toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

La mort du petit Aylan n’a rien changé : les Français toujours défavorables à l’accueil des migrants


La mort du petit Aylan n’a rien changé : les Français toujours défavorables à l’accueil des migrants

Selon une étude YouGov pour Libération, les Français ne sont pas plus favorables à l’accueil des migrants depuis la photo choc du jeune enfant syrien. L’instrumentalisation de la mort d’Aylan n’a rien changé.

Y a-t-il un avant et un après-Aylan dans l’opinion française ?

Non, selon un sondage mené pour Libération par YouGov. Depuis que la photo du jeune Syrien a fait le tour du monde, début septembre, le regard sur les réfugiés semblait avoir évolué. Du moins du côté de la classe politique, française et même européenne. En revanche, la population française ne semble pas avoir significativement changé d’opinion.

L’institut a mené deux enquêtes(1) : l’une avant la publication de la photo, fin août, l’autre après, les 8 et 9 septembre. Avec, à chaque fois, la même question posée à un échantillon représentatif d’un peu plus de 1 000 personnes.

Loading...

La France doit-elle prendre exemple sur l’Allemagne, qui a renoncé à renvoyer les migrants syriens vers leur pays d’entrée dans l’UE, en matière d’accueil des réfugiés ?

Avant la photo d’Aylan, 37 % des sondés y étaient favorables. Après la photo, ce chiffre ne monte qu’à 38 %. Et le nombre de personnes défavorables, lui, s’accroît, passant de 44 % à 49 %.

La mort d’Aylan n’a-t-elle servi à rien en France ?

En tout cas, l’exemple allemand n’est plébiscité par quasiment aucune catégorie de population.

Les femmes y sont très défavorables (51 % contre 33 % de favorables), mais les hommes ne sont pas majoritairement pour non plus (44% contre 47 %).

En terme d’âge, seuls les jeunes de 18 à 24 ans sont en majorité favorables à un meilleur accueil des migrants (49%). Mais s’ils n’étaient que 22% à y être défavorables fin août, ils sont 38% depuis la publication de la photo d’Aylan…

Enfin, toutes les catégories socio-professionnelles sont aussi, en majorité, défavorables à un «modèle allemand» exporté en France.

Learn Hebrew online

(1) Etudes réalisées en ligne par YouGov pour Libération du 28 au 31 août auprès de 1 008 personnes et du 8 au 9 septembre auprès de 1 010 personnes, auprès d’un échantillon représentatif de la population nationale française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 8 thoughts on “La mort du petit Aylan n’a rien changé : les Français toujours défavorables à l’accueil des migrants

    1. Jacques

      Que les femmes soient plus défavorables que les hommes à suivre l’exemple allemand, c’est bon signe et c’est normal : elles avent ce qui les attend si l’islam continue de se développer dans le pays ! Un statut de sous-citoyennes, de sous-êtres humains.

      Que des sites comme celui-ci ou d’autres (Dreuz info…) continuent d’informer le public, que de plus en plus de gens courageux défient les politicards vendus et les médias corrompus en disant la vérité sur cette invasion qui ne dit pas son nom !

    2. Marcel

      Oui Jacques, c’est une « invasion » qui ne dit pas son nom.
      J’ai laissé sur un autre article le lien pour visionner la vidéo dont le titre original est :
      « Vagues d’immigration et Infiltration de l’État Islamique: Le jugement de Dieu sur l’Europe? ».
      Interpellant, à voir ou à revoir.

    3. FANNY

      bien sûr que nous sommes défavorables à l’afflux de musulmans avec leurs barbes et leurs femmes voilées incultes et qui ne pensent pas et se permettent de nous insulter dans la rue quand nous nous promenons DANS NOTRE PROPRE PAYS avec des T-shirts ou des robes sans manches et les épaules nues, nous qui nous sommes tant battues pour vivre sans entraves …
      Les insultes ne sont pas une invention: je l’ai vécu plusieurs fois dans les rues de Paris. Et elles se collent sur le visage du tissu noir élastique qu’elles baissent d’un sourire narquois et remontent aussitôt quand on les croise et leur dit que le voile intégral est interdit. Alors oui, je m’indigne et rejette cet apport venant d’une culture etrangère qu’on veut m’imposer.

    4. MisterClairvoyant

      Car, (il y a eu coupure de l’ordinateur)
      Disais-je: qu’il ne faut pas juger tous les migrants pareil, car il y a des gens qui sont en danger en Syrie, Irak, Libye, Somalie etc. mais dans le flot il y a de tout, des chrétiens en danger et des musulmans parfois dangereux, qui ont collaboré avec les terroristes etc. Puis, il y a les migrants économiques. Ce qui j’espère est que l’Europe et la Coalition Internationale finissent ces guerres au plus vite et que tous les migrants puissent retourner dans leurs pays ou se trouvent leurs maisons leur terres et leur origines et cultures.

    5. rouffart

      L’accueil des femmes et des enfants, oui, mais pas les hommes surtout les jeunes. Ils veulent profiter de nos avantages, c’est tout. Qu’ils retournent plutôt dans leurs pays pour les défendre et y remettre la paix et le travail.
      Moi, mon père en 14-18 est parti à pied, à seize ans, rejoindre l’armée de notre roi pour défendre son pays la Belgique derrière l’Yser, et en 40-45, il a fait de la résistance et aidé des Juifs.
      Ces jeunes hommes, pleins de force, cela se voit, pour moi ce sont des lâches ou des terroristes.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *