toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Mosquées et massacres : les dirigeants occidentaux feraient bien d’ouvrir l’œil.


Mosquées et massacres : les dirigeants occidentaux feraient bien d’ouvrir  l’œil.

« Dans de nombreux pays musulmans… les mosquées sont surveillées par la police le vendredi. Il y a une raison simple à cela : de nombreuses décisions politiques sont émises dans les mosquées pendant la khotba du vendredi [sermon]. Les historiens de l’islam savent que de nombreuses émeutes et révolutions ont été lancées à partir des mosquées et que le djihad est souvent proclamé pendant la khotba « .

“Mosquées et Massacres,” par William Kilpatrick, Crisis Magazine, 28 juillet 2015:

 Le 26 Juin, Saif Rezgui marchant sur une plage en Tunisie, ouvre le feu sur des baigneurs allemands, britanniques et irlandais en face de l’hôtel Imperial Marhaba, tuant 39 personnes et en blessant des dizaines d’autres. À croire plusieurs dirigeants du monde, le massacre n’a rien à voir avec l’islam. En réponse à l’attaque qui a fait des victimes britanniques, et où 30 citoyens britanniques ont trouvé la mort, le Premier ministre David Cameron a déclaré que ce terrorisme « n’est pas fait au nom de l’islam. L’islam est une religion de paix. » Le lendemain, le Premier ministre australien, Tony Abbott, assure au monde que « ce que fait Daesh [l’État islamique] n’a rien à voir avec Dieu, cela n’a rien à voir avec la religion. « 

Il y a eu une exception notable à ce mantra habituel rien-à-voir-avec-l’islam. Immédiatement après l’attaque, le Premier ministre de Tunisie, Habib Essid, a ordonné la fermeture de 80 mosquées.

Bien sûr, le leader d’un pays à 98 % musulman, n’est pas censé comprendre l’islam aussi bien que les dirigeants de Grande-Bretagne et d’Australie. Néanmoins, l’action d’Essid fournit matière à réflexion. Les Mosquées, après tout, ont quelque chose à voir avec l’islam. « Certaines mosquées continuent à diffuser leur propagande et leur venin pour promouvoir le terrorisme, » aurait dit Essid. « Aucune mosquée qui ne soit conforme à la loi ne sera tolérée. »

Selon un rapport de Reuters, Rezgui était « un étudiant consciencieux, issu d’une famille stable qui aimait faire la fête et pratiquait le break dance. » Jusqu’à ce que, semble-t-il, « il soit entré en contact avec des prédicateurs extrémistes il y a environ six mois. »

Où rencontrez-vous des prédicateurs extrémistes ? Dans les mosquées extrémistes, bien sûr, ces lieux-mêmes fréquentés par les deux terroristes qui, deux mois auparavant, avaient tué 21 touristes étrangers au Musée du Bardo à Tunis. Selon l’agence Reuters, « les deux hommes armés du Bardo ont été également radicalisés dans leurs mosquées locales par les conservateurs. »

Une autre indication que le massacre de la plage pourrait avoir quelque chose à voir avec l’islam, est que Rezgui a seulement ciblé les étrangers. Tandis qu’il pourchassait les touristes, il criait aux Tunisiens de « s’écarter de son chemin. » Cela aurait-il quelque chose à voir avec le fait que les Tunisiens sont susceptibles d’être musulmans et les touristes probablement pas ? Une autre confirmation de la motivation religieuse de l’attaque est venue de l’État islamique. Un porte-parole d’ISIS a salué l’attaque comme une opération contre un « bordel » – en référence à la tenue impudique des baigneurs. Apparemment, il n’y a pas que les caricatures de Mahomet que les musulmans extrémistes considèrent comme une provocation suffisante pour justifier un assassinat.

Toutes les mosquées ne sont pas des centres de radicalisation extrémiste. D’autre part, il est probable que l’Occidental moyen sous-estime grossièrement le pourcentage des mosquées radicales. Fr. Samir Khalil Samir, jésuite égyptien qui est aussi un spécialiste de l’islam, écrit :

« Dans de nombreux pays musulmans… les mosquées sont surveillées par la police vendredi. Il y a une raison simple à cela : de nombreuses décisions politiques prennent forme à la mosquée pendant la khotba du vendredi [sermon]. Les historiens de l’islam savent que de nombreuses émeutes et révolutions ont été lancées à partir des mosquées et que le djihad est souvent proclamé pendant la khotba. »

Ce n’est pas par hasard, si la plupart des manifestations du printemps arabe en 2011 ont été édictées dans des mosquées à la suite des prières du vendredi. Et encore une fois, ce n’est probablement pas un hasard si Rezgui avait prévu son massacre un vendredi durant le mois sacré du Ramadan.

Il est tentant de penser que la connexion mosquée-chaos soit propre aux sociétés arabes, mais quatre études distinctes de mosquées américaines ont révélé que près de quatre-vingts pour cent d’entre elles fournissent la littérature extrémiste et parfois disposent de prédicateurs extrémistes. Bien que cela ne signifie pas que toutes les mosquées d’Amérique soient un foyer de terrorisme, cela soulève des inquiétudes.

Par exemple, deux mosquées américaines très en vue, qui ont longtemps été considérées de type consensuel et modérées, sont maintenant reconnues pour être connectées à de nombreux terroristes, certains d’entre eux, des hauts profils comme le Major Nidal Hasan, le djihadiste de Fort Hood qui a été formé à la Mosquée Dar Al-Hijra à Falls Church, en Virginie. C’était aussi le cas de trois des pirates de l’air du 9/11. Et la personne qui les avait sous son aile, était Anwar Al-Awlaki, qui devint plus tard l’un des chefs des opérations pour Al-Qaïda au Yémen.

De fait, la Société islamique de Boston a deux mosquées (l’une à Boston et l’autre à Cambridge) fréquentées par les frères Tsarnaev et près d’une douzaine d’autres terroristes connus, y compris le fondateur de la société islamique de Boston, Abduraham Alamoudi, qui purge actuellement une peine de prison de vingt-trois ans pour des activités liées au terrorisme.

Les chrétiens partent du principe que les mosquées, comme les églises, sont tout simplement des lieux de prière. C’est le cas de beaucoup d’entre elles, mais de nombreuses mosquées sont aussi des lieux de recrutement et de radicalisation – des plate-formes pour le djihad. Après le massacre de la plage, des caches d’armes ont été trouvées dans quarante mosquées tunisiennes. Comme le dit un poème musulman populaire, «Les mosquées sont nos casernes, les coupoles nos casques, les minarets nos baïonnettes et les croyants nos soldats. »

Tous les musulmans ne partagent pas cette conception des mosquées, mais comme le montre le Premier ministre Essid, un nombre non négligeable a cette vision des choses. Il n’est pas le seul à faire cette évaluation. Comme le note Fr. Samir, les gouvernements musulmans ont toujours gardé un œil attentif sur les activités de la mosquée. Les dirigeants musulmans peuvent acquiescer du bout des lèvres à l’idée que cette violence n’a rien à voir avec l’islam, mais leurs actions racontent une histoire différente.

Les dirigeants occidentaux doivent commencer à ouvrir l’oeil.

RALPH SIDWAY –  SOURCE 

Traduction Europe Israël

© Copyright Europe Israël – reproduction autorisée avec mention de la source et lien actif

 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Mosquées et massacres : les dirigeants occidentaux feraient bien d’ouvrir l’œil.

    1. Alauda

      Ouvrir l’œil aussi sous la burqa explosive faisant office de cache d’armes en Afrique :
      Le Tchad a interdit la burqa le 17 juin (33 morts, lundi 15 juin, à N’Djamena).
      La burqa a été interdite dans le nord du Cameroun (au moins 14 morts, dimanche 12 juillet).
      Le Nigeria s’interroge sur le port de la burqa (plus de 12 morts lors du dernier attentat-suicide).

      En France, une loi mais son application est relative : 600 femmes concernées ont été contrôlées en 4 ans sur 2000 femmes qui le porteraient la burqa (un chiffre estimé en 2009).
      http://www.franceinfo.fr/emission/le-vrai-du-faux/2014-2015/la-loi-sur-le-voile-integral-n-est-pas-appliquee-en-france-06-07-2015-07-42

    2. Debout

      Pour l’instant, ils semblent profondément endormis….
      A moins qu’ils fassent de l’auto hypnose en se disant que tout va bien !!!….
      « Aies confiance, aies confiance…! « .

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap