toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Academia Christiana : « Les catholiques n’ont pas à obéir strictement à leurs évêques sur les questions politiques »


Academia Christiana : « Les catholiques n’ont pas à obéir strictement à leurs évêques sur les questions politiques »

Du 17 au 23 août dernier, à Sées (61) se tenait la deuxième université d’été de l’Académia Christania, un projet fondé en 2014 par des étudiants catholiques . Cette nouvelle initiative, qui mêle spiritualité, sport, et militantisme politique semble rassembler de plus en plus de participants. Nous avons interrogé Victor Aubert, l’un des animateurs principaux de l’Académia et dans le même temps son président, de retour d’une semaine très active.

Breizh-info.com : Qu’est-ce qu’Academia Christania ?

Victor Aubert : Il s’agit d’une plateforme de formation dans laquelle nous mettons à disposition des savoirs fondamentaux, en spiritualité, en philosophie et en politique, et d’un réseau de camarades pour tous les jeunes de bonne volonté qui souhaitent s’engager d’une manière ou d’une autre dans la reconquête spirituelle et politique de notre pays.

Loading...

Breizh-info.com : En France, en Italie, en Belgique, les évêques appellent à accueillir les migrants, à ouvrir les portes de l’Europe à ce nouveau camp des saints qui se profile. Comment dès lors peut-on être à la fois un fidèle catholique en totale contradiction avec les représentants de l’église ?

Victor Aubert :

Je crois que les catholiques ne sont pas strictement tenus d’obéir à leurs évêques dans des domaines tels que la politique. Le rôle premier des évêques est d’expliciter la révélation et d’éclairer les principes de la morale évangélique. En dehors de ces deux rôles, leur autorité n’est pas infaillible.

Si les évêques sont aveugles au péril que constitue l’immigration massive (tant pour l’Europe que pour les migrants eux-mêmes) cela ne déresponsabilise pas les fidèles d’ouvrir leurs yeux sur cette situation et d’agir en vue du bien commun.

Breizh-info.com : L’Église ne portera-t-elle pas une lourde responsabilité (y compris l’actuel pape) dans les troubles qui pourraient arriver en Europe rapidement ?

Victor Aubert : Pour ce qui est du Pape François, je pense qu’il faut d’abord se méfier des prétendues déclarations à propos des immigrés, telles qu’elles nous sont retranscrites dans les grands médias du système, et aller lire l’intégralité des déclarations en italien, directement sur les médias du Vatican. On s’apercevra alors que le Pape François n’est pas si immigrationiste que veulent nous le faire croire ces médias qui isolent bien souvent certaines citations qui vont toujours dans le même sens.

Par ailleurs il ne faut pas oublier que le Pape lui-même peut être mal conseillé et désinformé quant aux situations réelles des problèmes liés à l’immigration massive.

Quant aux évêques qui se positionnent en faveur d’un accueil sans limites des immigrés, je pense en effet qu’ils se font les responsables des troubles que nous connaissons déjà en Europe et qui deviendront de plus en plus réguliers et nombreux dans les années à venir.

Learn Hebrew online

Pour ma part je pense qu’il est de la responsabilité des catholiques et des clercs éclairés sur ces sujets, de parler haut et fort de ces problèmes en faisant bien évidemment preuve de pédagogie puisque ces sujets sont brûlants.

Article complet sur Source







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • One thought on “Academia Christiana : « Les catholiques n’ont pas à obéir strictement à leurs évêques sur les questions politiques »

    1. Aldebert

      « ces médias qui isolent bien souvent certaines citations qui vont toujours dans le même sens ». Le titre de l’article est une parfaite illustration de cette loi générale.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *