toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Mensonge des ONG palestiniennes: Les preuves qu’Israël n’a jamais tué 500 enfants à Gaza


Mensonge des ONG palestiniennes: Les preuves qu’Israël n’a jamais tué 500 enfants à Gaza

Le mensonge des ONG palestiniennes enfin soumis au détecteur : Tsahal n’a pas tué 500 enfants à Gaza, lors de l’opération Bordure Protectrice en juillet 2014.

Il y a un bientôt un an que l’Opération Bordure Protectrice s’est achevée et les propagandistes incitateurs à la haine contre les Juifs continuent encore et encore de propager en boucle des accusations ridicules disant qu’Israël aurait tué plus de 500 enfants au cours du conflit. Les véritables chiffres ne seront jamais connus avec exactitude, mais il est temps de faire reposer en paix cette rumeur devenue légendaire une fois pour toutes.

Nous avons donc utilisé les listes de noms fournis par le Centre des Droits de l’Homme Al-Mezan (AMCHR), un pointage qui provient du Ministère Palestinien de la Santé (MOH). D’entrée de jeu, nous commençons à voir apparaître des problèmes d’identification (soulignés par la flèche rouge).

children_killed_Gaza 

L’AMCHR déclare 504 enfants tués, mais liste 317 garçons et 190 filles, soit 507 et non 504. Cette simple absence de recomptage par la presse nous fait comprendre qu’elle se contente d’être la télégraphiste des chiffres officiels palestiniens sans vérification. Personne, au prestigieux Telegraph n’a été capable d’opérer une simple addition, pas plus d’ailleurs qu’à l’AMCHR qui les fournit au monde. Il n’a donc s’agi que d’un exercice de pure propagande et non d’un recensement humanitaire et il est glissé tel quel au lecteur

On a ici le nombre de garçons.

Voici le nombre de filles.

Bien que les médias palestiniens et les organes de presse des « Droits de l’homme » disposaient des noms de personnes tuées, fournis par les Ministère de la Santé, on y compile tellement de mensonges qu’il est tout simplement impossible de savoir qui est réellement mort.

1. Or, les listes d’enfants innocents comprennent des noms de terroristes avérés ou d’adolescents exploités par les groupes terroristes.

Les noms des enfants de sexe masculin désignés par l’AMCHR comme étant des enfants innocents :

20. Anas Yousef Qandeel, 17 ans, des Brigades Al Qods du Jihad Islamique Palestinien.

Anas_Qandeel.253. Waseem Rida Salhiyeh (flèche rouge), 15 ans, des Brigades Abu Rish du Fatah.
54. Mohammed Bassam Al Sorri (flèche violette), 17 ans, des Brigades Abu Rish du Fatah.

Abu_Rish_Brigades137. Hadi Salah Abu Hasanein, 12 ans, employé, malgré son âge extrême jeune, par les Brigades Al Qods du Jihad Islamique Palestinien.
138. Abdel Azeez Salah Abu Hasanein, 14 ans, idem, des Brigades Al Qods du Jihad Islamique Palestinien.

Abu_Hassanein186. Mohannad Ashaf al-Qarra, 17 ans, des Brigades Al Qods du Jihad Islamique Palestinien.

Mohanad_Ashraf_al-Qarra.2194. Bilal Ahmed al-Hashash (flèche verte), 16 ans, des brigades Izz al-Din al-Qassam du Hamas.

al-HashashLes deux listes du MOH et de l’IMEMC mentionne le nom de Mohammed Ali Khalil Saidan (ou Saidam), 17 ans comme étant un enfant civil tué le 26 juillet 2014.

 

Saidam.3 

Mohammed_SaidamMais, en réalité, c’était un membre de la jeune garde combattante des Brigades Izz al-Din al-Qassam du Hamas.

Saidam.2On n’a encore là qu’une poignée de ceux que j’ai été en mesure d’identifier comme participant directement à des activités terroristes au sein d’un groupe consacré à cet effet. Il y a 187 garçons qui ont entre 9 et 17 ans, soit 37 % du total. Puisqu’il n’y a que 87 jeunes filles allant de l’âge de 9 à 17 ans -17% du total – il est clair que ces enfants de sexe masculin ont été employés comme combattants dès leur plus jeune âge. C’est pourquoi on trouve le double de garçons par rapport au nombre de filles décédé(e)s au sein de la cohorte de ceux entre neuf et dix-sept ans. La vraie question à poser à ces organisations est de savoir si elles considèrent ces enfants comme « aptes au service » et pourquoi les organismes de protection de l’enfance, dont l’UNICEF, ne dénoncent jamais ces pratiques équivalentes à celles des enfants-soldats en Afrique ou ailleurs.

2. Ces listes comprennent des enfants tués par les Palestiniens eux-mêmes.

Le 28 juillet 2014, une roquette du Hamas s’est abattue sur le camp de réfugiés d’al-Shati. Elle a tué dix enfants, tous des garçons.

Selon l’AMCHR :

149. Yousef Abdel Rahman Hassouna, 11 ans
150. Mahmoud Hazim Shbeer, 12 ans
151. Ahmed Hazim Shbeer, 10 ans
152. Jamal Salih I’lyan, 8 ans
153. Bara’ Akram Meqdad, 7 ans
154. Mohammed Nahidh Meqdad, 13 ans
155. Ahmed Jaber Washah, 10 ans
156. Mohammed Mahmoud Abu Shaqfeh, 7 ans
157. Mohammed Emad Baroud, 10 ans
158. Mansour Rami Hajjaj, 9 ans

 

Plus de 875 roquettes terroristes se sont abattues sur Gaza, au lieu de traverser la frontière, en plus de 1700 obus de mortier dans des tirs manqués. De plus, environ 1.000 engins explosifs improvisés ont été déclenchés. Combien d’enfants en plus ont été directement tués par le Hamas?

 

3. Ces listes démontrent que les accusations de crimes de guerre commis par Tsahal sont fausses.

 

Les Palestiniens, l’ONU, les ONG et la presse ont prétendu que Tsahal avait lourdement bombardé l’école de l’UNRWA située à Jabalia le matin du 29 juillet 2014. Le Commissaire-Général de l’UNRWA Pierre Krähenbühl a diffusé une déclaration qui n’a fait qu’amplifier cette accusation.

« La nuit dernière, des enfants ont été tués alors qu’ils dormaient près de leurs parents sur le sol d’une salle de classe dans un abri conçu par l’ONU à Gaza. Les enfants ont été tués sur le coup dans leur sommeil ; c’est une véritable insulte pour nous, une source de honte universelle. Aujourd’hui le monde a été déshonoré ».

Des photos ont été publiées des dégâts, que Human Rights Watch a mensongèrement prétendu avoir été provoqués par Tsahal, grâce à des obus d’artillerie de 155 mm- à haute teneur en explosifs.

 

Jabalia_damageUN school in Gaza Strip caught in airstrikesJabalia_no_shrapnel 

Pourtant, malgré les talents d’art dramatique de Pierre Krähenbühl, un seul enfant est aujourd’hui considéré mort à cet endroit.

Selo l’AMCHR.

169. Ali Ahmed Shaheen, 16 ans.

Et voici son affiche-portrait en tant que martyr :

ShaheenJ’aurais tendance à dire et à penser : c’est vraisemblablement un combattant. Cela ne fait aucun doute. Il suffit de prêter attention à son physique et à son attitude.

Une autre « atrocité » attribuée à Tsahal concerne le tir d’un missile dans le voisinage de l’école préparatoire « A » de Rafah pour les garçons, le 3 août 2014. On rapporte que 10 personnes y ont trouvé la mort . Voici leurs noms, selon l’IMEMC.

Mohammad Abu Rajal
Sami Abdullah Qishta’
Sami Ismael Abu Shaouf
Ahmad Khaled Abu Harba’
Mohammad Mosa’ed Qishta’
Hazem Abdel-Baset Hilal
Amr Tariq Abu al-Rous
Ahmad Kamal al-Nahhal
Yousef Akram Skafi
Tareq Sa’id Abu al-Rous

Tous des garçons. Quelles sont les possibilités que cette liste soit juste? Selon l’AMCHR, voici les noms des « enfants » tués à l’école ce 3 août 2014 :

276. Amr Tareq Abu Al Roos, 15 ans
277. Ahmed Khalid Abu Harba, 14 ans
278. Yousef Akram Al Iskafi, 16 ans

Je vais y ajouter le nom qui suit, puisqu’il est très similaire à l’un qui est déjà présent au-dessus.

279. Ismail Sameer Shallouf, 17 ans

Tous des adolescents. Il n’y a pas eu une seule photo ou vidéo qui expose les garçons de 14 à 17 ans tués ou blessés dans l’école préparatoire « A » de Rafah. Ces quatre garçons, malheureusement étaient aussi des combattants mobilisés par leurs aînés, tués en combattant Tsahal. Je le sais et le déduis du fait que Tsahal a utilisé un missile minuscule près de l’école. Il a fait un cratère de 20 cm à travers.

crater 

Ce type de missile ne peut pas avoir tué 4 adolescents, à moins qu’ils ne se placent en mettant leur tête les uns contre les autres au même endroit et que cette munition les frappent tous en même temps au centre de ce cercle de 20 cm.

heads_together 

Remarquez ci-dessous que l’ogive à fragmentation d’un missile n’a provoqué que quelques blessures à deux adultes pris pour cible, qui étaient des terroristes des Brigades al Qods, circulant à moto.

Rafah_actual_location 

La flèche verte indique les portes de l’école. Au moins savons-nous maintenant avec certitude que la petite fille inerte vus sur les photos et les vidéos n’a pas été tuée.

Rafah_little-girl.4On doit remercier le Centre des Droits de l’Homme al-Mazen pour avoir blanchi le nom de Tsahal dans ce dossier précis.

4. Un très grand nombre de filles meurt seules, sans famille et isolées.

Sur le nombre de total de filles et femmes de tous âges, 25% meurent totalement isolées. Cela signifie qu’il n’y avait aucun membre de la famille qui ait été tué en même temps qu’elles. Etant donné ce qu’on sait de la culture palestinienne, de la densité de la population à Gaza et des armes employées par Tsahal, comment est-ce possible qu’un bon quart de toutes les filles et femmes tuées se trouvaient seules au moment de leur mort?

Pour l’AMCHR, voici les enfants de sexe féminin qui sont mortes isolées de tout, parents, frères, soeurs, grandes-parents, cousins :

1. Aseel Ibrahim Fayeq Al Masri, 15 ans
6. Noor Marwan Abdallah Alnajdi, 10 ans
14. Rahaf Khalil Hamada Al Jabour, 4 ans
26. Marwa Suleiman al Sirsawi, 12 ans
28. Heba Hamid Mohamed Alsheikh Khalil, 14 ans
29. Tala Ahmed Al I’tiwi, 10 ans
32. Rahaf Akram Abu Jom’a, 4 ans
33. Marah Shakir Al Jammal, 10 ans
64. Fatima Ahmad Al Arja, 16 ans
70. Rawan Ayman Saood Sweedan, 7 ans
72. Zeinab Safwat Abu Teer, 4 ans
74. Do’aa Ra’ed Abu Odeh, 17 ans
126. Sujoid Abdel Hakim Olwan, 11 ans
135. Asmaa’ Abdel Haleem Abu Al Kas, 15 ans
184. Aya Anwar Al Sha’er, 13 ans
185. Maidaa’ Mohammed Aslan, 1 mois et demi (et seule, absolument seule!)

Deux autres noms de plus se trouvent sur la liste du MOH mais pas sur celle de l’AMCHR.

Hend Shadi Abdelrahman Abuharbeed, 11 ans
Deema Adel Abdallah Asleem, 2 ans

Il y a donc de fortes probabilités que ces enfants aient, soit, été assassinées par des proches, soit sont mortes au cours d’accidents. Car il n’est tout simplement pas concevable qu’elles étaient en train de courir n’importe où, toutes seules au cours de cette guerre, ni que Tsahal ait pu les prendre isolément pour cible aux seules fins de les tuer, sans blesser qui que ce soit d’autre dans un périmètre très rapproché (et de préférence des individus repérés comme combattants et danger potentiel).

5. Ces listes révèlent la structure des mensonges palestiniens et ceux de prétendues organisations des « Droits de l’Homme », sans la moindre compétence en médecine légale ou enquête sur scènes de crime.

L’un des groupes des « droits de l’homme » les plus malhonnêtes s’appelle B’Tselem, que le gouvernement israélien devrait classer parmi les organisations subversives. B’Tselem publie presque quotidiennement des mensonges qui sont tellement idiots qu’on parvient facilement à les débusquer. Par exemple B’Tselem a prétendu que le 29 Juillet 2014, Tsahal aurait bombardé une maison de Khan Younis, tuant sur le coup 35 personnes. Cependant, il s’agit d’un montage sans fondement, comme je le démontre dans un moment.

L’AMCHR a propagé cette imposture en prétendant que les enfants dont le nom suit auraient été tués dans cette maison, ce même 29/07 :

Garçons.

174. Omar Waddah Abu ‘Amer, 12 ans
175. Abdel Ghani Waddah Abu ‘Amer, 11 ans
176. Emad Waddah Abu ‘Amer, 10 ans
177. Issa Waddah Abu ‘Amer, 8 ans
178. Ez Eddin Waddah Abu ‘Amer, 4 ans
179. Mohammed Ahmed Abu ‘Amer, 12 ans
180. Yasser Ahmed Abu ‘Amer, 9 ans
181. Suleiman Ahmed Abu ‘Amer, 2 ans

Filles.

110. Marah Ahmed Abu ‘Amer, 10 ans
111. Marwa Ahmed Abu ‘Amer, 5 ans

Bien que le message relayé par la propagande affirme que 10 enfants ont été tués dans cette maison, les Palestiniens ont, néanmoins, révélé par maladresse la vérité en arabe.

« Mercredi, les équipes d’ambulanciers ont retrouvé les corps de six martyrs tirés des gravats d’une maison de la famille Abu Amer, dans le secteur de Khan Younis, qui a fait l’objet d’un bombardement israélien.

Les corps des martyrs ont été transférés à l’hôpital Nassar de Khan Younis, dont celui des propriétaires de la maison, Ahmad Suleiman Abu Amer et sa femme, Mona Haggag Abu amer et de leurs quatre enfants : Marah et Marwa, Yasser et Mohammed.

Ce crime contre les Abu Amer et sa famille survient au lendemain du meurtre de son frère, Waddah Abu Amer, de sa femme et de cinq de ses enfants, en plus de deux autres proches.

Le 29 juillet, quatre enfants sont morts : Mohammed, Yasser, Marah et Marwa. Les autres enfants sont vraisemblablement morts la veille, le 28 juillet. Par conséquent, le récit de B’Tselem est un mensonge. Trente-cinq personnes ne sont pas mortes dans une maison. Et ce que tout le monde évite de nous dire, c’est que Wadah Abu ‘Amer était un terroriste du Front Démocratique pour la Libération de la Palestine (DFLP).

DFLP_terroristsNous ne savons pas de quelle façon les Abu Amer ont été tués. La seule chose que nous puissions dire avec certitude est que B’Tselem a menti sur cette affaire de trente-cinq personnes tuées par Tsahal en une seule et même maison.

6. Les listes sont pleines de failles et d’écarts.

Le MOH livre tous les noms des tués, mais aucune des listes ne correspond avec une autre.

Exemple 1: Saham Musa Abujarad

MOH: Saham Musa Abujarad, 15 ans, sexe féminin tuée le 18 juillet 2014.

IMEMC: Saham Musa Abujarad, 26 ans femme, tuée le 18 juillet 2014.

AMCHR: Il ne s’agit plus de Saham Abujarad. A sa place nous trouvons ces femmes, tuées le 18 juillet 2014.

16. Haniya Abdel Rahman Abu Jarad, 2 ans
17. Ahlam Mosa Abu Jarad, 17 ans
18. Samar Na’eem Abu Jarad, 14 ans

Exemple 2: Nagham Mahmoud Al Zweedi

AMCHR.

21. Nagham Mahmoud Al Zweedi, 12 ans, jeune fille.

MOH et IMEMC: Nagam Mahmoud Abdelhameed Alzuwaidi, 2 ans, de sexe féminin.

Exemple 3: Jana Rami Al Maqat’a

AMCHR.

71. Jana Rami Al Maqat’a, 3 ans, sexe féminin, tuée le 23 juillet 2014, Deri Al Balah.

IMEMC : Janna Rami Yasser Almuqateaa, 27 ans femme, tuée le 23 juillet 2014.

MOH:

Janna Rami Yasser Almuqateaa, 2 ans, sexe féminin tuée le 23 Juillet 2014.
Yasmeen Hassan Mohamed Almuqateaa, 27 ans, femme,tuée le 23 juillet 2014.

Exemple 4: La liste de l’AMCHR est supposée comprendre tous les enfants tués, mais ces garçons n’y sont pas présents.

Saheeb Atif Suleiman AbuJuzur, 6 ans
Ibrahim Karim al-Samira, 9 ans
Ada Rafat Abu al-Kheir, 14 ans
Ibrahim Mu‘tasim Ibrahim Kaloub, 4 ans
Bakr an-Najjar, 13 ans
Iyad Ghaleb Alradei, 2 ans
Mehdi Kamel Mohamed Abuedwan, 1 an
Ahmed Rami Adel Akhrawat, moins d’ 1 an.

Pas plus que ne le sont ces jeunes filles.

Deema Adel Abdallah Asleem, 2 ans
Ola Ziad Hassan Asaleem, 11 ans
Mariam Shaiboub Ahmed Alshinbary, 12 ans
Saha Abedroubba Mohamed Musleh, 1 an
Uthman Majid Yussef Dahir, 11 an
Jana Bilal Abu Khawda, 1 an
Rital Tiseer Abu Khawda, 1 an
Shahad Rafaat Zouroub, 10 ans

7. Ces listes maquillent délibérément les âges.

Exemple 1: Ashraf Ibrahim Hasan Najjar

MOH: 769. Ahsraf Ibrahim Alnajjar, homme, civil.

IMEMC: Ashraf Ibrahim Hasan Najjar, 13 ans, de sexe masculin.

En réalité : il s’agit d’un Adulte terroriste des Brigades Izz al-Din al-Qassam du Hamas.

Ashraf_Ibrahim_al-NajjarExample 2: Ibrahim Jamal Kamal Nasser.

MOH: Ibrahim Jamal Kamal Naser, 13 ans, garçon.

fake_Palestinian_casualtiesIMEMC: Ibrahim Jamal Kamal Nassr, 13 ans Khan Younis, tué le 19 juillet 2014.

En réalité :   terroriste âgé de 26 ans des Brigades Abu Rish du Fatah  .

Ibrahim_NasserExemple 3: Obeida Fadhel Mohammad Abu Hweishel.

MOH: Obeida Fadhel Mohammad Abu Hweishel, 24 ans, homme, civil.

Réalité : âgé de neuf ans, alors qu’il était “engagé dans une activité de jihad,” , il a été enterré en tant que membre des Brigades Ez Al din Al Qassam du Hamas.

child_jihadistExemple 4: Les jumeaux Sa’ad Akram al-Skafi et Anas Akram al-Skafi.

MOH et IMEMC : Hommes âgés de dix-huit ans.

MOH_al-SkafiIMEMC_al_SkafiAMCHR: Aucune mention. Tous les sites anglophones de mémorial connus prétendent que les frères al-Skafi avaient dix-huit ans.

En réalité : Ces jumeaux sont nés le 5 Décembre 1996, ce qui signifie qu’ils n’avaient pas dix-sept ans lorsqu’ils ont été tués. Quelle qu’en soit la raison, il n’y a que les brigades al Qods du Jihad Islamique qui révèle leur âge véritable.La raison en est assez simples : malgré leur âge, comme les autres, on les retrouve en treillis de combattants :

Sa’ad Akram al-Skafi.

Sa'ad_Skafi.2Anas Akram al-Skafi.

Anas_Skafi.2 

Ce message est dédié à tous les enfants utilisés comme accessoires de propagande par des Palestiniens dénués de toute empathie et par tous leurs partisans répugnants, sans une once de morale, mais bruyants incitateurs à la haine contre les Juifs.

10 juin 2015 par Thomas Wictor

thomaswictor.com (article signalé par Natasha Vouss-Vouss sur FB)

Adaptation : Marc Brzustowski- Jforum





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “Mensonge des ONG palestiniennes: Les preuves qu’Israël n’a jamais tué 500 enfants à Gaza

    1. Yossef

      Merci à l’auteur, Thomas Wictor, ……… Pour cette très belle démonstration,

      Et à Marc Brzustowski- Jforum, pour son adaptation.

      Bien que le mot « Très belle » soit inapproprié, s’agissant de meurtres

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap