toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Invasion migratoire 3. Pour un remède de cheval


Invasion migratoire 3. Pour un remède de cheval


Cet article est la suite des deux précédents.(vous pouvez les consulter
ici et ici)

Chez les Républicains, c’est la cacophonie ; personne n’est d’accord sur les solutions à apporter à cette brutale invasion migratoire. Certains penchent pour des positions proches du FN, d’autres pour le laxisme ”généreux” du PS. M. Sarkozy, quant à lui, opère une synthèse rocambolesque dans un entretien au Figaro (10/09/2015), qui démontre qu’il n’est pas un homme d’État. Ses solutions sont les suivantes :

Les propositions infantiles de M. Sarkozy

1) Refuser les quotas de ”réfugiés” imposés par la chancelière Merkel et M. Junker au petit président Hollande, qui « constitueront un engrenage sans fin » (exact) et définir une « nouvelle politique migratoire européenne ». C’est impossible : les Européens ne s’entendront jamais, entre le gouvernement hongrois qui veut défendre son identité ethnique et les Allemands qui sont dans une posture suicidaire d’aspiration de main d’œuvre bon marché, aucune entente européenne n’est possible. C’est à la France –et aux Pays-Bas, à la Grande-Bretagne, au Danemark, à l’Italie, etc. – par volonté politique et souveraineté recouvrée, de redéfinir leur stratégie migratoire, quitte à créer une crise au sein de l’UE, ce qui ne pourra être que positif. 

2) Ne pas modifier le régime d’accueil des réfugiés politiques « au nom de notre tradition humaniste ». Recueillir provisoirement les « réfugiés de guerre » avec « statut provisoire » et puis les renvoyer chez eux une fois le conflit terminé. Utopie complètement tordue : d’abord, il est impossible de distinguer les vrais réfugiés politiques des migrants économiques, et ces derniers des ”réfugiés de guerre”, la majorité des demandeurs d’asile étant des imposteurs ; ensuite, on ne voit pas comment forcer au retour chez eux lesdits vrais ”réfugiés de guerre” qu’on aura déjà du mal à repérer.    

3) « Créer des centres de rétention dans les pays périphériques à Schengen afin d’instruire les demandes d’entrée en Europe au titre du statut de réfugié politique ou de réfugié de guerre », en refusant les migrants économiques. Complètement idiot : aucun pays (Maghreb, Turquie, etc.) n’acceptera de tels centres. De plus, quand il était président, pourquoi M. Sarkozy n’a-t-il jamais rien fait contre cette ”immigration économique” ?

4) « Que la France prenne l’initiative d’une conférence qui réunirait l’Union européenne et nos voisins de la Méditerranée pour préparer un accord multilatéral sur l’immigration ». Encore une ”conférence” !  Encore des palabres qui remplacent les actes ! On va donc associer des gouvernements européens en désaccord entre eux avec, par exemple, un gouvernement libyen ou syrien inexistants ? Pourquoi pas, pendant qu’on y est, convier Ibrahim Al-Bagdadi, le ”calife” assassin de Dae’ch ? M. Sarkozy, du temps de sa présidence, avait déjà essayé de constituer une espèce d’ ”Union méditerranéenne” qui avait complètement avorté. Ridicule.

5) Enfin, grande idée : renégocier l’espace Schengen de libre circulation « qui ne fonctionne plus ». Et rétablir les contrôles aux frontières en attendant une entente sur un « Schengen II », un peu plus restrictif. Outre l’impossibilité de parvenir à un tel accord, du fait notamment du dogmatisme du gouvernement Merkel, l’urgence de la situation exige tout simplement la dénonciation unilatérale de l’accord Schengen de libre circulation et le rétablissement des frontières nationales protégées. Et son enterrement définitif.

Aucune des mesures ridicules du chef des Républicains n’est applicable : des pansements sans sparadrap.

Et pourtant (par démagogie), il assène : « jamais, dans l’histoire de l’Europe, elle n’a eu à faire face à une telle pression migratoire ». Raison de plus, après ce diagnostic, pour proposer des remèdes sérieux, c’est-à-dire des remèdes de cheval. Et pas des annonces politiciennes uniquement destinées à manœuvrer au sein de cette pétaudière idéologique et d’ambitions rivales qu’est le parti LR, ex-UMP.    


Les seules vraies mesures efficaces

Cette ”crise des migrants” ne fait que commencer. Quelles seraient les solutions d’urgence et à plus long terme ? Elles sont inapplicables à l’échelle d’une Union européenne où seuls les mauvais accords a minima sont possibles et où les frontières communes de l’espace Schengen, théoriquement défendues par la désopilante ”Agence Frontex”, sont des passoires. Examinons donc les solutions à l’échelle de la seule France. (1) 

1. Suspension unilatérale des accords de Schengen, désobéissance et retour aux contrôles aux frontières, même pour les ressortissants de pays membres de l’UE. Ce qui suppose le refoulement effectif aux points de passage (routes, gares, etc.) de tout ”migrant” dépourvu de passeport et de visa. Ce qui exige aussi un peu de muscles dans un premier temps devant des foules invasives.

2. Destruction des bateaux des passeurs de clandestins sur les côtes d’Afrique du Nord, Libye surtout, par bombardements aériens ciblés – évidemment à vide. Privés d’embarcations, les passeurs (qui paient un impôt à Dae’ch) ne pourraient plus transporter leur bétail humain. On se passera d’une autorisation de l’ONU : agir d’abord, discuter ensuite.

3. Interception en mer des embarcations transportant des boat people par la Marine nationale. Elles seront remorquées ou reconduites de force à leur point de départ ; ou bien les passagers clandestins seront embarqués et ramenés sur les côtes africaines. 

Ce qu’il faut comprendre, c’est que ces trois premières mesures tariraient vite les flux, par effet d’exemplarité et de dissuasion. Et voici maintenant une batterie de mesures dissuasives qui tariraient encore plus efficacement les flux : plus un sou, plus une aide. Donc plus aucun intérêt à venir s’installer ici.   

4. Arrêt immédiat de toutes les aides aux clandestins et demandeurs d’asile : allocations, hébergements, soins gratuits, scolarisation des enfants etc. offerts aux immigrés en situation irrégulière. Un irrégulier n’a pas droit non plus à un compte en banque. Suppression immédiate de l’aide à l’Accompagnement pour les demandeurs d’asile, de l’Aide juridictionnelle, de l’Aide temporaire d’attente (ATA), de l’aide à l’Hébergement, de la Couverture médicale universelle (CMU) et de l’Aide médicale d’État (AME) pour les demandeurs comme pour tout clandestin ou étranger sans permis de séjour. Il sera mis fin au scandale de ces clandestins qui touchent davantage et vivent mieux sans rien faire (sauf travail au noir et trafics) qu’un petit retraité  ou un chômeur français. Ajoutons la suppression totale de toute subvention (encore une autre aberration) aux associations d’aides aux clandestins ou ”réfugiés”.      

Le nerf de la guerre contre les flux migratoires, notamment clandestins, c’est l’arrêt des appels d’air et de la pompe aspirante des aides et allocations. Pour mettre fin au parasitisme. En effet, les expulsions physiques de clandestins et de déboutés du droit d’asile se heurtent à d’innombrables impossibilités pratiques. Il faut donc s’attaquer aux causes et non point aux conséquences. Cette suppression des aides stoppera immédiatement les demandes d’asile ; on n’a pas besoin d’expulser ou de refouler…ceux qui ne viennent plus. Quant à bon nombre de ceux qui restent, privés de toute ressource, de toute aide, ils préféreront partir. Double avantage : une économie directe de plus de 3 milliards par an au bas mot et une diminution de la masse d’immigrés.    

Le coût  des réfugiés et demandeurs d’asile atteint, selon la Cour des Comptes, en dépit des mensonges gouvernementaux, 13.724 € par personne et par an. La vague invasive actuelle de demandeurs, s’ajoutant aux 69.000 déjà recensés, aboutira à 100.000 par an ! Un gouffre financier. Seuls 1% des déboutés quitteront le territoire.  80% des demandeurs sont des fraudeurs. Les seules dépenses de santé de cette population (CMU, AME) représentent 600 millions d’euros par an. Intenable. Continuons la liste des mesures nécessaires.

5. Limitation drastique du droit d’asile. La situation actuelle est ubuesque et intenable. La meilleure façon de procéder est d’abord de décréter qu’un clandestin qui entre illégalement et ouvre un dossier de demande de droit d’asile (ce qui le rend juridiquement inexpulsable en attendant le jugement) n’a strictement droit à aucune allocation ni aide, comme vu précédemment (point N° 4) ; et que toute personne ou association qui l’aide ou l’héberge est sanctionnée. La seule annonce de cette mesure découragera 100% des faux demandeurs fraudeurs, c’est-à-dire l’immense majorité.   

D’autre part, le droit d’asile ne serait applicable qu’aux persécutés prouvés comme tels (comme les chrétiens d’Orient) et non aux ”réfugiés” du monde entier. Leur dossier devra être instruit depuis leur pays de départ, avant toute autorisation d’entrée en France et délivrance de visa. Les flux se tariraient immédiatement. Il n’y a pratiquement pas de demandeurs d’asile au Japon. S’est-on demandé pourquoi ?

6. Régime spécial social et économique pour les étrangers en situation régulière, c’est-à-dire :

Pas d’accès aux régimes sociaux français, sécurité sociale, allocations familiales, allocations chômage, école gratuite, assurance maladie, cotisations de retraite, etc. Les étrangers extra-communautaires financent leurs propres protections et assurances sociales, médicales, frais scolaires dans le privé et autres. Ils ne touchent que leurs salaires, selon le  régime japonais.     

7. Restriction des permis de séjour, de travail et des visas, c’est-à-dire :

A) Aucun permis de séjour à un immigré ne peut être délivré sans la preuve qu’il a un contrat de travail avant d’entrer en France. Un étudiant étranger ne peut demeurer sur le territoire sans contrat de travail à l’obtention de son diplôme, ni bénéficier d’aucune aide financière ou d’aucune sorte (système américain). L’immigration ne peut être que de travail et provisoire.

B) Les permis de séjour sont limités à un an, renouvelables. En cas de perte d’emploi, aucune aide ni allocation ne sont versées et la personne concernée est expulsée après trois mois sans nouvel emploi. 

C) Abolition du statut de ”travailleurs détachés” venus d’autres pays de L’UE soumis aux charges et cotisations.  de leur pays.

D) Toute entreprise qui emploie des clandestins est passible d’une amende immédiate par saisie sur compte égale à 10% de son chiffre d’affaires annuel.    

E) Les visas touristiques – très souvent utilisés frauduleusement – ne sont accordés pour l’ensemble des pays extérieurs à l’UE qu’en échange de la preuve de ressources dans le pays d’origine.

8. Fin du regroupement familial. Cette mesure catastrophique, oeuvre de Giscard et de Chirac que De Gaulle et Pompidou refusaient absolument, est la porte ouverte à l’invasion et aux fraudes de toute nature. Aucun étranger admis, au titre de travailleur ou autre sur le sol français, ne peut faire venir ses proches. Cette mesure contreviendrait aux directives supranationales européennes, certes. Mais tant pis : il faut enfreindre les règles pour créer la crise et faire avancer les choses (voir plus bas).   

9. Abolition du droit du sol. Ce droit, qui implique que tout enfant né en France est Français de plein droit est non seulement une absurdité juridique mais un encouragement à l’immigration de peuplement puisqu’une famille qui fait des enfants en France devient juridiquement inexpulsable, ses rejetons étant Français. C’est un vrai piège. Le droit du sol, ou droit de nationalité automatique par le lieu de naissance, est une absurdité qui a été combattue par Périclès, père de la démocratie athénienne, qui a institué que n’était Athénien que celle ou celui nés de père et de mère (deux parents) athéniens. M. Sarkozy a déclaré (art. cit.), dans un de ces sophismes dont il a le secret,  que le droit du sol faisait partie de l’ « identité française » ! Notre identité est donc de nous défranciser…D’où ces deux mesures :

D’une part, la nationalité française n’est accordée de plein droit et immédiatement  qu’à un enfant né de deux parents de nationalité française ; d’autre part, le mariage avec une personne de nationalité française n’ouvre plus aucun droit automatique à l’obtention de cette dernière. Cette disposition est indispensable pour contrer la vague des ”mariages blancs” ou ”gris”.

10. Limitation considérable des naturalisations. Actuellement, depuis des décennies, droite ou gauche au pouvoir naturalisent de manière massive plus de 200.000 personnes par an ce qui enlève au fait d’être ” français” toute signification. N’importe qui peut devenir Français, ce qui vide de tout sens et contenu cette qualification. Être français (ou ”européen” d’une autre nationalité) ne relève plus d’une appartenance ou d’un choix motivé mais d’un simple calcul matériel ou autre. D’ailleurs, la majorité des naturalisés ou des innombrables ” Français de papier”  ne se sent pas français au sens ethno-culturel.

A) Ne pourraient donc être naturalisé français que celles et ceux qui maîtrisent parfaitement le français, n’ont jamais eu affaire à la justice et possèdent un emploi stable depuis au moins 10 ans.

B) Il faut y ajouter une  modification du régime pénal des étrangers et naturalisés : rétablissement et durcissement de la ”double peine” par expulsion définitive de tout étranger condamné au terme de sa peine ; déchéance immédiate de la nationalité pour tout naturalisé convaincu de crime ou tentative.   

Ces dispositions sont-elles immorales et illégitimes ?

Oui, elles le sont par rapport à la –déjà– vieille vulgate soixante-huitarde (marxisante) qui ne s’applique plus à la situation actuelle. Elles le sont aussi au regard d’un humanitarisme chrétien absolutiste défendu par la doctrine actuelle du Vatican, qui est loin d’être partagée par l’ensemble des chrétiens. Néanmoins, le problème posé est important. Il ne faut pas balayer les questions morales, il faut les adapter. Car ces dispositions ne sont nullement ”immorales” d’un point de vue philosophique. Au contraire, elles relèvent du bon sens, de la morale pratique, qui vaut bien plus que l’hypocrite morale abstraite.

Comme l’explique Carl Schmitt, dans les « cas d’urgence » (et là seulement) l’acte politique par excellence d’un État est de recouvrer sa souveraineté et d’enfreindre les traités voire les lois qui empêchent de prendre des décisions vitales. Le premier des soucis moraux est la protection de son propre peuple et non pas le respect protocolaire et rigide de ”principes”. Il rejoint par là Aristote, qui séparait la morale privée de la morale publique et politique, qui ont des normes différentes. De même, dans sa Politeïa, Aristote, égalitaire mais non pas égalitariste, distinguait bien la condition des étrangers et celle des citoyens au sein de la Cité ; les premiers ne bénéficiant pas des mêmes droits mais devant retourner chez eux s’il n’étaient pas satisfaits.

L’hospitalité ne peut concerner que d’infimes minorités, au cas par cas et souvent provisoirement.

L’accueil de populations entières, allochtones, ne débouche que sur des conflits ingérables. L’égoïsme ethnique et national est moral parce que facteur d’ordre et de tranquillité. Pour cette raison, il est légitime. 

Ces dispositions seraient-elles au moins efficaces ?

En réalité, si ces mesures étaient décrétées, elles n’auraient même pas besoin d’être appliquées à 100%, jusqu’au bout. On assisterait à un ralentissement brutal de l’invasion migratoire, par arrêt de l’appel d’air. Un bon nombre d’immigrés installés partiraient (”démigration”).  La France deviendrait une ”forteresse ”, bunkerisée ? Oui, et alors ? Un pays protégé fonctionne bien mieux qu’un moulin ouvert à tout vent. Contrairement à la vulgate simpliste des économistes ”humanistes” et libéraux (même de droite comme Nicolas Baverez ou Alain Madelin), un pays qui se protège des invasions migratoires est beaucoup mieux armé, à terme, dans l’économie mondialisée. L’homogénéité construite est davantage une force que l’hétérogénéité sauvage et subie. L’ordre de la porte verrouillée et de la frontière protégée vaut toujours mieux que le chaos de la porte ouverte et de la frontière absente. De plus, à l’heure d’Internet, les échanges humains peuvent se faire sans présence physique.

De cette ”crise des migrants” peut découler un effondrement partiel de l’Union européenne, avec la fin de l’espace Schengen de libre circulation des personnes. Cela, ajouté à la fragilité d’un Euro sous perfusion artificielle, contribuera à la redéfinition de fond en comble d’une Union européenne complètement dévoyée et impuissante. Enfreindre les règles de l’Union européenne, sans complexe, sera le meilleur moyen pour provoquer un clash, un conflit salvateur et construire une nouvelle forme d’Europe. La vraie.     

1. Cf.  mon essai Mon Programme, Éd. du Lore.

Guillaume Faye

Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 24 thoughts on “Invasion migratoire 3. Pour un remède de cheval

    1. andre

      Une des mesures dont les effets (entierement previsibles) ont ete les plus
      graves a ete la suppression de la « double peine ». La consequence pratique en a
      ete qu’il est devenu impossible d’expulser du territoire francais, vers leurs pays
      d’origine, les etrangers qui avaient subi une incarceration (a l’epoque, ils
      n’etaient pas systematiquement relaches) a la suite de crimes graves.

    2. Jacques

      Totalement d’accord avec G. Faye, c’est le bon sens.
      Le problème étant que les décisions sont prises par des gens n’ayant que faire du bon sens ni de l’intérêt supérieur du pays, mais qui sont mus seulement par leur propre intérêt électoraliste ou pire, financier.
      Le deuxième problème étant que plus le temps passe, et plus les étrangers deviennent nombreux et votent pour ceux qui veulent achever la France et en faire ce grand maelstrom propice à la guerre civile.

    3. sarah

      Il suffirait juste de faire comme l’Australie, c’est-à-dire ramener ces clandestins sur les côtes d’où ils viennent.

    4. Alice

      c’est bizare ce que vous dites dans le début de votre article , ensuite vous reprenez exactement les propositions de Nicolas Sarkozy qui ont été votées par les militants à plus de 90%
      53 000 personnes ont participé à la première consultation du projet, qui portait sur la politique d’immigration.

      Nous remercions les adhérents pour leur mobilisation exceptionnelle sur un sujet majeur pour l’avenir de notre pays. Un rapport sur les résultats sera présenté au bureau politique mardi prochain.

      Le dépouillement du scrutin s’est déroulé sous le contrôle d’un huissier. Voici les résultats du vote :

      1) Etes-vous d’accord pour la suspension immédiate de Schengen, ce qui signifie le rétablissement temporaire des contrôles aux frontières nationales pour les étrangers non européens ?

      Oui : 95,39%

      Non : 3,52%

      Ne se prononce pas : 1,09%

      2) Approuvez-vous la suppression de Schengen I et la refondation d’un Schengen II, ne faisant adhérer que les pays européens adoptant une politique migratoire commune ?

      Oui : 95,49%

      Non : 2,81%

      Ne se prononce pas : 1,70%

      3) Estimez-vous nécessaire de créer des centres de rétention, à l’extérieur de l’Europe, pour empêcher les drames en Méditerranée et n’examiner que les demandes d’accueil provisoire des réfugiés de guerre ?

      Oui : 91,41%

      Non : 4.67%

      Ne se prononce pas : 3,92%

      4) Pensez-vous que, dans le cadre de Schengen II, les Etats européens devront mieux lutter contre la fraude à l’asile, en définissant une liste commune de pays d’origine sûrs ?

      Oui : 93,58%

      Non : 3,07%

      Ne se prononce pas : 3,35%

      5) Faut-il diminuer l’attractivité sociale de l’Europe, en harmonisant les prestations sociales versées aux étrangers dans les pays membres de Schengen II ?

      Oui : 95,25%

      Non : 2,77%

      Ne se prononce pas : 1,98%

      6) Etes-vous favorable à ce que le Parlement vote, chaque année, des plafonds limitatifs permettant de maîtriser l’immigration vers la France et de diminuer le regroupement familial ?

      Oui : 94,46%

      Non : 3,21%

      Ne se prononce pas : 2,32%

      7) Faut-il supprimer, pour les étrangers en situation illégale, l’aide médicale d’Etat (AME) et la remplacer par le traitement de la seule urgence médicale ?

      Oui : 95,09%

      Non : 3,05%

      Ne se prononce pas : 1,87%

      8) Etes-vous d’accord pour que les allocations familiales et les aides au logement ne soient plus ouvertes aux étrangers dès leur arrivée, mais seulement après au moins cinq ans de séjour légal ?

      Oui : 92,81%

      Non : 3,52%

      Ne se prononce pas : 3,67%

      9) Faut-il faciliter les expulsions des clandestins dans leurs pays d’origine, en ne versant plus d’aide publique au développement aux pays qui refusent de coopérer ?

      Oui : 92,49%

      Non : 3,37%

      Ne se prononce pas : 4,14%

      10) Faut-il renforcer les critères de naturalisation, pour mieux respecter le principe d’assimilation à la communauté nationale ?

      Oui : 95,57%

      Non : 2,42%

      Ne se prononce pas : 2,01%

      11) Faut-il adapter le droit du sol, en prévoyant que les étrangers nés en France pourront devenir Français à 18 ans, sauf si l’Etat s’y oppose en cas de condamnation pour des actes de terrorisme ou de délinquance ou lorsque les parents étaient en situation irrégulière ?

      Oui : 94,51%

      Non : 3,13%

      Ne se prononce pas : 2,36%

      12) Pensez-vous que l’étranger qui demande à devenir Français doit faire la preuve de son intégration mais aussi de son assimilation à la communauté nationale ?

      Oui : 97,43%

      Non : 1,20%

      Ne se prononce pas : 1,37%

      Eric Woerth,
      Délégué général au Projet

    5. Jacques

      Alice : « ensuite vous reprenez exactement les propositions de Nicolas Sarkozy qui ont été votées par les militants à plus de 90% »

      Vous avez dû mal lire l’article.
      Personnellement je ne vois pas les mêmes propositions que celles des Républicains.
      Guillaume Faye va beaucoup plus loin !
      Exemple : LR appellent à revoir Schengen, Faye appelle à sa suppression UNILATERALE.
      Pas question de camps de détention dans les pays de départ chez Faye.
      Suppression du « droit du sol » – LR sont pour l’aménager.
      Suppression du regroupement familial, LR sont pour seulement le réduire.
      Etc.

      Ce n’est pas du tout la même chose, LR ça reste vraiment très mou et très insuffisant ; d’autant plus que les politiciens, on les connaît, « leurs promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent ».

    6. Alice

      Jacques vous savez comme c’est difficile de bouger quoique ce soit dans ce pays , ce n’est qu’un commencement , nous sommes au pieds du mur il vaut mieux commencer mollo et poursuivre comme il faut .

    7. Alice

      suite à la réponse à Jacques : j’étais présente à la dernière réunion des républicains, croyez moi toutes les personnes présentes auraient voté comme un seul homme pour stopper court à toute immigration etc , il y a des accords avec les pays arabes qui ne permettent pas les méthodes radicales qui sont pourtant les seules efficaces . La première chose à faire c’est de se débarrasser des gauches et de leur pouvoir de nuisance , au lieu de former des clans et d’essayer de gagner des parts de marché je suis pour que toutes les droites, les vraies , se réunissent et travaillent efficacement en ignorant la propagande honteuse de la gauche . Ne voyez vous pas ce qui se passe , la presse , les médias etc sont totalement empéchés de parler , regardez cette journaliste qui est menacée d’etre exclue du PS parce qu’elle proteste, LCI qui dénotait des autres chaine info est maintenant envahie par les potes de Hollande and c° , Les nouvelles tetes de la chaine Arlette Chat, Guillaume Durant, l’ex épouse d’Acquillino Morelle ont été installé pour etre sur que le débat serait en faveur de la gauche , quand un invité est de droite on le laisse à peine s’exprimer , l’autre jour l’invité était E. Worth devant Durant il a été attaqué , contré non stop, par contre le meme Durand reçoit Le Foll et là Durand ferme sa gueule et n’a rien à dire . Vous n’avez pas remarqué qu’un seul discourt est toléré ?

    8. Cosak

      Je remarque (en toute humilité ! ) Que ceux qui ne sont pas d’accord avec jacques (dont je suis ) , ont droit au sempiternel  » vous n’avez pas lu « .. »vous n’avez rien compris « … »vous avez un problème  » ….
      C’est vraiment amusant !

    9. Jacques

      Alice, je suis tout sauf de gauche, et je remarque beaucoup d’abus de pouvoirs de ses représentants ou de ses relais, les journalistes.
      Mais je ne suis pas naïf au point de croire que LR a la solution.
      D’autant que LR a déjà été au pouvoir, et pas qu’un peu. Beaucoup de gens de LR ont des accointances avec le monde arabo-musulman, ceci explique cela.
      La question des accords avec les pays arabes est un leurre. Soit nous sommes libres et indépendants, soit ce n’est plus le cas et c’est très grave.
      Je le répète, les propositions de G. Faye sont très différentes de celles de LR, elles vont beaucoup plus loin.

    10. Alice

      Cosak exact , encore Jacques est poli dans d’autres blogs on est purement et simplement insulté. Pour résumer ce que je dis dans mes commentaires, au lieu d’essayer de récupérer quelques parts de marché (fn) il faut avant tout libérer la parole, nous n’avons plus droit au chapitre , il n’y a qu’un son de cloche qui vaille celui de la bien pensance , le 30 % d’intention de vote d FN ne suffiront pas à f

    11. Alice

      Cosak exact , encore Jacques est poli dans d’autres blogs on est purement et simplement insulté. Pour résumer ce que je dis dans mes commentaires, au lieu d’essayer de récupérer quelques parts de marché (fn) il faut avant tout libérer la parole, nous n’avons plus droit au chapitre , il n’y a qu’un son de cloche qui vaille celui de la bien pensance , le 30 % d’intention de vote d FN ne suffiront pas à faire bouger les lignes, ne parlons pas de leur programme économique , qui partout ailleurs fait crouler les états qui trompent leur populations (Philippot donnait pour modèle l’Argentine !) . Dans tous les cas la gauche est en train de crever de sa mort naturelle et c’es pas trop tot. Donc priorité absolue pour nous c’est de reprendre le droit de nous exprimer pour éviter les harangues qui n’iront nulle part .

    12. Jacques

      Quant à « Cosak » : je remarque que les deux seules interventions que j’ai vu de vous sur ce site étaient pour tenter de me discréditer, de me salir, sans aucun argument de fond.

      Sur le fond, ici encore, vous n’avez strictement rien à dire… comme c’est étonnant.

      Je crois que vous êtes un ancien intervenant banni du site, ou écrivant sous un pseudo différent., avec qui j’ai eu dans le passé des échanges qui ne vous ont pas plu.
      votre attitude n’a rien d’humble, au contraire, elle n’est que mesquinerie. Vous êtes un(e) lâche et un(e) minable.

    13. Cosak

      « …tenter de me discréditer, de me salir… » Mais non mon Jacquouille , je n’y pense même pas ! Je ne m’attaque pas au menu fretin !
      Quant à mon « passé » supposé …encore totalement faux !
      Enfin pour le « ….Vous êtes un(e) lâche et un(e) minable…. » il est vrai que je ne déteste pas un brin de fantaisie , …mais sans trop exagérer , flatteur !

    14. Alauda

      « il y a des accords avec les pays arabes qui ne permettent pas les méthodes radicales », dit Alice. Les accords se brisent quand les « partenaires » jouent un jeu trouble.

      Le zaporogue de Kiev qui débarque avec son verre de vodka me rappelle aussi quelqu’un, Jacques.

    15. Cosak

      J’ai du rechercher ( avec plaisir ) sur Wikipedia : Les Cosaques zaporogues !
      zaporogue (de za porohy qui signifie « au-delà des rapides »)…du Dniepr !
      Merçi pour l’info ! Par contre , plus prosaïquement « Cosak » ..est juste le nom de mon chien !

    16. Alice

      Alauda et jacques , vous connaissez donc LES ACCORDS qui unissent la France et les pays arabes ? , deux comiques que vous êtes, vous causez en contant sur la naiveté des intervenant . L’argument selon lequel les Républicains sont proche des islamistes c’est la nouvelle mouture frontiste . Soit on pense comme eux soit on est a bannir , franchement vous voulez donner des leçons de démocratie en vous comportant exactement comme la gauche .
      Jacques les frontistes n’ont pas été au pouvoir pourtant Papy le pen a eu de quoi , qu’en a -t’il fait ? Facile quand justement on n’a pas de responsabilité de faire du tapage d’haranguer la foule !

    17. Cosak

      @ alauda : Tout à coup , je réalise que parler de « verre de vodka  » relève purement d’un odieux Lachon hara puisque la première mention officielle du terme de vodka apparaît en 1701 , …alors que les fameux cosaques ukrainiens datent de 1552 !
      Au fait , vous voudrez bien expliquer à jacques ce que cela veut dire !

    18. Alauda

      @Alice,

      Je n’ai pas dit que « les Républicains sont proches des islamistes ». La généralisation est trop abusive.

      Par ailleurs j’ai écouté les arguments de N. Sarkozy en 2012 quand il remettait déjà en cause Schengen, ainsi que son dernier discours où il a présenté des propositions qui ont le mérite d’exister face à l’attentisme ambiant. On en peut pas expérimenter même fictivement, et c’est bien dommage, ce qui se serait passé s’il avait gagné les élections : comment aurait-il aidé la Lybie à se sortir du marasme ? Quelle stratégie aurait-il suivi en Syrie ?

      Les islamistes sont désormais implantés partout. Je ne connais pas les accords entre la France et les salafistes, wahhabites and Cie des pays du golfe, ce que je vois c’est que le vers est dans le fruit. Contre l’achat de pétrole, on a récolté quoi ? Des minarets, des mosquées et une invasion qui ne dit pas (encore) son nom.

      L’humanisme européen qui a produit nos démocraties a oublié les origines de l’Humanisme, déclenché au moment de la chute de Constantinople en 29 mai 1453.

      Si personne n’est capable d’endiguer le flux actuel en provenance d’Istanbul, on sait comment cela va se finir.

    19. Jacques

      Vous délirez Alice, je ne suis pas « frontiste ». Je vous mets au défi de trouver de moi un seul commentaire où je fais l’apologie de ce parti !

      Par contre, je sais ce que les Républicains ont fait quand ils étaient au pouvoir, je sais les accointances de Sarkozy ou de Villepin avec le Qatar (les sommes rondelettes qu’ils touchent pour services rendus : conférences, etc. sont de notoriété publique – Juppé qui déroule le tapis rouge aux Frères musulmans à Bordeaux, etc). Je ne suis pas né de la dernière pluie, et si la droite modérée est effectivement moins dangereuse que la gauche, elles a montré en maints domaines son incompétence, tant économique que social, en politique étrangère, etc.
      Pour autant, il y a des personnalités de ce parti, comme Estrosi, Goldnadel et quelques autres que j’apprécie – c’est pourquoi à mes yeux ce parti est moins mauvais pour la France que la gauche.
      Sinon, je m’aperçois que vous êtes là pour faire la promo des Républicains – au départ j’ai juste réagi à votre fausse assertion selon laquelle Faye reprendrait « exactement » , je vous cite, les propositions de LR – donc j’arrête là : je ne suis pas ici pour faire de la politique politicienne, juste pour donner mon avis sur les articles postés sur ce site.

    20. Jacques

      Quant à « Cosak », vous confirmez ce que je disais : incapable de parler sur le fond, juste là pour essayer de salir, de semer la zizanie, comme d’autres avant vous, du reste :si vous saviez comme j’ai du mépris pour les gens de votre acabit… minable, âge mental 4 ans.

    21. Alice

      Jacques les relations de la France avec le Ktar remonte à beaucoup plus longtemps que De Villepint ou Sarko
      Cette relation s’inscrit également dans le cadre des relations énergétiques, du déplacement du centre de gravité militaire et économique du monde vers le Moyen-Orient et l’Asie, et de la bonne entente entre les dirigeants des deux pays.

      Outre les échanges commerciaux qui évoluent depuis quelques années autour de un à deux milliards d’euros par an, la soixantaine de filiales françaises présentes au Qatar sont très actives, notamment autour des nombreux grands contrats inhérents au développement rapide du pays.

      De même, la France est devenue l’une des destinations de choix des fonds d’investissements qataris, avec plusieurs prises de participation dans les grands groupes, des investissements dans l’immobilier, le sport et la communication.

      Les liens entre les deux États sont donc anciens et l’anecdote nous dit que dès l’indépendance, le 21 septembre 1971, le représentant du Qatar demanda l’adhésion de son pays à l’ONU en français (le Qatar est pourtant un ancien protectorat britannique). L’orateur était en effet Hassan Kamel, conseiller politique de l’émir cheikh Khalifa et ancien étudiant dans l’Hexagone 198. Le Qatar ouvrit dès 1972 une ambassade en France et l’émir se rendit en voyage en 1974 dans l’Hexagone, achetant une villa dans le Midi et par la suite nouant des liens linguistiques avec la venue d’un précepteur pour enseigner le français à ses enfants.

      Les relations politico-militaires sont également bonnes et dans les années 1980, le Qatar, qui s’éloigna des États-Unis, se rapprocha de la France (en 1980, le Qatar acheta ses premiers Mirage) qui construisit une base aérienne près de Doha. Aujourd’hui, les hangars qataris abritent des Mirage 2000 et l’armée du Qatar est équipée à 80 % de matériel français. En 1995, un nouvel élan est donné à la relation bilatérale avec l’arrivée au pouvoir de Jacques Chirac et du cheikh Hamad. La France fut d’ailleurs l’un des premiers pays à reconnaître le nouveau pouvoir en place. Les deux hommes s’entendent très bien et un accord de défense est signé en octobre 1998. Des 2006, l’installation à Doha d’une antenne de l’école militaire de Saint-Cyr est évoquée à l’Elysée lors d’un voyage officiel (l’un des fils de l’émir, le cheikh Jouan, y fait alors ses études militaires et soutient le projet, repris par la suite par Nicolas Sarkozy).

      Atlantico

    22. Alice

      Le gros enfumage des politiques, parlementaires européens, commission européenne, et des médias:
      Depuis 1975, le dialogue Euro-Arabe (DEA) organise des sommets au moins 2 fois par an avec la Ligue Arabe et des représentants des pays arabes, suite au choc pétrolier de 1974. Si nous voulons du pétrole et des contrats juteux, il faut se plier à leurs exigences, diverses, entre-autre l’immigration, que nous avons l’interdiction de refuser sous aucun prétexte, et les droits aux migrants sont les mêmes que les droits des nationaux, leur donner accès à la culture par la création de centres culturels arabes, à l’étude de la langue et civilisation arabe etc.. droits à la santé, scolarité et droits sociaux. Ces sommets selon le souhait de l’UE, de ne doivent pas faire l’objet de publicité et de parution dans les médias et rester discrets. Notons que ces sommets se tiennent à huis clos et sans procès verbaux. Ces accords que l’UE signés depuis plus de 40 ans concernant entre autre l’immigration nous oblige à ouvrir nos frontières, sous peine de privation d’énergie gaz et pétrole, et d’achats juteux d’armement ou de contrats de constructions et prévoit même une collaboration sur le nucléaire. C’est pour cela que tous les pays accueillent des migrants, parce que cela fait partie des accords signés et non d’un quelconque geste humanitaire, mais cela ils ne le diront pas, car si les peuples apprenaient que l’UE s’est vendue contre une émigration, c’en est la fin des Junkers, Merkel etc… A lire: le livre de Bat’Yeor sur ce sujet: Eurabia ou le dialogue Euro-Arabe.
      Résumé ( qui explique aussi pourquoi l’UE finance les palestiniens, et le refus de l’intervention en Iraq avec le discours hypocrite de D. vuillepin à l’ONU.)
      Depuis plus de trois décennies, l’Europe planifie avec les pays de la Ligue arabe la fusion des deux rives de la Méditerranée. Par le « Dialogue euro-arabe », elle a développé une structure d’alliances, et souvent d’allégeances, avec le monde arabe. Elle sacrifie son indépendance politique tout comme ses valeurs culturelles et spirituelles en échange de garanties (quelque peu illusoires) contre le terrorisme et d’avantages économiques que lui dispensent les pays arabes. Si ces derniers fournissent à l’Europe des hydrocarbures, s’ils lui offrent des marchés, ce n’est pas sans lui imposer des contreparties : ils exigent d’elle une ouverture sans cesse accrue à leur culture, à leur langue, à leur religion – l’islam -, à leurs émigrants, qu’ils veulent toujours plus nombreux. Ils arrachent aux pays d’accueil des conditions visant à maintenir ces émigrants dans leur culture d’origine au lieu de faciliter leur intégration. Enfin l’alliance euro-arabe se base sur une politique commune hostile à Israël et aux Etats-Unis. C’est une stratégie de subornation de l’Europe qui est ainsi mise en œuvre par les pays arabes, avec l’active complicité des instances dirigeantes européennes : la Commission européenne pilote un puissant dispositif financier servant cette politique ; elle a déployé une immense toile médiatique fabriquant le « politiquement correct eurabien »; elle a enrégimenté les institutions scolaires et universitaires, et parfois même les Eglises, dans cette entreprise de dénaturation de l’identité européenne.

    23. DANY83270

      Mesdames et Messieurs , un peu de bon sens s’il vous plait, vous êtes toujours en train de se disputer pour des broutilles sans importances alors qu’il y a le feu à la maison ! comme des Gaulois qui se font la guerre entre villages voisins pendant que les Romains envahissent le pays ! c’est désolant de voir cela, pendant que les migrants musulmans sont en train de conquérir la France, notre patrie, vous discutez tranquillement du sexe des anges au lieu de courir chez l’armurier acheter des fusils ! parce qu’ au bout du compte, il nous reste très peu de temps avant la guerre qui va éclater car il va bien falloir tôt ou tard nous défendre contre les hordes d’envahisseurs qui arrivent en rang serrés pour égorger nos fils et nos compagnes ! aux armes citoyens !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap