toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un récit bouleversant : “Pendant que je me faisais poignarder, d’autres Arabes riaient”


Un récit bouleversant : “Pendant que je me faisais poignarder, d’autres Arabes riaient”

Le survivant juif de l’attaque de dimanche (d’hier, du 9 août 2015), près de Jérusalem, revit la poursuite et les 5 coups de couteau, l’indifférence amusée et parfois la complaisance des autres Arabes présents. Une vidéo amateur montre que le terroriste rôdait près des autres voitures après son crime, cherchant une autre victime.

Yehuda, le jeune Juif de 26 ans qui a été légèrement blessé quand un terroriste arabe l’a poignardé, a revécu l’attaque lundi matin en visionnant la vidéo de son agression, et les événements qui ont eu lieu à la station d’essence sur l’autoroute 443, située au nord-ouest de Jérusalem.

Yehuda a été poignardé dans le dos et à l’épaule tout en faisant le plein de sa voiture à la station d’essence. Il est actuellement hospitalisé à l’hôpital Shaare Tzedek à Jérusalem. Son agresseur a été abattu et éliminé par les forces de Tsahal qui se trouvaient dans la zone, tandis que trois autres Arabes, qui étaient apparemment ses complices, ont fui le lieu de l’attentat.

Loading...

« Je rentrais chez moi, à Jérusalem, et il (le terroriste) a profité de l’occasion, au moment où je sortais de la voiture, pour me poignarder, » a raconté Yehuda sur la radio de l’armée. « Il est venu par derrière, j’ai soudain senti qu’il me frappait avec son poignard. Je suis tombé, je me suis enfui de peur de recevoir d’autres coups de couteau. Je courais, je suis tombé une première fois, puis je me suis relevé, et j’ai couru encore, et encore une fois je suis tombé, » a-t-il dit, en revivant la poursuite cauchemardesque de l’attaque. « A chaque fois qu’il me rattrapait, il me poignardait. »

Yehuda a rappelé avoir été poignardé cinq fois, en notant, “J’ai crié : Aidez-moi, aidez-moi ! » J’ai couru vers ma voiture, en saignant et je suis reparti. » Yehuda a confessé que les Arabes qui étaient présents à la station d’essence regardaient tout simplement la poursuite du jeune Juif par le terroriste, qui tenait le couteau à la main, prêt à m’assassiner. « Ils ne m’aidaient en aucune façon. Ils regardaient et riaient. Même après m’avoir poignardé, le terroriste n’a pas arrêté jusqu’à ce que je réussisse à m’échapper en voiture.”

Avant d’être neutralisé par la police, le terroriste arabe a essayé de poignarder d’autres victimes à la station d’essence. Un conducteur s’est lui-même enfermé dans sa voiture et a enregistré sur son téléphone l’attaquant, se trouvant à l’extérieur qui brandissait son couteau.

Source: Coolanews





Journaliste pigiste Franco-israelien, titulaire d'un master d'histoire du Moyen-Orient à l'université de Jérusalem



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “Un récit bouleversant : “Pendant que je me faisais poignarder, d’autres Arabes riaient”

    1. Laurence

      C’est immonde , ignoble , il n’y a pas de mots pour qualifier ça .

      rire devant une personne se faisant poignarder !

    2. Roland

      Cette malheureuse victime ne connaissait pas la mentalité arabe envers les mécréants ? J’ai pour ma part été en vacances en Egypte, Tunisie, Maroc et sur peu de temps j’ai compris la mentalité arabe. Maintenant , depuis 2015, mes vacances d’hiver? En Espagne..

    3. français pas naif

      Des fourbes ces arabes toujours par derrière. C’est odieux, immonde. Si on pouvait tous les exterminer ces vermines, on pourrait vivre en paix!
      Quand est ce qu ‘ Israël et les autres pays occidentaux vont se décider à expulser toutes ces racailles et leurs familles. Plus de droits civiques ni sociaux. Que le droit d’aller crever dans une île déserte !

    4. CATHY

      Oui ils attaquent toujours par derrière. Mon grand-père français chrétien a été prof de maths/physique/chimie quand le Maroc était encore sous protectorat français et je me rappelle ses paroles quand j’étais gamine : ne jamais tourner le dos à un arabe au propre comme au figuré…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *