toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Polémique : la mairie de Paris n’annulera pas «Tel-Aviv sur Seine»


Polémique : la mairie de Paris n’annulera pas «Tel-Aviv sur Seine»

Pas question d’annuler.

Critiquée sur les réseaux sociaux et par certains élus pour la tenue, le 13 août prochain, d’une journée spéciale de Paris-Plages consacrée à Tel-Aviv, célèbre ville côtière israélienne, la mairie de Paris n’a aucunement l’intention de rétropédaler.

«La ville n’envisage pas d’annuler cet événement uniquement festif et culturel» en dehors de tout «débat politique» explique ce dimanche un responsable au Parisien.fr.

«Tout l’intérêt de cette journée, c’est que les Parisiens qui ne peuvent pas partir en vacances, voyagent», justifie la mairie qui dès samedi avait annoncé avoir «pris acte de l’agitation sur les réseaux sociaux» suscitée par ce partenariat.

Alors que les détracteurs de cet événement dénoncent la politique de colonisation d’Israël et mettent en avant la récente attaque perpétrée par des extrémistes contre des Palestiniens – lors de laquelle un bébé et son père sont morts dans l’incendie de leur maison – la mairie insiste sur le fait que Tel-Aviv est une ville «progressiste» et «moderne», et rappelle que des partenariats existent aussi entre Paris et des villes palestiniennes.

Si la mairie avait assuré samedi que la sécurité serait une priorité, elle ne compte pas ajouter de «débats» au programme de cette journée, contrairement à ce que voulait la conseillère de Paris Danielle Simonnet (Parti de Gauche), dénonçant l’«indécence» d’un tel événement. Position vivement condamnée par le BNVCA (Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme) qui «dénonce la sommation discriminatoire et sélective publiée par une conseillère de Paris, secrétaire nationale du Parti de Gauche, qui intime l’ordre à Madame Anne Hidalgo, maire de Paris d’annuler purement et simplement la journée».

Loading...

«Pas d’amalgame entre Tel-Aviv, ville symbole de la tolérance et de la paix, et la politique brutale du gouvernement israélien», avait déjà réagi sur Twitter ce dimanche matin Bruno Julliard, premier adjoint à la mairie de Paris chargé de la culture.

Samedi soir, Rémi Féraud, maire socialiste du Xe arrondissement de Paris, avait estimé sur Twitter que la ville «a raison de mettre en valeur ses partenariats et son amitié avec les villes d’Israël comme de Palestine» alors que Pascal Cherki, député PS de Paris, soulignait, toujours sur le réseau social qu’il combattait «la politique du gouvernement de droite israélien pas le peuple israélien» mais que «dénoncer Tel-Aviv-sur-plage est absurde».

Image à la Une : 
Anne Hidalgo le 21 mai 2015 à Paris. Ce dimanche, la mairie de Paris assure qu’elle n’entend pas annuler la journée «Tel-Aviv sur Seine», objet d’une polémique sur les réseaux sociaux notamment. (AFP/PATRICK KOVARIK)






Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Polémique : la mairie de Paris n’annulera pas «Tel-Aviv sur Seine»

    1. sarah

      Madame Hidalgoe n’est pas ma tasse de thé mais je lui dit bravo si elle arrive à tenir bon.

      Voilà le commentaire que j’ai laissé su un autre article à propos d’un athlète israëlien interdit en Indonésie pour une compétition sportive :

      En France, cela risque d’arriver bientôt aussi quand vous voyez comment les islamo-gauchistes anti-iisraëliens (Madame Simonnet en tête du PG) font pression pour interdire la journée Tel Aviv sur Seine.

      On commencera par Interdire une journée pour une ville israëlienne, puis par interdire les manifestations des sportifs israëliens (je précise que les Palestiniens ont voulu exclure l’équipe d’israël de la FIFA), puis par interdire les films entre autres de Natalie Portman qui a le malheur de vivre à Paris en ce moment parce qu’elle a épousé un français, puis par interdire aux israëliens de venir en France et ainsi de suite.

      Le pas d’amalgame ne s’applique que pour les musulmans dans ce pays. Quand il s’agit des juifs, on peut amalgamer, stigmatiser et discriminer : par exemple, on peut confondre un gouvernement et un peuple même si plus de la moitié de ce peuple (j’y ajoute les abstentionnistes) n’a pas voté pour ce gouvernement, on peut confondre un extrémiste juif avec tous les juifs, on peut confondre juifs et israëliens : cette dernière confusion n’est que l’apanage des juifs; ça ne se voit dans aucun autre conflit. On ne confond pas les bouddhistes et les taoïstes français avec les Chinois par rapport au conflit au Tibet, ni les chrétiens orthodoxes français avec les Russes pour le conflit en Tchétchénie. Il y aurait encore une dizaine d’exemples à donner.
      Ce que je reproche à tous ces anti-israëliens, ce n’est pas tant de parler durement (d’autres leur répondront de façon aussi dure) mais c’est de vouloir interdire et exclure avec acharnement, harcèlement et parfois violences…

    2. FANNY

      Pourtant la soirée dite « culturelle » du ramadan ne les dérange pas … et là on nous dit bien de ne surtout pas faire l’amalgame entre les musulmans modérés et les terroristes ! .

    3. sarah

      D’après une collègue, il y a une avalanche de commentaires antisémites (elle m’a bien précisé antisémites et non pas anti-israëliens quand je le lui ai demandé; toujours le principe de l’amalgame pour les juifs) sur Twitter et Facebook, sur les sites d’extrême droite et les sites pro-palestiniens de gauche..

      Je me réjouis tous les jours de n’avoir ni Twitter, ni Facebook et un téléphone portable indétectable.

    4. sarah

      Quand deux extrémistes palestiniens ont égorgé la famille Fogel (les parents, deux petits enfants et un bébé de trois mois) le 11 mars 2011, aurait-on du interdire par exemple un Gaza sur Seine ???

      Il n’y a eu aucune condoléance, aucune manifestation (si ce n’est de joie) de soutien dans les territoires palestiniens pour cette famille. L’un des terroristes a même dit que c’est d’égorger le bébé qui lui a procuré le plus de plaisir.

      On va me dire que les palestiniens ont un certain droit à tuer des enfants et des bébés israëliens parce qu’ils ont souffert et souffrent.
      Donc, toute mère ou tout père peut tuer celui qui a tué son enfant, toute personne peut trucider celui qui a massacré sa ou son meilleur(e) ami(e) et moi, je peux tuer l’arabe et les deux noirs qui m’ont mutilée comme en Afrique il y a quelques décennies quand j’étais adolescente si je les retrouve.

    5. Elia

      A quoi joue Hidalgo ?
      Dans un pays où l’on passe en boucle la mort d’un bébé palestinien par des colons juifs sans apporter des preuves, alors que les dizaines de bébés israeliens assasinés à bout portant par ces mêmes palestiniens passe sous silence, qu’elle est la raison de parler encore d’Israel ou de Tel-Aviv ?
      Est-ce pour déclencher encore la haîne contre les juifs à Paris ?
      J’avoue que je ne comprends pas !
      D’ailleurs la pluie de critiques contre cet évenement prouve bien que les français de souche ou de papiers, ne veulent plus entendre le mot d’Israel.

      Alors, qu’elle arrête ce cirque et qu’elle se concentre plutôt au projet de l’islamisation du pays, elle sera applaudi au lieu de subir les foudres des médias.

    6. Armand Maruani

      Entiérement d’accord avec vous Elia .

      Hidalgo jette un os à ronger à la communauté Juive pour la calmer .

      Tout est calculé , le gratuit n’existe pas quand il s’agit des Juifs .

      Attendons la suite pour voir ce que nous réserve encore cette gauche Hallal et antisémite .

      Car cette histoire de Tel Aviv sur Seine on va la payer cher et elle va attiser des haines contre nous .

      Nous Juifs ne demandons qu’un chose :  » Qu’on nous oublie  » .

    7. sarah

      Je suis d’accord avec vous quand vous dites que cette histoire risque d’attiser la haine contre les juifs et que, nous juifs, nous ne demandons qu’une chose : Qu’on nous ouvblie.

      Ce que je voulais dire dans le commentaire 1, c’est que Madame Hidalgo ne pouvait plus faire m maintenant qu’elle avait décidé de faire cette journée et qu’en ne reculant pas, elle faisait preuve d’un certain courage.
      Par contre, cette idée est une fausse bonne idée. A ne jamais renouveler que ce soit un gouvernement de droite ou de gauche…

    8. sarah

      Je suis d’accord avec vous quand vous dites que cette histoire de Tel Aviv sur Seine risque d’attiser la haine contre les juifs et que, nous juifs, nous ne demandons qu’une chose : Qu’on nous oublie.
      Et pour qu’ion nous oublie, il est indispensable que des organisations qui représentent la communauté juive (en tout cas, ils ne me représentent pas) comme le CRIF arrêtent d’inviter des hommes et femmes politiques à leurs dîners et d’aller à l’Elysée même à l’invitation du Président.
      Pour être crédible et fort, il faut être totalement indépendant du pouvoir politique, ce qui donnera à ces organisations les coudées franches pour être impitoyable envers ce même pouvoir, ce qui est impossible quand elles fréquentent même un tout petit peu au pouvoir…

      Ce que je voulais dire dans le commentaire 1, c’est que Madame Hidalgo ne pouvait plus faire marche arrière maintenant qu’elle avait décidé de faire cette journée et qu’en ne reculant pas, elle faisait preuve d’un certain courage.
      Par contre, cette idée est une fausse bonne idée. A ne jamais renouveler que ce soit avec un gouvernement de droite ou de gauche…

      NB :Je crains en plus que des éléments radicaux islamo-gauchistes agressent les participants qui viendront à cette journée

    9. Armand Maruani

      Ma chère Sarah j’ai su lire votre message et je vous comprends .

      Nous nous battons pour la même cause , chacun choisit un chemin pour arriver au même but .

      C’est pour dire que les idées de chacun sont respectables quand nous défendons la même cause .

      Chez les Juifs il n’y a pas d’ayatolla .

      Bonne journée ma Chére Sarah

    10. Laurence

      En fait les détracteurs , boycotteurs en tout genre de cette belle journée , ONT PEURS QUE LES PARISIENS ET LES PARISIENNES Y PRENNENT GOUT !!!

      JE ME MARRE (jaune bien entendu!)!!

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *