toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Melun : des enfants des « quartiers » de 5 à 13 ans vandalisent l’école maternelle


Melun : des enfants des « quartiers » de 5 à 13 ans vandalisent l’école maternelle

Meubles renversés, vitre brisée, peinture jetée au sol et sur les murs, étagères dépouillées, accessoires déchirés… L’école maternelle des Mézereaux a été littéralement saccagée samedi soir dans ce quartier de Melun réputé sensible, vers 19 heures. La mairie parle d’un paysage « apocalyptique », de « dégâts impressionnants ».

Mais, surtout, les auteurs présumés sont une vingtaine d’enfants, âgés de 13 ans en moyenne et dont le plus jeune a 5 ans ! L’un d’eux a brisé une vitre de l’école avec un extincteur, a ouvert la porte à ses petits camarades et la bande s’est alors engouffrée dans les locaux, s’en donnant à cœur joie pour tout saccager.

Les délinquants en culottes courtes ont vandalisé notamment la salle dédiée aux activités ludiques et motrices. Le voisinage, alerté par les bruits suspects, a prévenu la police qui s’est rendue immédiatement sur place. « J’ai vu deux policiers courir vers un groupe d’enfants qui s’étaient réfugiés dans la cour de mon immeuble, confie un riverain. Certains étaient vraiment très jeunes. »

L’âge du benjamin des enfants présents surprend aussi la commune : « Nous sommes stupéfaits par l’âge très bas de certains : 5 ans seulement, vous vous rendez compte ? », confie-t-on à la mairie de Melun. Elle a annoncé ce dimanche qu’elle porterait plainte dans la foulée. « Nous souhaitons que ces dégradations ne soient pas à la charge seule de la ville et voulons que les casseurs payent pour ce qu’ils ont commis. »

Pour l’instant, le montant du préjudice n’a pas été estimé. « Je ne suis pas surpris de ce qu’il s’est passé, malheureusement », confie cet ancien professeur des écoles qui a enseigné près de vingt ans au groupe scolaire des Mézereaux, constatant la population difficile qui réside dans ce quartier.

« Quinze mineurs ont été identifiés et seront entendus la semaine prochaine avec leurs parents », confie une source judiciaire. Ces jeunes n’étaient pas connus de la police.

Coïncidence ou non, une intrusion avait déjà été tentée par cette même porte la semaine précédente. « Ils avaient essayé de casser un carreau, en vain, précise la mairie. La vitre avait donc été sécurisée. Cette fois, elle n’a pas résisté à l’extincteur lancé contre elle. »

En attendant la suite de l’enquête, les services techniques ont un mois pour remettre en état les classes afin qu’elle soit prête pour la rentrée scolaire de septembre.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 7 thoughts on “Melun : des enfants des « quartiers » de 5 à 13 ans vandalisent l’école maternelle

    1. Alauda

      Non jamais.
      Espérons que les familles participent à la remise en état avec leurs gamins, pour que tous ces gens-là prennent conscience que casser l’école ce n’est pas gratuit.

    2. kabyle

      hihi Anissa est choquée ,meme khadija surement fatima aussi les volcans en éruption par tout en europe

    3. capucine

      22 enfants, âgés de 5 à 13 ans ont saccagés l’école maternelle ???… ça fait combien de familles qui ne s’occupent pas de leurs gosses ?..

    4. Jacques

      Alauda, si si, casser l’école c’est gratuit, c’est à la portée de tout le monde !
      C’est la construire qui n’est pas gratuit 😉

      Bien d’accord avec tous les intervenants, les parents doivent impérativement payer ; et sils n’ont pas les moyens, travaux d’intérêt général.
      Dans son autobiographie, Jesse Owens, le célèbre sprinter américain, qui remporta 4 médailles d’or aux JO de Berlin en 1936, raconte comment il se fit un devoir de rembourser sa banque après avoir fait faillite dans son entreprise. La somme qu’il devait était très importante – il s’était fait berner par de pseudos associés sans scrupules, avides d’utiliser son nom – , il prit un second emploi et travailla d’arrache-pied pendant des années jusqu’à ce qu’il eut remboursé l’intégralité de sa dette ; son banquier en fut impressionné.
      Si Jesse Owens a eu la conscience et le courage de le faire, pourquoi d’autres ne le pourraient-ils pas ?

      Il est parlé de « quartier réputé sensible », où probablement habitent beaucoup de « chances pour la France », c’est le moment de montrer que c’est bien le cas !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap