toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Afghanistan: les Etats Unis, l’Allemagne et la Suède accusés de frappes disproportionnées


Afghanistan: les Etats Unis, l’Allemagne et la Suède accusés de frappes disproportionnées

L’Allemagne et la Suède, alliées des Etats-Unis dans les combats contre les insurgés en Afghanistan, ont été accusées de prendre part de manière active aux attaques, rapporte vendredi le New York Times. Les officiers de l’OTAN assisteraient les Américains dans les attaques de drone en Afghanistan.

Selon des responsables occidentaux, les accusations concernent principalement les frappes aériennes dont les attaques de drone, autorisées par le gouvernement afghan. La violence de ces frappes excéderait ce qui avait été autorisé.

Toutefois, l’Allemagne, la Suède ainsi qu’un porte-parole de la coalition militaire dirigée par les Etats-Unis ont rejeté ces accusations.

Deux hauts responsables de la coalition ont affirmé que les tensions montaient au sein de la coalition entre les Etats-Unis, l’OTAN et les autres alliés.

Ces accusations pourraient provoquer un tollé en Allemagne qui est interdite, dans la plupart des cas, par ses règles constitutionnelles, de participer à des opérations militaires offensives. En effet, de nombreux groupes de défense des droits de l’homme poursuivent en justice le gouvernement allemand pour avoir assisté les Etats-Unis à mener des frappes de drone.

Un officier du Centre d’Operations Combinées Conjoints (CJOC), où sont prises les décisions concernant les frappes aériennes, explique que les officiers “font un tour de table et demande aux soldats de lever la main s’ils voient une femme ou un enfant. Cela inclue les soldats allemands et suédois qui ne sont pas censés faire partie des opérations antiterroristes”.

Un autre responsable affirme qu’il s’agit “de la dernière chose que l’OTAN voulait mais les Américains semble vouloir impliquer tout le monde sur ces affaires. Je suppose qu’ils cherchent à être couverts politiquement”.

« Ils étaient assis autour de la table donnant pouces vers le haut ou vers le bas, comme des gladiateurs dans un stade… alors que cela était censé être une missions de protection des civils. Certains d’entre eux n’étaient pas du tout à l’aise avec ces procédures, en particulier les Allemands, » a-t-il ajouté.

Selon le New York Times, l’ambassadeur suédois Peter Semneby est devenu méfiant à propos du rôle de l’OTAN dans les ordres de frappe après avoir fait une demande surprise de se rendre au centre d’opérations du CJOC. Il avait alors découvert la présence d’un officier suédois lors des discussions autour des frappes aériennes.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap