la mission de cette MFO est devenue plus délicate.

La preuve avec l’attaque dont a été la cible l’un de ses détachements,  la semaine passée. Six militaires, dont 4 Américains, ont en effet été blessé par l’explosion d’un engin explosif improvisé (IED), le 3 septembre. Et cela, alors que l’armée égyptienne multiplie les opérations contre les jihadistes implantés dans le Sinaï.

Dans son rapport annuel publié en novembre 2014, la MFO expliquait avoir pris de nouvelles mesures visant à améliorer la sécurité de ses observateurs en raison de la dégradation de la sécurité dans la péninsule, notamment en renforçant la protection de ses bases ainsi que celle de ses communications afin de ne pas donner d’indications sur les mouvements de ses personnels. Mais elle avait toutefois prévenu que le « risque zéro » n’existait pas étant donné qu’elle se trouvait au « mauvais endroit au mauvais moment ».

Quoi qu’il en soit, après l’attaque du 3 septembre, les États-Unis ont décidé de renforcer leur présence dans le Sinaï afin de « renforcer la sécurité de la MFO ».

Ainsi, selon un porte-parole du Pentagone, il est question d’y envoyer « 75 soldats supplémentaires ». Ce renfort, a-t-il ajouté, « comprendra des équipes chirurgicales, des véhicules et du matériel ».

La FMO est installée dans deux camps : le premier, au nord, est implanté au nord d’El Gorah tandis que l’autre est établi dans le sud, dans les environs de Charm el-Cheikh. C’est ce dernier accueille le plus gros du contingent américain, soit un bataillon d’infanterie et des spécialistes, notamment en déminage.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap