toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le Front National va-t-il faire son entrée à Sciences Po Paris, l’école du pouvoir en France?


Le Front National va-t-il faire son entrée à Sciences Po Paris, l’école du pouvoir en France?

C’est une petite révolution qui risque de faire frémir la vénérable école de la rue Saint-Guillaume. Quatre étudiants de l’école de l’élite de la République souhaitent créer une antenne Front national.

Le Front national est-il en train d’avancer toujours plus loin dans sa stratégie de dédiabolisation? C’est en tout cas ce qui ressort de cette initiative portée par ces étudiants, et validée par le parti de Marine le Pen.

Rue Saint-Guillaume, on trouve déjà des antennes de la plupart des partis politiques dont évidemment le Parti socialiste et les Républicains (LR).

Cependant le projet de cette association étiquetée Front national doit, pour aboutir, remplir quelques conditions pour le moins drastiques. Une demande officielle de création d’association à l’établissement doit d’abord être déposée. Au moins 120 étudiants, sur les 10.000 élèves que comptent l’école, doivent ensuite la soutenir qu’elle soit reconnue.

Loading...

Dés lors, une fois ces conditions remplies, le FN pourra réserver des salles, organiser des évènements et distribuer des tracts à l’intérieur du bâtiment. Surtout, il pourra demander des subventions à l’école.

L’un des étudiants porteur de l’initiative, David Masson-Weyl, est proche du numéro 2 FN, Florian Philippot. Les autres viennent d’horizons aussi variés que le parti socialiste, les Républicains, et même le Front de Gauche. Mais ce groupe d’étudiants entend fédérer et serait en contact avec les souverainistes de Debout la France et du Mouvement Républicain et Citoyen.

Si l’initiative aboutit, cela aurait évidemment une portée symbolique pour l’école, laquelle forme depuis 143 ans l’élites politique, économique et médiatique française. Parmi les anciens élèves de l’école, on compte ainsi quelques présidents de la République, dont Georges Pompidou, François Mitterrand, Jacques Chirac et François Hollande. Dominique de Villepin, Lionel Jospin, Alain Juppé, Édouard Balladur ou Michel Rocard, tous anciens Premiers ministres sont également diplômés de la prestigieuse école.

Avant le pouvoir, le FN vise ainsi l’école du pouvoir. Mais celle-ci, réputée pour un tropisme à gauche, risque de ne pas accueillir l’initiative frontiste avec grand enthousiasme. Un débat sur le thème de l’Europe, organisé au sein de l’école en 2013, avait été ainsi annulé, en raison de la présence de Florian Philippot.

Source





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental



Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *