toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Kippour se prépare peut-être partout de la même façon mais il se savoure très différemment en Eretz ! Par Bely.


Kippour se prépare peut-être partout de la même façon mais il se savoure très différemment en Eretz !  Par Bely.

Vous le nouvel immigrant, (Olé Hadach en hébreu), vous n’imaginiez pas que ce jour de jeûne et de prières puisse vous offrir une telle palette de saveurs nouvelles, de parfums à nuls autres pareils.

Simplement parce que vous aviez choisi de faire le voyage une fois pour toutes, muni d’un aller simple.

Loading...

Simplement parce que vous pourriez vivre ce jour de Kippour en adéquation avec celles et ceux qui allaient vous entourer.

Miracle ou pas, force est de constater que le retour au bercail de tous ces juifs jusqu’alors dispersés à travers le monde a largement contribué à la création de cet état unique dont l’israélien de souche comme le nouvel arrivant, connait la phénoménale valeur.kippour 2

Un tout petit bout de terre dont il a fait sa patrie  pour toujours.

En Israël, que vous soyez « très religieux », « un peu religieux » ou « pas religieux du tout», vous ne sauriez faire abstraction de cette atmosphère tellement propice à la réflexion que les mystiques l’ont associée à l’incontournable remise en question de chaque homme, suivie du jugement de Dieu une fois l’an…

(יום הכיפורים Yom Hakippourim) « Le jour des propitiations », 

N’empêche !

Learn Hebrew online

D’accord ou pas d’accord, impie, indifférent ou même touriste pas concerné du tout par cette fête, quelles que soient les convictions des uns ou des autres, personne n’oserait déroger à cette évidence : Le jour de Kippour aucune voiture, aucun camion, aucun bus, aucun taxi ne doit circuler nulle part. Et si l’autocensure se vit avec plus ou moins de difficultés, elle est respectée de tous.

Plus étonnant encore et jamais vu des petits nouveaux, l’arrêt total du travail le jour de Kippour, depuis sa veille au soir pour être plus précis…

En Israël, pendant le jour de kippour, la vie économique du pays est totalement stoppée: Plus d’avion, train, autobus, taxi ni taxi collectif, plus de radio ni télévision, plus de cinéma ni spectacle !

Loading...

Mais parler de Kippour en termes de liberté de rouler sur des routes désertées parait quelque peu restrictif au regard de toutes les responsabilités engagées, entre autres, pour que tout se passe au mieux. A savoir, par exemple, comment gérer les malaises causés par la chaleur, le manque de nourritures et surtout le manque d’eau car on ne le dira jamais assez:

« On jeûne à Kippour ! »

kippour

Et pas seulement les juifs pratiquants !

En Eretz 64% des israéliens observent le jeûne tandis que 46% participent seulement aux prières. (Sondage de l’institut Ynet- Guesher.)

Rien d’étonnant à cela : Qui n’a pas entendu parler du « Juif de Kippour » ?

Mais ne nous laissons pas distraire et dirigeons nos pas, pardon, les roues de nos vélos dans les rues de l’ancienne capitale d’Israël : Tel-Aviv.

Cette ville, pourtant réputée pour la légèreté de ses mœurs, son caractère indiscipliné et fêtard quoique travailleur, (ce qui n’est pas aussi incompatible qu’il y parait au premier abord), même Tel-Aviv, donc, a fini par accepter comme toutes les villes et villages,  pour Kippour, de montrer l’image d’une ville morte, sans aucun véhicule si ce n’est une escouade de voitures de police et une compagnie de camions de pompiers, faisant des tours, encore et encore, pour assurer la sécurité de la ville et ses habitants au cas où…

Mais si rien ne circule en effet, ou tout du moins uniquement les véhicules de secours, si rien ne se dit d’autre que ce que l’on a toujours entendu dire à savoir que Kippour se vit enfermé avec ses fidèles à double tour dans une synagogue surchauffée, que c’est un jour difficile à vivre parce que le jeûne, parce que la faim et les vertiges… On est en droit de s’étonner de voir sortir tout à coup, de partout, des vélos de tous les styles, des vélos tous terrains, des vélos de course, de magnifiques bicyclettes classiques, des tricycles, rollers, skate-boards, des patins à roulettes, et tous les engins bizarres dont l’unique fonction est de rouler mais la triste restriction d’être obligé d’ajouter : « Sans moteur » !

Et les nouveaux maîtres de ce monde plus que provisoire de prendre possession de leur domaine.

Et de suivre tant bien que mal les enfants, petits et grands, « à fond les manettes » sur leurs vélos, circulant à toute allure dans des rues qui ne seront désertes que pour un jour.

Le détail qui tue :

On aurait pu se féliciter que tout soit conforme si « la loi israélienne n’avait envisagé de réfléchir, dans un futur plus ou moins lointain, au bienfondé de laisser circuler les vélos ce jour-là,  dénonçant une violation faite à la sainteté du jour le plus sacré du peuple juif. »

Pendant que dans les synagogues les croyants prient, supplient D. de leur obtenir une bonne signature, bien placée dans le grand Livre de la Vie…   Les enfants, un demi sourire aux lèvres, font un tour de plus pendant qu’ils en ont encore la possibilité !

Petite information supplémentaire :

Entre la fête de Roch Ha Shana et Kippour, en à peine quatre à cinq jours, les marchands de       vélos réalisent le chiffre d’affaires d’une année ou presque :

Environ 240 000 vélos vendus, dont 100 000 pour les enfants !)

Quand on vous disait que Kippour en diaspora et Kippour en Eretz ne sont jamais que des homonymies de hasard…

© Bely pour Europe Israël News





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *