toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Aylan Kurdi, kurde âgée de 3 ans, est mort parce qu’Erdogan combat les Kurdes


Aylan Kurdi, kurde âgée de 3 ans, est mort parce qu’Erdogan combat les Kurdes

La famille Kurdi s’était vu refuser le statut de réfugiés en juin dernier par les Nations unies. Elle avait ensuite été déboutée par la Turquie de sa demande de visa pour le Canada et pour cause, la Turquie empêche les kurdes de fuir tout en bombardant leur village. 

Aylan Kurdi, le jeune enfant de 3 ans dont la photo a fait le tour du monde, est kurde. Son corps a été retrouvé par les autorités turques, mercredi 2 septembre, non loin de deux autres corps : ceux de Galip, son frère de 5 ans, et de sa mère, Rehan. Seul Abdullah, son père,a réussi a survivre et a appris la mort de sa famille allongé sur son lit d’hôpital:

«Nous avions des gilets de sauvetage mais le bateau a subitement chaviré parce que des gens se sont levés. Je tenais la main de ma femme. Mais mes enfants m’ont glissé des mains», a raconté Abdullah Kurdi à l’agence de presse Dogan. «Il faisait noir et tout le monde criait. C’est pour ça que ma femme et mes enfants n’ont pas pu entendre ma voix. J’ai essayé de nager jusqu’à la côte grâce aux lumières mais je n’ai pas pu retrouver ma femme et mes enfants une fois à terre», a expliqué Abdullah Ebdi, «Je suis allé à l’hôpital et c’est là que j’ai appris la mauvaise nouvelle».

Loading...

Abdullah souhaitait rejoindre le Canada où sa sœur y vit depuis plusieurs années. « Son rêve était de se faire refaire les dents » explique-t-elle lors d’une interview vidéo à la chaine SkyNews.

La famille de l’enfant n’a cessé de fuir les combats en Syrie au cours des quatre dernières années, a témoigné de son côté un journaliste. Originaire de Kobané, une ville du nord de la Syrie frontalière de la Turquie, la famille habitait à Damas lorsque le pays s’est enfoncé dans la crise et les violences en 2011. La ville kurde a été prise pour cible par les jihadistes de l’Etat islamique (EI), qui ont tenté en vain de la conquérir à l’automne 2014, se heurtant à une forte résistance des Kurdes.

La responsabilité d’Erdogan dans la mort de la famille Kurdi

Un article de 2014 dans Marinne.net décrit ce qui s’est passé à Kobané dès 2014:

Les kurdes sont un peuple dont la localisation se situe entre la Turquie, la Syrie et l’Irak.  La ville de Kobané abrite le QG du Comité supérieur des Kurdes (DBK), le « gouvernement provisoire » des Kurdes de Syrie. Celui-ci réunit les représentants des deux organisations majeures : le Conseil national kurde (KNS) et le Parti de l’union démocratique (PYD), la branche syrienne du PKK, avec lequel les autorités turques ont entamé des négociations de paix à la fin de l’année 2012.

Récemment, le chef emprisonné en Turquie du PKK, Abdullah Öcalan, a averti que la chute de Kobané signifierait la fin des pourparlers de paix et a intimé aux autorités turques de faire des gestes pour sauver la ville et ses habitants avant le 15 octobre. Malgré ces pourparlers, la réponse du président turc  Recep Tayyip Erdogan est sans équivoque « le PKK et l’EI représentent le même danger pour le pays » ne faisant que jeter de l’huile sur le feu.

Learn Hebrew online

Anéantir le PKK

Le 23 juillet 2015, Ankara franchit un pas supplémentaire en acceptant de participer aux frappes pour lutter contre Daech et d’ouvrir ses bases à la coalition. Quelques heures plus tard, la même Ankara réoriente ses frappes contre les bases du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) dans la ville de Kobané, qu’elle considère comme une organisation terroriste. La Turquie affirme alors que le PKK et Daech sont à mettre sur le même plan.

Erdogan président de la Turquie, pays candidat à l’Union Européenne, aurait sciemment bombardé Kobané et les positions de résistances kurdes, précipitant la fuite de la famille Kurdi.

L’Allemagne aura accueilli 800 000 migrants d’ici fin 2015 et 400 000 pour la France uniquement. Ces  migrants sont encouragés à l’exode vers l’Europe contraint par les lois humanitaires qu’elle s’impose, à assurer un accueil et un traitement de chaque personne accostant sur les plages d’Europe.
Cependant de plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer le comportement des pays musulmans lesquels semblent très peu impliqués dans le sauvetage de leurs coreligionnaires.

Loading...

Le père du petit Aylan a confié à sa famille qu’il souhaitait désormais retourner à Kobané, ville de la résistance Kurde, pour enterrer sa femme et ses deux enfants, et pour être inhumé à côté d’eux.

© Axel Rehouv pour Europe Israel News





Journaliste franco-israélien spécialisé dans la psychologie et la communication politique depuis 2003.



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 15 thoughts on “Aylan Kurdi, kurde âgée de 3 ans, est mort parce qu’Erdogan combat les Kurdes

    1. Laurence

      Merci de préciser que cet enfant était KURDE !!!!!!!!!!!!!!!!
      Les Kurde sont nos alliés
      est ce que certains médias ont oubliés de préciser celà ?

    2. Tizi Aviv

      Herr Dog Âne est un pompier pyromane. Un psychopathe qui souffle le chaud et le froid. C’est une crapule devant lequel se couchent les occidentaux. Mais tout ce paie un jour ou l’autre.

    3. Alauda

      Au lieu de soutenir on ne sait qui dans ce conflit syrien, les seuls méritants sont les Kurdes qui se battent sur place pour défendre leurs lignes face à daech.
      Le 2 juillet 2014, 1ère bataille de daech contre les Kurdes qui lancent leur contre-offensive le 5 juillet. Le 15, PKK, 800 combattants du PKK franchissent la frontière turque pour rejoindre leurs frères syriens. Le 17 juillet, un bataillon de mères kurdes de Kobané est formé par les YPG…
      Les femmes se battent là-bas aussi, dont un groupe de Yézidies.

      Quel rôle jouent l’Arabie Saoudite, le Bahreïn, les Émirats, le Koweït, le Qatar dans l’accueil des réfugiés ? La notion de « réfugié » leur est étrangère, ils ne connaissent que les esclaves.
      Certains ne se sont pas gênés d’ailleurs pour faire leurs emplettes sur le marché des esclaves aux yeux paon : « les plus jolies filles sont réservées aux chefs ou aux clients du Golfe, qui peuvent mettre le prix. ». Le livre «Esclave de Daech», éditions Fayard, sort aujourd’hui.

      Des femmes Yézidies se battent aux côtés des Pesmer

    4. Armand Maruani

      Her Dog est un criminel à mettre dans le même sac que Daesh qu’il pense vouloir combattre et qu’il préfère s’attaquer à ce petit Peuple courageux que représentent les Kurdes .

      Pour commencer l’exclure de l’OTAN et le combattre comme nos pires ennemis

      Un petit hitler qu’il faut éliminer comme Khadafi ou Sassam Hussein .

    5. sarah

      Quand un enfant est israëlien et qu’il meurt dans des conditions dramatiques, les médias n’omettent jamais de préciser qu’il est ARABE israëlien pour montrer comment Israël discrimine et maltraite soi-disant sa population arabe.

      Dans le cas de cet enfant, aucun journaliste n’a signalé qu’il était kurde de… Turquie (je pense comme Marianne) pourtant, l’islamo-conservateur Erdogan, en fait l’islamiste, maltraite sa population kurde depuis des lustres.

      Je ne vais pas faire l’hypocrite comme tant d’autres en disant que j’ai le même degré de compassion envers tous les citoyens et tous les enfants du monde. Une amie catholique m’avait dit un jour : Jésus a dit : « Aimez-vous les uns, les autres » mais il n’a pas interdit les préférences. Je revendique moi aussi le droit d’avoir des préférences et comme, en plus, je ne suis pas croyante, celui d’être indifférent au sort de certains.

      Comme j’aime ma fille plus que ma nièce, j’aime les kurdes, ce peuple sans terre et valeureux à la guerre plus que les turcs : ce sont les peshmergas kurdes qui ont libéré Kobané parce que la coalition occidentale et arabe avec leur soi-disant avance militaire n’a pu rien faire.
      Alors, cet enfant a toute ma compassion.

      Remarque : J’ai été sévère avec les syriens mais je reconnais que les syriens sont les seules personnes qui correspondent à la définition de réfugiés sauf ceux, bien sûr, qui appartiennent aux mouvements djihadistes syriens (Al-Nosra, EI…), d’où la nécessité de bien sélectionner ceux qui ont droit à l’asile.
      Après, pour les autres conflits plus ou moins larvés qui durent depuis des décennies surtout dans les pays d’Afrique, il devient impossible de considérer ces populations comme des réfugiés sinon, il faut recevoir presque TOUS les africains tellement qu’il y a de dictatures et de pays en guerre sur ce continent.

    6. Alauda

      http://geopolis.francetvinfo.fr/enfant-noye-les-reseaux-sociaux-arabes-en-colere-contre-les-monarchies-du-golfe-77921

      Au top 50 des gougnafiers goinfrés de pétrodollars, l’émir du Katar : « Nous avons assez d’esclaves comme ça ».
      Sa population féminine ne pourrait-elle, effectivement, entrer dans cette catégorie ? Rien que cette clause du contrat de travail sur ses lignes Airways en dit long sur l’assujettissement de la condition des femmes : les membres d’équipages féminins ont l’obligation d’être récupérées à la fin de leur journée de travail par leur père, leur frère ou leur mari. Et la paye, qui la touche ?

    7. Marianne

      Tous les jours, des dizaines de gamins meurent en Syrie à cause de leur « amour et paix » et les plus visés tant par les djihadistes que les forces « régulières » sont les enfants et les femmes !

      Comme avec les ceux qui sont financés en Israël pour commettre des actes terroristes !

    8. David

      Il y a des milliers d’enfants irakiens ou syriens qui sont déchiquetés , dévorés , mis en lambeaux par les carnassiers islamistes , chaque jour

      D’autres par les Barbouzes syriennes de Bachar El Assad ou par les criminels du Hamas

      Et on voudrait nous culpabiliser à nous Européens qui payons l’école et les frais de santé à tous les enfants du monde venus chez nous

      C’est un comble, c’est à vomir sur la gueule de ces misérables !!!!!

      Qu’ils crèvent tous , et leurs défenseurs avec eux, on s’en tape

    9. David

      Depuis toujours les musulmans ont été des « sacrificateurs » d’enfants et de femmes qu’ils mettent toujours en avant dans les conflits et guerres .

      Pour éventer le danger redoutable, mortel des mines , que faisaient les Iraniens , lors de leur guerre avec l’Irak , dans les années 80 ? Ils envoyaient les enfants parce que …..plus légers , pardi

      http://www.lexpress.fr/informations/les-petits-martyrs-de-la-guerre-iran-irak_645648.html

      http://www.courrierinternational.com/article/seconde-guerre-mondiale-sacrifies-au-nom-du-fuhrer

    10. annie

      si on avait aidé les kurdes, la ville Kobané ne serait peu être pas détruite et donc des milliers de réfugiés en moins. Honte à la Turquie une ville à 2 km de sa frontière.
      ET c’est drole que se soit une embarcation avec des Kurdes je vais peut être loin, mais c’est peut être les turques qui les ont dégommé pour que les muz entre plus facilement en europe.

    11. Marcel

      Oui David, je crois qu’en réalité les enfants sont sacrifiés au « dieu » Moloch…
      Ce sont tous des adorateurs de Moloch, ce démon assoiffé de chair et de sang réclamant beaucoup de sacrifices d’enfants !
      Rien à voir avec L’Unique et Véritable Dieu d’Israël,YHWH notre Créateur!

    12. une arabe realiste

      David je suis d accord avec vous tous des salauds .; comment se fait il qu aucun medias europeen ne précise que ce petit est KURDE ?? vraiment on vit dans une merde ici en Europe dominée par des gauchos lâches hypocrite incapable d assumer qui craignent les petroarabes et surtout ne pas gener les bons contrats commerciaux c est repugnant..

    13. Marianne

      C’est pratiquement systématiquement le cas, le père de famille s’achète un gilet de sauvetage, ce qu’il ne fait pas pour sa femme et ses enfants !

      C’était le cas du père d’Eylan, et c’est comme ça chez les musulmans, il faudra s’y habituer, enfin, spécialement les femmes qui épouseront des « réfugiés » arabes !!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *