toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

L’esclavage sexuel dans l’État islamique : pratiques, discours sur les réseaux sociaux… Jabhat Al-Nosra : « l’EI prend nos femmes pour en faire des esclaves sexuelles »


L’esclavage sexuel dans l’État islamique : pratiques, discours sur les réseaux sociaux… Jabhat Al-Nosra : « l’EI prend nos femmes pour en faire des esclaves sexuelles »

L’esclavage sexuel de l’État islamique (EI) est sujet à débat depuis le kidnapping de femmes yazidies par le groupe à Sinjar, en Irak, en juin et juillet 2014. Les combattants et partisans de l’EI avaient alors immédiatement nié toute exploitation sexuelle des femmes. Ce discours a changé lorsque l’EI a publiquement reconnu que les combattants de l’organisation retenaient en captivité des esclaves sexuelles, dans la quatrième édition de son magazine en anglais Dabiq, publié le 12 octobre 2014, justifiant cette pratique en citant des interprétations religieuses.

Les combattants et partisans de l’EI discutent ouvertement du sujet sur les réseaux sociaux, par exemple en abordant la question de savoir si les femmes peuvent légitimement être réduites en esclavage selon les préceptes religieux de l’islam. Ces conversations sur les réseaux sociaux révèlent aussi des informations sur les lieux où ces femmes sont détenues, leurs conditions de vie, leur prix actuel et d’autres questions, telles que la possibilité de faire du commerce d’organes humains.

L’EI pour sa part est fermement convaincu que cette pratique bénéficie tant aux esclaves et maîtres qu’à la société en général, alléguant que les esclaves tirent profit de leur situation qui leur permet de découvrir l’islam et de pouvoir se convertir. Parmi les défenseurs de l’esclavage sexuel figurent de nombreuses femmes, membres et supporters de l’EI, qui en font l’éloge sur les réseaux sociaux et dans des articles et publications de l’EI.

L’EI est conscient que la question de l’esclavage sexuel est très sensible, en particulier en Occident ; aussi l’utilise-t-il ouvertement pour menacer et provoquer ses ennemis. Ainsi, dans la neuvième édition de Dabiq, publiée le 21 mai 2015, un article présentait un scénario dans lequel la Première Dame, Michelle Obama, était vendue au marché des esclaves.

Si l’EI et ses partisans soutiennent et encouragent l’esclavage sexuel, la question de savoir qui exactement peut être réduit en esclavage divise. Si le groupe maintient que les femmes musulmanes ne sont pas concernées, des discussions sur les réseaux sociaux le démentent. Des faits indiquent que des femmes musulmanes appartenant à des groupes qualifiés par l’EI d’apostats ou d’infidèles – comme les chiites et même des musulmans sunnites qui ne partagent pas son idéologie – sont aussi réduites en esclavage. En outre, des femmes musulmanes seraient réduites au même sort par des combattants kurdes.

La question de l’esclavage sexuel est également un sujet de vives tensions entre l’EI et Jabhat Al-Nuosra (JN). Les membres de JN et les chefs religieux pro-JN accusent l’EI de capturer des femmes du groupe pour en faire des esclaves sexuelles, une accusation démentie par l’EI. Des discussions sur les réseaux sociaux de membres de JN montrent que le groupe dénonce l’esclavage sexuel en s’appuyant sur les opinions de cheikhs considérés comme des autorités religieuses incontestables, tel Abu Qatada Al-Falastini, qui s’y oppose avec véhémence et critique avec force l’EI pour son soutien à cette pratique.

Selon JN, la capture de femmes non musulmanes pour en faire des esclaves sexuelles risque d’entraîner des représailles des ennemis des musulmans. Certains membres du groupe considèrent même l’esclavage sexuel comme un viol, un grave délit dans l’islam.

Le rapport en anglais (suivre plus bas le lien) examine les déclarations officielles de l’EI sur ce sujet ainsi que des échanges sur les réseaux sociaux de partisans et de membres de l’EI en Occident. Il présente aussi le point de vue de JN, notamment à partir de discussions sur les réseaux sociaux, et illustre le conflit entre les deux principaux groupes rebelles opérant en Syrie aujourd’hui.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 5 thoughts on “L’esclavage sexuel dans l’État islamique : pratiques, discours sur les réseaux sociaux… Jabhat Al-Nosra : « l’EI prend nos femmes pour en faire des esclaves sexuelles »

    1. yoniiii

      hi

      la notion de genocide doit etre integert avec l esclave sexeul des infidel

      car l islame a codifier dans la sharria le droit d exterminer et de genocider les non muzz

      par effet direct tuerie
      ou par effet indirect en rediusant la democraphie des infidel afin qu il disparaisse
      ce qui est une forme de genocide

      by

    2. yoniiii

      hi

      l esclavege des femme infidel rediut de faite la demographie des infidel en la rediusnat

      ce qui doit etre considerer comme un genocide
      cxar de faite cela est fait dans se but

      by

    3. Marc

      L’esclavagisme, sexuel ou non, a toujours existé avec l’islam. N’est ce pas la principale des raisons pour lesquelles les Européens ont envahis les pays musulmans du pourtour méditerranéen ?
      Ça et bien sur, pour faire cesser les razzias sur les cotes méditerranéennes.

    4. michel laporte

      L esclavage sexuelle est partout dans le monde. Car nous vivons une guerre de religion.
      Et le viol via l esclavage sexuelle est une des facon de convertir, car l union sexuelle est une fusion des champ d energies qui compose l etre humain.

      Mais in est pas salutaire comme certain le dise. Au contraire la soumission est des plus agressive ici et la .bien sur que les femmes qui les laisse faire ne disent jamais u. Mot ni ne contredit sont moins agresser .mais il s en suit une infiltration radicale de leur mode de pensee au point d hair ceux qu elle aimaient avant ce viols.

      J ai vu toute les religions pratiquer ce viol et m offrir des cadeaux a sexuelle pour mon adhesion mais j exclut le judaisme.

      Si vous en trouver c est qu il y a meme des Rav wui sont infiltrer par ce mode de conversion sournois ,agressif par moment et chatouillant par d autres.

      Nous vivons une periode vraiment chaos ou les forces de l ombre (les plus mafioso) tirent des ficelles a grandes echelle et sont dans toutes les hierarchies sociales pour influencer par des cadeaux de toutes sortes ou des menaces de toutes sortes et cela avec silence imposer. ou souffrance imposer. une guerre de melange de sciences physiques et de sciences religieuses ou spirituelles.

    5. michel laporte

      J ai dis que seul le Judaisme n a pas voulu l esclavage secuelle et a resister le plus qu il le pouvait. Mais aux derniere tentative de communication subtil il n y a plus de reponse d eux. Seul une memoire artificielle reste pour les emitter. Soyez donc prudent avant de vouloir faire des choix.verifier vos faits par vous meme.

      Pour moi il semble que de salle crapules tentent de les emiter apres les avoir sauvagement agresser.

      Shalom Shalom Shalom

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    Copy link
    Powered by Social Snap