toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Federica Mogherini (UE) : « Parler de réfugiés et non plus d’immigrés, a contribué à faire évoluer l’opinion »


Federica Mogherini (UE) : « Parler de réfugiés et non plus d’immigrés, a contribué à faire évoluer l’opinion »

Haute représentante de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, Federica Mogherini ancienne ministre des Affaires étrangères italiennes, en poste à Bruxelles depuis moins d’un an, livre à Libération son analyse de la plus grave crise humanitaire subie par l’Europe depuis 1945.

« Vu la façon dont Bachar al-Assad a été impliqué dans cette guerre civile, il est impossible d’imaginer qu’il fasse partie de la future gouvernance du pays. »

« Un certain nombre de citoyens européens ont le sentiment que l’Union est submergée… »

Sur les quelque cinq millions de réfugiés ayant fui la Syrie, 98 % se trouvent dans les pays limitrophes. Cette année, 430 000 réfugiés syriens sont arrivés dans l’Union qui compte, je vous le rappelle, 500 millions d’habitants. […]

Ayant dit cela, il y a un aspect qui devrait nous interpeller : la première destination que désirent rejoindre les réfugiés qui quittent les pays frontaliers de la Syrie, c’est l’Union, car nous avons réussi à construire depuis soixante-dix ans un espace de paix et de prospérité sans équivalent dans le monde. L’Europe est un espace accueillant et attirant, ce que nous avons du mal à percevoir en interne après plusieurs années de crise économique et sociale.

Si une partie des Européens est mécontente de l’Union actuelle, il n’en reste pas moins qu’elle fascine le reste du monde et que beaucoup de gens désirent y vivre.

« Depuis quelques mois, certains pays européens se montrent plus ouverts à l’accueil des réfugiés… »

Lorsque certains responsables politiques ont commencé à parler de réfugiés et non plus d’immigrés, cela a contribué à faire évoluer l’opinion. S’il s’agit de réfugiés, il y a un devoir d’accueil, de protection. Les mots sont importants, comme on le voit.

Si l’Europe se comporte comme la Hongrie, il sera difficile de donner des leçons au reste du monde ?

Il sera très difficile d’aller expliquer au Moyen-Orient qu’il faut respecter les droits des minorités si l’on a des discours et des pratiques discriminatoires à l’intérieur de l’Union.

Nous sommes perçus comme les champions des droits de l’homme, ce qui impose une cohérence des messages politiques et des décisions. La majorité des réfugiés fuient l’Etat islamique, une organisation que nous combattons. Si nous n’accueillons pas ces victimes du terrorisme, si nous ne sommes pas capables de les protéger, quel message leur enverrons-nous, ainsi qu’au reste du monde ? […]

La droite radicale et l’extrême droite européennes affirment que parmi ces réfugiés se dissimulent des combattants jihadistes…

Cela n’aurait guère de sens pour un aspirant terroriste de se présenter comme réfugié alors que ses empreintes sont automatiquement enregistrées dans le fichier Eurodac. Ils ont des filières bien plus sûres. […]

source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Federica Mogherini (UE) : « Parler de réfugiés et non plus d’immigrés, a contribué à faire évoluer l’opinion »

    1. Alauda

      Federica Mogherini, complètement allumée, embobineuse de service, raconte n’importe quoi.

      a) Si quelques 5 millions de Syriens ont fui leur pays et que 430 000 réfugiés sont arrivés dans l’Union (presque un demi million, soit 1 exilé sur 10), il ne peut plus en rester 98% dans les pays limitrophes. L’accueil en 1 an s’élève à 8 ou 10 %.

      b) Elle parle d’ « un espace de paix » depuis 70 ans. 2015-70 = 1945 ! La paix n’a pas commencé, comme cette cruche qui a encore du lait derrière les oreilles le prétend, en 1945 mais après les guerres d’Indépendance : 1956, 1960, 1962, 1968… ça continue pour la France jusqu’en 1977 (Djibouti), voire 1980 pour la Grande-Bretagne.
      2015-1980 = 35 ans ! On peut largement couper en deux ses fameux 70 ans.

      La majeure partie des migrants viennent des pays qui ont voulu leur Indépendance.

      c) L’espace de « prospérité » européen s’est pris une première claque au premier choc pétrolier, au milieu des années 70. Depuis, adieu au plein emploi, bonjour l’augmentation du chômage. Actuellement, rien qu’en France, 10 actifs supportent le poids d’un inactif dans la tranche d’âge considérée.

      d) Les pays du Moyen-Orient se fichent comme d’une guigne du discours moralisateur sur le droit des minorités. 6 pays du golfe bien connus ont explicitement refusé d’accueillir qui que soit ces dernières semaines. Elle n’est pas censée ignorer cette donnée au poste éminent qu’elle occupe.

      e) « Tous les attentats qui ont eu lieu en Europe ont été commis par des citoyens européens ou des résidents de longue date », prétend-elle. Est-elle aussi mal renseignée ? Le terroriste dans le Thalys est marocain et l’assassin d’Aurélie Châtelain algérien.

    2. Roland

      NON Madame la non élue par le citoyen l’opinion de la majorité de la population Européenne est STOP a l’invasion musulmane. Le citoyen Européen n’a rien a voir dans les guerres de ces islamistes, que les migrants appelés réfugiés migrent dans les pays musulmans. Mais là, pas d’aide sociales des mécréants que les musulmans aiment tant, il faut travailler pour avoir son couscous. L’Europe à déjà 25.000.000 de chômeurs, ce n’est pas assez ?

    3. Jacques

      « Les mots sont importants, comme on le voit. »

      Oui, Göbbels en était lui aussi persuadé : plus le mensonge est gros, et plus on a de chances d’être cru.
      Mogherini qui se vante de manipuler l’opinion publique ne vaut guère mieux.

      Pour ce qui est de notre espace de prospérité, au nom de quoi devrions-nous le partager ?
      Comment s’est-il construit, par un claquement de doigts ?
      Non, il a demandé des décennies, des siècles même de travail, parfois de luttes, de combats.

      Les Syriens comme les autres, Africains en particulier, doivent faire de même : travailler, se battre pour leur pays, pour en faire un pays enviable.
      Ce n’est certainement pas un service à leur rendre que de leur faire croire que tout « tombe du ciel », c’est au contraire la définition de la démagogie, dans laquelle excelle cette Mogherini, personne non élue et qui a beaucoup trop de pouvoir. D’ailleurs on voit ce qu’elle en fait, CQFD.

    4. Slam

      Federica Mogherini Devrait passer une nuit dans un camp de « réfugiés » histoire de confirmer ses dires et sa générosité. Qu’elle se rassure, le viol est permis aux musulmans puisqu’elle est une mécréante.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap