toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Guide suprême iranien Khamenei : « Les États-Unis sont l’ennemi des peuples islamiques et de l’Iran. Ils doivent être combattus par le djihad militaire pour Allah »


Le Guide suprême iranien Khamenei : « Les États-Unis sont l’ennemi des peuples islamiques et de l’Iran. Ils doivent être combattus par le djihad militaire pour Allah »

Le 17 août 2015, un mois après l’annonce de la signature de l’accord sur le nucléaire à Vienne, le Guide suprême iranien Ali Khamenei déclare dans un discours, lors d’une conférence tenue par l’organisation iranienne chiite Ahl Al-Bayt, que les États-Unis sont l’incarnation de l’ennemi des peuples islamiques et de l’Iran.

Ils doivent être combattus par le djihad militaire, culturel, économique et politique, affirme-t-il, ajoutant que le régime islamique iranien n’est pas intéressé par une réconciliation.

Les États-Unis tentent de diviser le monde islamique entre les camps chiite et sunnite pour qu’ils se livrent entre eux une guerre religieuse, qu’ils remporteront afin de prendre le contrôle des peuples de la région, poursuit-il. [1] 

L’Iran est derrière l’Axe de la résistance, s’oppose à la partition de la Syrie et de l’Irak et continuera de soutenir tous ceux qui combattent Israël, souligne-t-il. 

Extraits d’un compte-rendu de son discours publié sur le site Internet de Khamenei (Leader.ir) :

[Khamenei :] « Nous devons combattre les projets de l’Arrogance [à savoir de l’Occident, mené par les États-Unis] par le djihad au nom d’Allah ». Le Guide mentionne les tentatives américaines d’exploiter les résultats des négociations nucléaires et d’exercer une influence économique, politique et culturelle en Iran. Il évoque les complots de l’ordre mondial avide de pouvoir, destinés à semer la discorde et à gagner de l’influence dans la région. Le Guide appelle à « adopter les plans adéquats pour combattre avec sagesse et constance ce complot, de manière tant offensive que défensive ».

[Khamenei :] Le djihad au nom de Dieu ne signifie pas seulement un conflit militaire, mais aussi un combat culturel, économique et politique. La nature évidente du djihad au nom de Dieu aujourd’hui est d’identifier les intrigues de l’Arrogance dans la région islamique, en particulier dans la région sensible et stratégique de l’Asie du sud-est. Les plans de combat contre celle-ci doivent inclure tant des mesures défensives qu’offensives.

[Il poursuit :] Les complots de l’Arrogance dans la région se poursuivent depuis un siècle, mais ses pressions et ses intrigues ont pris de l’ampleur après la Révolution islamique [de 1979], afin d’empêcher la Révolution de se répandre dans d’autres pays. Depuis 35 ans, le régime iranien fait l’objet de menaces, de sanctions, de pressions sécuritaires et de diverses intrigues politiques. La nation iranienne s’est habituée à ces pressions. Après l’éclosion du mouvement de réveil islamique au cours des dernières années en Afrique du Nord [allusion au Printemps arabe], l’ennemi a fortement accru ses intrigues dans la région de l’Asie du sud-est, en raison de son état de panique.

Les ennemis pensaient pouvoir supprimer le mouvement du réveil islamique, mais celui-ci ne peut être éradiqué. Il se poursuit, et tôt ou tard, il s’établira comme une réalité.

L’ordre avide de pouvoir mené par les États-Unis d’Amérique est la parfaite incarnation du « concept d’ennemi ». L’Amérique n’a aucune moralité humaine. Elle commet des crimes diaboliques sous couvert de déclarations acidulées et de sourires. Le complot de l’ennemi a deux aspects : engendrer des conflits et [exercer] son influence. [L’ennemi sème la discorde] entre les gouvernements et, pire, entre les nations. A ce stade, ils utilisent le chiisme et le sunnisme pour créer un conflit entre les nations. La Grande-Bretagne est experte en création de conflits ; les États-Unis sont son apprenti.

Créer des cercles tafkiris criminels et violents, ce que les Américains reconnaissent avoir fait, est le meilleur moyen de générer des conflits, notamment à caractère religieux, entre les nations [musulmanes]. Malheureusement, certains musulmans innocents et ignorants ont été dupés par ce complot, ont été victimes de l’ennemi et sont tombés dans son piège. La Syrie en est un exemple probant. Lorsque la Tunisie et l’Égypte, au moyen de slogans islamiques, ont chassé leurs gouvernements infidèles, les Américains et les sionistes ont décidé d’utiliser cette formule pour éliminer les pays de la résistance, en détournant leur attention vers la Syrie. Après le déclenchement des événements en Syrie, certains musulmans ignorants ont été dupés par l’ennemi et ont entraîné la Syrie dans sa situation actuelle. Ce qui se passe aujourd’hui en Irak, en Syrie, au Yémen et dans d’autres pays, ce que certaines personnes tiennent à qualifier de « conflit religieux », n’est en aucune manière une guerre de religion [c.-à-d. des sunnites contre les chiites] mais une guerre politique. L’impératif le plus important aujourd’hui est de mettre fin à ces conflits.

J’ai explicitement affirmé que l’Iran tendait une main amicale à tous les gouvernements islamiques de la région, et que nous n’avions aucun problème avec les gouvernements musulmans. L’Iran entretient des relations amicales avec la plupart de ses voisins. Certains sont encore en conflit avec nous ; ils sont bornés, et commettent des actes néfastes, mais l’Iran aspire à de bonnes relations avec ses voisins et avec les gouvernements islamiques, notamment avec ceux de la région. Le fondement de l’attitude iranienne englobe les principes exposés par l’Imam Khomeiny, qu’il a utilisés pour mener la Révolution islamique à la victoire, jusqu’au stade de la stabilité.

L’un des principes du régime [islamique en Iran] est d’être « dur envers les mécréants et miséricordieux entre eux » [Coran 48:29]. Suivant la leçon de l’Imam Khomeiny, nous ne souhaitons pas nous réconcilier avec l’Arrogance, mais aspirons à l’amitié avec nos voisins musulmans. Lorsque nous soutenons [l’un des] peuples opprimés, nous ne tenons pas compte de l’élément religieux ; nous apportons la même aide à nos frères chiites au Liban qu’à nos frères sunnites à Gaza. Nous considérons la question palestinienne comme le principal problème du monde islamique.

Il ne doit pas y avoir d’exacerbation du conflit au sein du monde islamique. Je m’oppose à tout comportement, même au sein des cercles chiites, qui engendre un conflit. Je condamne les insultes proférées contre les principes sacrés de la Sunna.

Les États-Unis aspirent depuis des décennies à s’infiltrer dans la région et à regagner leur réputation perdue. Les Américains souhaitent s’infiltrer en Iran par le biais de l’accord du [JCPOA], dont le destin en Iran et aux États-Unis demeure inconnu. Mais nous avons bloqué cette voie de manière décisive, et nous ferons tout en notre possible pour les empêcher d’infiltrer l’Iran, sur les plans économique, politique et culturel.

La politique régionale de l’Iran est aux antipodes de celle de l’Amérique. Même si [l’Amérique] cherche à diviser les pays de la région pour créer des mini-États à ses ordres, cela ne se produira pas. Certains ont été surpris des déclarations que j’ai prononcées dans le passé concernant la tentative américaine de diviser l’Irak, et pourtant aujourd’hui, les Américains eux-mêmes le reconnaissent avec honnêteté. L’objectif clair des Américains est de diviser l’Irak et, s’ils y parviennent, la Syrie également. Mais l’intégrité territoriale des pays de la région – l’Irak et la Syrie – est primordiale pour l’Iran.

L’Iran soutient la résistance dans la région, y compris la résistance palestinienne, et nous soutiendrons quiconque combat Israël et frappe le régime sioniste. La politique fondamentale de l’Iran est de combattre la politique américaine de division et de conflits. Nous ne reconnaissons pas le chiisme basé à Londres qui travaille au service de l’Arrogance.

Contrairement à des affirmations infondées, l’Iran n’interfère pas dans la politique de Bahreïn et du Yémen, mais continuera de soutenir les opprimés. Le massacre des Yéménites opprimés et la destruction de ce pays doivent être condamnés avec vigueur. Promouvoir certains objectifs politiques [saoudiens] par des méthodes insensées entraîne des crimes répétés contre le peuple yéménite.

Il y a aussi des événements douloureux au Pakistan et en Afghanistan. Les musulmans doivent se montrer sages et vigilants, et ainsi, ils règleront ces problèmes.

L’Unité de radio et de télévision islamique [organisation iranienne] est un pôle important dans le combat contre l’empire dangereux de la mafia médiatique sophistiquée américano-sioniste. Nous devons renforcer et accroître ce mouvement…

L’avenir de la région appartient aux nations musulmanes. La puissance de l’islam est manifeste et doit être préservée grâce à la présence des combattants, hommes et femmes. [2]

Notes :

[1] Notons qu’au cours du principal sermon du vendredi à Téhéran, le 28 août 2015, le dirigeant de la prière l’ayatollah Kazem Seddiqi a recommandé aux membres du gouvernement du président iranien Hassan Rohani de ne pas se laisser induire en erreur par l’Occident et les États-Unis suite au JCPOA, parce que ce sont des « cannibales, mangeurs de foie et ennemis de la religion ». Fars, Iran, 29 août 2015.

[2] Leader.ir, 18 août 2015.

MEMRI





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap