toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Roye (80) : 5 morts dont un gendarme et un bébé, 3 blessés graves dans une fusillade chez des « Gens du voyage »


Roye (80) : 5 morts dont un gendarme et un bébé, 3 blessés graves dans une fusillade chez des « Gens du voyage »

Les gendarmes semblent dépassés par la vive tension qui règne autour du camp.

Un photographe du Courrier Picard a été pris à partie et deux journalistes d’Europe 1 et de RTL ont été frappés. Le journaliste d’Europe 1 a donné des nouvelles de son état de santé sur Twitter. Il évoque une côte cassée et un doigt fracturé, mais « ça va aller », rassure le reporter.

Selon l’AFP, des gens du voyage exigent de pouvoir rentrer dans le camp dont les forces de l’ordre, venues avec des chiens, leur interdisent l’accès. Une voiture a même tenté de forcer un barrage, selon un adjoint au maire de Roye, une commune de 6.200 habitants.

Au moins quatre personnes, dont un nourrisson de six mois, ont été tuées, mardi 25 août, par un homme armé lorsqu’il a ouvert le feu sur une aire occupée par la communauté des gens du voyage, à Roye, dans la Somme.

Trois des victimes – un homme, une femme et un bébé de 6 mois – ont été froidement abattus, selon la préfecture. Un gendarme est également mort après avoir été blessé lors de l’intervention des forces de l’ordre.

Les trois blessés graves sont l’homme qui aurait ouvert le feu, un autre enfant en bas âge et un gendarme, tous hospitalisés au CHU d’Amiens. L’enfant gravement blessé était en arrêt cardiaque en début de soirée et a été mis sous assistance ventilatoire, précise la préfecture.

Selon le ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve, le tireur présumé, « passablement ivre », est entré dans le campement et « a tué froidement un bébé de six mois (…) un homme d’une quarantaine d’années [et] sa belle-fille » avant que les gendarmes ne s’interposent, la gendarmerie se trouvant près de l’aire où séjournaient les gens du voyage.

Le suspect, qui était armé d’un fusil de chasse, « fait partie au sens large de la communauté des gens du voyage », a ajouté le procureur de la République d’Amiens, Bernard Farret.

Source

Cazeneuve exprime « sa gratitude aux gendarmes qui se sont interposés« .

Manuel Valls annonce la mort du gendarme :

Les journalistes pris à partie

Selon notre envoyée spéciale, la tension est telle qu’aucun journaliste ne peut s’approcher du camp. Un journaliste d’Europe 1 qui a tenté de le faire s’est fait malmener, exfiltré en urgence par les gendarmes. Une journaliste de RTL a elle aussi été prise à partie. Un peu plus tôt dans la journée, des individus présents autour du camp s’en sont pris à des journalistes du Courrier picard et à une équipe de télévision. Les gendarmes ont été obligés d’accompagner les journalistes afin qu’ils récupèrent leur voiture et de mettre en place une déviation pour que les automobilistes ne passent pas à côté du camp. Pour calmer la situation, la communauté locale des gens du voyage devait être reçue sur place par M. Farret. On redoute que l’ambiance soit aussi tendue au centre hospitalier d’Amiens où a été hospitalisé le tireur présumé. Source Sur place, un journaliste du Courrier picard a été victime de menaces et poursuivi. Peu avant 19 heures, alors qu’il prenait une photo d’un hélicoptère au décollage, cinq à six membres de la communauté des gens du voyage l’ont enjoint à « dégager » avant de le menacer de représailles. Le journaliste du Courrier picard a alors réussi à les semer en courant pour rejoindre sa voiture et filer. Le courrier Picard

Cet après-midi à 16h30, les gendarmes sont intervenus pour une fusillade à Roye, en Haute-Somme, à l’est du département, sur un terrain occupé par la communauté des gens du voyage, près d’Intermarché.

Selon la Préfecture de la Somme, la fusillade a fait trois morts. Un homme, une femme et un enfant en bas âge, tous trois de la communauté des gens du voyage. Quatre autres personnes ont été grièvement blessées : l’auteur de la fusillade, un enfant et deux gendarmes. De nombreux militaires ont été orientés vers la zone de la fusillade.
Tout le secteur autour d’Intermarché a été bouclé.
Le courrier Picard

La commune de Roye, au sud-est de la Somme, est en pleine ébullition.


Pour des raisons encore inconnues, des coups de feu ont retenti derrière la gendarmerie de la ville, dans la zone d’activités, près de la sortie d’autoroute. La fusillade impliquerait des gens du voyage.
Gendarmes et pompiers, soutenus par des hélicoptères militaires survolant la zone, sont sur place.

Le Courrier Picard





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Roye (80) : 5 morts dont un gendarme et un bébé, 3 blessés graves dans une fusillade chez des « Gens du voyage »

    1. sarah

      La communauté juive partage avec les gens du voyage une même histoire : celle d’un génocide.
      La communauté des gens du voyage ont coursé les journalistes : ils ont vite décampé. C’est trop rigolo. La communauté juive devrait les imiter : courser les journalistes quand, comme des charognards, ils viennent nous filmer en train de pleurer lorsque nos enfants et nos jeunes meurent comme à Toulouse et à Paris..

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap