toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Roger Cukierman : « Les préjugés antisémites on les trouve aujourd’hui à l’extrême gauche, chez les Verts et à l’extrême droite. »


Roger Cukierman : « Les préjugés antisémites on les trouve aujourd’hui à l’extrême gauche, chez les Verts et à l’extrême droite. »

Rencontre avec le président du Conseil représentatif des institutions juives de France, Roger Cukierman, qui revient notamment sur son enfance et ses propos polémiques.

Dans sa lutte contre l’antisémitisme, le président du Crif (Conseil représentatif des institutions juives de France) a parfois créé la polémique durant cette année 2015.

Il a notamment estimé que Marine Le Pen était « irréprochable », causant l’ire de la classe politique et a été la raison de nombreux boycotts du traditionnel dîner du Crif organisé chaque année.

« Mais dans la même phrase, je disais que je ne voterai jamais pour le Front National car c’est un parti xénophobe et populiste, se justifie-t-il. On a extrait un mot du reste la phrase, c’est un mauvais procédé.« 

Toutefois des juifs votent en faveur de ce parti, ce que n’approuve pas le président du Crif. « Je le regrette, je pense qu’ils ont un peu la mémoire courte, assène-t-il. D’un autre côté on peut comprendre, dans le climat dans lequel nous vivons, où les juifs sont soumis à des violences, que la crainte les pousse à aller vers des extrémistes et je crois que c’est une erreur. »

L’alliance vert-brun-rouge est moins visible aujourd’hui mais tout aussi vraie

Ces petites phrases sont-elles spontanées ou est-ce une technique de communication ? « C’est dans mon tempérament », juge-t-il. Exemple de phrase choc, il avait parlé d’une alliance « vert-brun-rouge » pour dénoncer, selon lui, l’antisémitisme du FN, des Verts et de l’extrême gauche.

« Elle est moins visible aujourd’hui mais elle est tout aussi vraie, juge-t-il. Les préjugés antisémites on les trouve aujourd’hui à l’extrême gauche, chez les Verts et à l’extrême droite.« 

Les préjugés antisémites on les trouve aujourd’hui à l’extrême gauche, chez les Verts et à l’extrême droite.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 3 thoughts on “Roger Cukierman : « Les préjugés antisémites on les trouve aujourd’hui à l’extrême gauche, chez les Verts et à l’extrême droite. »

    1. Martel

      Allons, M. Cuckierman, la menace aujourd’hui n’est pas l’extrême droite antisémite (somme toute assez marginale). La menace commune pour Israël, les juifs, l’Europe, les chrétiens, et même le monde entier, c’est l’islam. On peut être de droite nationale et être pro israélien, c’est mon cas, et je pense que c’est même de plus en plus fréquent (Geert Wilders est un bon exemple de cette tendance). Israël a un mode de vie occidental, et est en pointe dans le combat contre la vermine arabo islamique, qui sont les même qui nous envahissent ici. L’antisémitisme d’extrême droite se nourrit de complotisme, mais il faut dire que des personnalités juives comme BHL, par leurs prise de position immigrationnistes et anti identitaires, sont de véritables tracts antisémites ambulants. Merci à des gens comme Zemmour de faire contre poids. Par ailleurs, je pense que l’état d’Israël, en donnant enfin une nation aux juifs, est la condition indispensable de l’apaisement entre les juifs et leurs anciens pays d’errance. Un peuple voué à vivre chez les autres, sous forme de diaspora, fini obligatoirement par être objet de conflits et de tensions. Bref, il serait temps pour les juifs, et en particuliers leurs représentants comme M. Cukierman, de se rallier aux partis qui luttent contre la colonisation et l’islamisation de l’Europe. C’est notre intérêt commun.

    2. rony

      Mr Roger Cukierman avec tous le respect que je vous dois, comment pouvez dire une chose pareil ? Aujourd’hui il est évident que les socialistes et la gauche en générale est antisémite. Leur position lorsqu’il y a un choix entre pro palestinien et Israéliens ou juif est sans équivoque. Lorsque je lis vos propos j’ai tout bonnement l’impression que vous faites le jeu du pouvoir sortant afin de conserver votre poste au CRIF. C’est dommage qu’un homme aussi intègre que vous soit obligé à en arriver là.

    3. sarah

      La coalition brune-verte-rouge est plus antisémite que le FN.. Il peut y rajouter l’aile gauche du PS.

      Roland Dumas, ancien ministre Socialiste, ancien Président du Conseil Constitutionnel, n’a même pas été sanctionné par son parti (je ne parle pas d’exclusion bien qu’il aurait dû l’être) quand il a tenu des propos antisémites en Février 2015..
      Certains diront qu’il n’a jamais été condamné comme Le Pen mais c’est, parce qu’en tant qu’avocat, il sait manier le verbe à la perfection et ainsi ne pas tomber sous le coup de la loi, ce qu’in n’enlève rien à l’antisémitisme virulent de ses mots.

      Jean-Marie Le Pen va être exclu du FN en Août , ce qui sera une excellente décision, pourtant, :lui n’a jamais été ministre, ni Président du Conseil Constitutionnel. Quizz de Dumas quand il a accusé le Premier Ministre actuel de la France d’être sous influence juive en Février de cette année ? RIEN. ou juste quelques réprobations très polies. Imaginez que ce fut Hortefeux ou Marion Le Pen, qui ait dit cette phrase : la meute médiatique et politique se serait déchaînée et aurait exigé de lourdes sanctions. Pour Dumas, aucune sanction. Alors si on me dit que le PS n’héberge pas des antisémites dans leur bureau qui font pression pour que les propos antisémites des leurs ne soient pas punis, c’est avec la burqa (vêtement aimé par certains socialistes dont d’anciens ministres) qu’on tente de m’aveufgler et cela ne marchera jamais.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap