toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le roi d’Arabie Saoudite a quitté la Côte d’Azur pour le Maroc


Le roi d’Arabie Saoudite a quitté la Côte d’Azur pour le Maroc

C’est la fin d’une villégiature polémique. Après huit jours passés en France, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, le roi d’Arabie saoudite, a pris ce dimanche un vol à destination de Tanger, au Maroc. Une grande partie de sa suite l’accompagne dans ce voyage: selon la préfecture des Alpes-Maritimes, la moitié ou les deux tiers des quelque mille Saoudiens résidant à Cannes vont quitter en même temps que lui les palaces de la Croisette.

La préfecture, confirmant une information de Nice-Matin, n’était pas en mesure d’indiquer si le roi, qui était arrivé sur la Côte d’Azur le 25 juillet, a prévu de séjourner de nouveau durant le mois d’août dans sa villa de Golfe-Juan, dans la commune de Vallauris. Initialement, l’ambassade d’Arabie saoudite avait indiqué que le souverain était susceptible de séjourner en France entre le 20 juillet et le 20 août.

Peu probable que le roi revienne en France cette année

Il paraît cependant peu probable que le roi repasse par la France avant de regagner son pays, ont indiqué les autorités françaises. Le dispositif de sécurité entourant la villa du roi va être progressivement levé, a précisé la préfecture, et les baigneurs pourront de nouveau accéder, dès lundi, à la plage publique de la Mirandole située au pied de la villa.

La privatisation de cette plage avait créé une polémique importante avec, notamment, le lancement d’une pétition en ligne qui a recueilli plus de 150.000 signatures. Son instigateur, Jean-Noël Falcou, conseiller municipal d’opposition à Vallauris Golfe-Juan avait prévu de la remettre au préfet mardi. L’entourage du roi avait fait part de son mécontentement à l’égard de l’accueil qui lui a été réservé, mais rien n’indique cependant que le départ du souverain soit lié à cette levée de boucliers.

Image à la Une : La villa du roi d’Arabie Saoudite à Vallauris – AFP

SOURCE 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 12 thoughts on “Le roi d’Arabie Saoudite a quitté la Côte d’Azur pour le Maroc

    1. Armand Maruani

      Maintenant qu’il est parti , baignez vous à poil si vous le désirez .

      On n’est plus chez nous avec nomades en Rolls .

    2. Alice

      Belle connerie, c’est vrai qu’en France on n’a pas besoin de riches touristes, les commerçants , hotels , restaurants n’ont qu’à aller se rhabiller , ces clients-là ne dépensent pas low cost ils ne sont pas pour nous , les français étant ce qu’ils sont des jaloux compulsifs peuvent etre satisfaits, les recettes ne rentreront pas elles iront au Maroc . En conclusion nous auront les pauvres , profiteurs et de manière générale vivront sur le dos de la France !

    3. Alauda

      Mécontent à l’égard de l’accueil qu’il a reçu ! Non mais je rêve : il a écarté deux policières des forces de sécurité mises à sa disposition et payées sur NOS deniers.
      Ce roi d’un autre âge se croit tout permis et, tout en ne respectant pas NOS coutumes, voudrait que l’on plie devant ses usages : ici les femmes travaillent et conduisent des voitures, voire des avions. Et sur les plages, on ne pratique pas la séparation des sexes, parce que NOS hommes sont éduqués et savent se tenir en société.
      La prochaine fois, qu’il fasse donner du bromure à sa suite, ça calme.

    4. capucine

      qu’il reste chez lui … il n’a qu’a venir hors saison pour ne pas perturber les français en vacances qui veulent profiter des plages du littorale français …
      si en Arabie saoudite ils pratiquent la charia ,ici il doit se plier aux loi Françaises …
      par contre le départ du roi et sa suite de 500 personnes sont une perte d’argent pour les boutiques de luxes et les grands hôtels de luxes !!

    5. trynyty

      Bon vent dégage avec ta charia et il faudrait pas qu il oubli de régler la ardoise de 3 millions dans le cul qu ils viennent de mettre aux hôpitaux de Paris ou ils ne ont pas à ce plaindre de l accueil à ce prix

    6. Alauda

      Top 7 des mauvais payeurs :
      Algérie (31,6 M€ ) champions de France
      Maroc (11 M€)
      Etats-Unis (5,7 M€)
      Belgique (4,9 M€)
      Tunisie (4,7 M€)
      Italie (4,1 M€)
      Arabie saoudite (3,7 M€)

    7. PAUL

      Une transaction foncière entre une famille princière saoudienne et un promoteur immobilier marocain révèle au grand jour l’achat massif de terres et de biens immobiliers, opéré par les Al-Saoud au cours de ces quinze dernières années au royaume chérifien. La vente aux enchères d’un terrain de 93 hectares à proximité d’Agadir, lancée par les héritiers du prince Sultan Ben Abdelaziz Al-Saoud, a permis aux Marocains de découvrir le pot aux roses. Ce défunt prince saoudien, grand amoureux du faste et des soirées rythmées marocaines, avait acquis d’innombrables propriétés et des biens immobiliers et fonciers au Maroc à des prix attractifs, grâce à ses relations intimes avec le roi Mohammed VI qui lui facilitaient tout. Au bout d’une dizaine d’années, il détenait l’un des parcs immobiliers les plus importants du pays et des propriétés foncières à perte de vue. Il y disposait des palais et des résidences, notamment à Casablanca, Agadir et Errachidia. Après sa mort, ses héritiers ont décidé de tout vendre. Le palais d’Agadir et celui d’Errachidia ont été cédés à l’émir du Qatar qui a lui-même acquis de nombreux autres biens immobiliers dans ce pays fossilisé par le Makhzen. Globalement, les richissimes monarques du Golfe (Arabie Saoudite et Qatar en particulier) possèdent d’immenses propriétés au Maroc, acquises grâce au roi Mohammed VI qui se prosterne devant eux pour un hypothétique soutien à son économie agonisante. A ces princes et monarques, il ne refuse absolument rien. Car, à l’échelle individuelle aussi, le souverain marocain partage avec eux beaucoup d’investissements et de juteuses transactions économiques. Alors que le pays s’enfonce dans une crise économique inextricable, les membres des familles régnantes saoudienne et qatarie multiplient les acquisitions foncières, poussant les pauvres paysans à abandonner leurs terres fertiles, en les privant presque des eaux souterraines intensément utilisées pour irriguer le gazon de leurs somptueuses demeures. Ces achats massifs, qui sont perçus par une bonne partie de la société marocaine comme une nouvelle forme de colonisation par les enturbannés du Golfe, ne s’arrêteront pas, tant le roi Mohammed VI a besoin de la protection de ces monarchies ultra-riches qui, par leur aumône, permettent encore à son pays d’éviter une implosion aux conséquences irrémédiables (renversement de la monarchie, accélération de l’indépendance du Sahara Occidental, etc.). Sans l’assistanat de l’Arabie Saoudite et du Qatar, la monarchie marocaine ne pourra pas tenir longtemps face à la crise profonde d’un pays qui vit au-dessus de ses moyens et qui dépense des milliards de dollars – qu’il n’a pas – pour vendre une fausse image d’ouverture et de modernité à l’Occident. Surendetté, le Maroc vit, en effet, de l’aide financière saoudienne et qatarie et ne pourra jamais rembourser sa dette abyssale, ce qui mettrait définitivement fin à l’indépendance déjà hypothéquée de ce pays qui vit de la «prostitution politique». Et les multiples actions visant à améliorer son image à l’international ne changent en rien sa triste réalité et n’arrachent nullement son peuple de la misère sociale de plus en plus palpable dans le Rif marocain qui vit de la culture du cannabis, elle-même contrôlée par le Makhzen. Cela, en dépit de nombreux artifices trouvés ces dernières années par le gouvernement marocain pour faire croire que le pays avance : des projets titanesques à coups de milliards empruntés, des festivals Taïwan copiés sur les vrais festivals de renommée mondiale de cinéma notamment et des chaînes de télévision mimant maladroitement les plateaux télé français. Le Maroc affiche également une volonté de faire de l’organisation de grands événements sportifs internationaux un levier de croissance économique et de développement de son image et de son attractivité dans le monde. Mais le peuple marocain ne vit toujours pas mieux.

    8. Alauda

      Encore une petite tranche de polémique pour la fin de la première semaine d’août :
      Le roi d’Arabie, fervent partisan de la théorie du complot, n’aime pas perdre la face. Alors qu’il était encore le prince Salman, il avait attribué au Mossad l’attaque du 11 septembre, devant un ambassadeur américain !
      Ce n’est qu’en 2003, après le triple-attentat à Riyad, que les Saoudiens ont admis devant les preuves fournies que des terroristes pouvaient venir de leur royaume, mais non sans ramener sur le tapis de colère « la question palestinienne ».
      http://www.i24news.tv/fr/actu/international/81030-150805-le-roi-d-arabie-saoudite-a-accuse-le-mossad-pour-le-11-septembre
      Publié 05 Août 2015

      N’attendons pas des adeptes de « la religion parfaite » qu’ils conçoivent l’étrangeté de la culpabilité « cogitatiòne, verbo, òpere et omissiòne ».

    9. Alauda

      Vu ceci ce matin : https://twitter.com/Badre_Amine/status/635426949863731200

      A titre de comparaison :
      http://www.nicematin.com/derniere-minute/la-plage-du-grand-duc-du-luxembourg-a-bormes-les-mimosas-vaut-elle-une-polemique.2316412.html
      Publié le samedi 22 août 2015

      Même si une réglementation temporaire est appliquée, « il est tout de même autorisé de traverser la plage à pied sur le domaine public maritime. »
      Et les femmes en uniforme ne sont interdites sur la plage. CQFD

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap