toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’Etat Islamique utiliserait des armes chimiques au chlore contre les Kurdes


L’Etat Islamique utiliserait des armes chimiques au chlore contre les Kurdes

Des peshmergas kurdes assurent avoir été la cible d’une attaque au chlore mardi dernier dans la région de Makhmour en Irak. Ces allégations ont été relayées par l’armée allemande et par des responsables américains.

Les soupçons se renforcent sur l’utilisation d’armes chimiques par l’État islamique. Des combattants kurdes engagés dans la lutte contre Daech assurent ainsi en avoir été la cible cette semaine en Irak. Plusieurs responsables américains ont par ailleurs confirmé jeudi dans le Wall Street Journal que les insurgés islamistes avaient probablement eu recours à du gaz moutarde contre les peshmergas. L’ypérite, mortel à forte dose, est un gaz suffocant. Le gaz moutarde, qui n’est mortel qu’à forte dose, avait été utilisé pour la première fois 80 ans plus tôt par les Allemands à Ypres. Tout comme le gaz sarin ou le VX, il est interdit dans les conflits armés par la Convention sur les armes chimiques de 1997.

«Mardi dernier dans l’après-midi, les forces des peshmergas dans la zone de Makhmour, à 50 km à l’ouest d’Erbil, ont été attaquées par des roquettes Katioucha remplies de chlore, blessant une douzaine de combattants», relate un haut responsable peshmerga en Irak, interrogé par l’AFP sous couvert de l’anonymat. Le ministère allemand de la Défense a, pour sa part, déclaré «avoir des indications selon lesquelles il y a eu une attaque à l’arme chimique» contre des combattants kurdes irakiens, sans en préciser l’origine. Plusieurs peshmergas auraient été blessés avec des irritations des voies respiratoires. Toutefois, aucun soldat allemand n’était présent au moment de l’attaque. Selon le ministère allemand, «des spécialistes américains et irakiens sont en route pour déterminer ce qui s’est réellement passé».

De précédents soupçons

Les armes chimiques, dont disposerait Daech, pourraient provenir de Syrie. En 2013, sous la pression internationale, le régime de Bachar el-Assad avait reconnu posséder d’un important arsenal chimique. Depuis, ces armes sont censés avoir été détruites. Seulement, depuis cette date, le régime est pourtant régulièrement accusé par des ONG de larguer des barils contenant du gaz de chlore sur des quartiers contrôlés par les rebelles. L’ONU va d’ailleurs ouvrir une enquête à ce sujet. Car, contrairement aux gaz sarin, le chlore ne figurait pas sur la liste fournie par Damas aux Occidentaux. Daech pourrait aussi s’être fourni ailleurs: en Irak, parmi les réserves constituées en son temps par Saddam Hussein. Quelles quantités de gaz moutarde s’est procuré l’État islamique? La question reste entière. Un haut responsable américain, interrogé par le Wall Street Journal, assure toutefois qu’elles ne sont pas très importantes.

Déjà, le mois dernier, les Unités de protection du peuple kurde (YPG) et l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH) faisaient était d’autres attaques à l’arme chimique menée par Daech. D’après l’YPG, principale force kurde syrienne, celles-ci se sont déroulée le 28 juin le quartier de Salhiya, à Hassaké, ainsi qu’au sud de la ville, à Tall Barak. «Nos troupes exposées à ces attaques ont eu des brûlures à la gorge, aux yeux et au nez, accompagnées de maux de tête, des douleurs musculaires, une perte de concentration, des problèmes de mobilité et des vomissements», indique l’organisation. À Tall Barak, l’OSDH évoque le chiffre de 12 combattants présentant ce genre de symptômes. Chez ses victimes, les tests d’urine ont révélé la présence de d’une composante habituellement retrouvée dans les pesticides.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “L’Etat Islamique utiliserait des armes chimiques au chlore contre les Kurdes

    1. Laurence

      Mais là l’ONU ne dit mot !

      CRIME CONTRE L’HUMANITE !!!

      Entre autre crimes bien entendu !!!!!!!!!!!!!!!
      J’ai beaucoup d’admiration pour les femmes Kurdes qui se battent aux cotés des hommes
      Et si elles en danger elles se font sautées et là ces pourris ne vont pas aux paradis ces CONS , et là ils ont peurs !!!!

    2. Alauda

      Pas assez douée pour traduire ce texte, même avec Google trad. mais je le pense aussi : Kurdish Independence Is the Only Solution for the World
      http://time.com/3105066/kurdish-independence-iraq/
      (14/08/2015)

      « Alors que l’Occident célèbre le centenaire de la Première Guerre mondiale qui a divisé le Moyen-Orient et a laissé les Kurdes sans État, il est temps de se racheter et de laisser les Kurdes rejoindre la communauté mondiale en tant qu’État souverain. »

    3. sarah

      Le bistrot n’est pas à elle et à son muzz. Mais c’est parce que parfois, je survole ou je lis très vite et tape aussi rapidement. Elle, c’est parce qu’ elle ne sait pas lire. Mais je finis toujours par relire comme pour tout discours ou travail écrit : c’est une étape très importante.

      Je suis allée sur JSS News : ce tenancier de bistrot doit aussi ne pas servir du Fanta, du Sprite, du Vittel, du Vichy et d’autres eaux minérales. S’il est musulman, il ne peut pas servir d’alcool non plus à cause de sa religion. Il faut donc qu’il ferme son bistrot car les gens ne vont pas payer pour boire l’eau du robinet.

      Pour en revenir aux cocos, les communistes ont été complices des deux plus grands génocides de l’histoire : le génocide cambodgien avec Pol Pot et le génocide des juifs avec Hitler; les dirigeants de l’URSS avaient conclu un pacte germano-soviétique avec Hitler qu’ils ont rompu UNIQUEMENT parce que le Führer avait attaqué leur pays, sinon, ils auraient laissé faire.
      Et ces gauchistes s’apprêtent à être complices d’un troisième génocide commis par le Hamas, le Hezbollah et le Jihad Islamique sur les juifs d’Israël mais ils n’ont tiré aucune leçon de l’histoire par manque de neurones. En France, ils aideront ces mouvements terroristes en éliminant les juifs peu ou prou sionistes, soit 90 % d’entre eux, comme du temps de la guerre d’Algérie où les cocos aidaient les algériens à faire exploser des bombes en France.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *