toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Un artiste palestinien expulsé du parc d’attractions subversif Dismaland, parodie de Disneyland, pour son intolérance


Un artiste palestinien expulsé du parc d’attractions subversif Dismaland, parodie de Disneyland, pour son intolérance

Le graffeur palestinien Shadi Alzaqzouq aurait été choqué de voir des artistes israéliens soutenant la politique d’Israël exposer à Dismaland, le parc d’attractions subversif de Banksy. Après une action de protestation, il a été expulsé de l’exposition.

Le palestinien Shadi Alzaqzouq, 34 ans, ne comprend toujours pas ce qui s’est passé à Dismaland, le parc d’attraction subversif de Banksy, parodie glauque de Disneyland. En effet, lui qui a toujours admiré Banksy notamment pour l’engagement de ce dernier en faveur de la cause palestinienne, vient de se faire expulser de son exposition.

Motif ? Alzaqzouq a été stupéfait de constater la présence d’artistes israéliens soutenant pleinement la politique de leur pays, l’un d’eux ayant même servi dans les forces armées israéliennes.

«Cela m’a fâché de ne pas avoir été informé de leur présence et j’ai essayé de me plaindre auprès des organisateurs», a-t-il expliqué à la presse.

Shadi Alzaqzouq a fini par se faire expulser pour son intolérance envers les artistes israéliens.

Créée par Banksy, l’exposition Dismaland, qui se veut être une parodie subversive des parcs d’attractions, a ouvert dans l’enceinte d’une ancienne piscine en plein air de Weston-super-Mare, dans le Sud-Ouest de l’Angleterre.

On y trouve 18 oeuvres et «attractions» toutes plus farfelues les unes que les autres. Entre autres, une oeuvre représentant Cendrillon, agonisant après que son carosse se soit retourné dans un accident ou encore un camion anti-émeutes utilisé durant les heures les plus noires du conflit en Irlande du Nord et transformé en toboggan pour enfants.

L’exposition réunit des œuvres de Banksy et de 58 artistes, tels que les britanniques Damien Hirst et David Shrigley, les espagnols Escif et Paco Pomet ou encore l’américaine Jenny Holzer.

Trois Palestiniens, trois Israéliens, un Egyptien, deux Syriens et un Iranien figurent également parmi les invités à exposer leurs oeuvres.

Source





Articles reliés


Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Un artiste palestinien expulsé du parc d’attractions subversif Dismaland, parodie de Disneyland, pour son intolérance

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap