toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Le djihadiste qui ridiculise la République


Le djihadiste qui ridiculise la République

Diaby est mort en Syrie, en martyr du djihad . « Niçois » d’origine sénégalaise, ancien braqueur, il avait recruté une centaine de combattants essentiellement « niçois » partis se battre en Syrie. Ces chiffres donnent le tournis. Ils nous renseignent un peu plus sur les véritables sens des mots « jeunes » ou « banlieues », ces langages codés qu’emploient pudiquement, c’est-à-dire hypocritement, les journaux du conformisme « républicain ».

Le modèle républicain n’intègre pas, il est en échec tandis que l’islam conquérant des djihadistes remporte la bataille des esprits. C’est lui qui intègre la jeunesse des banlieues, qui la recrute.

Depuis quarante ans d’une immigration de masse, essentiellement musulmane, nos élites rêvent d’intégration et d’un soi-disant « islam de France » qui serait compatible avec notre laïcité. Aujourd’hui le mythe s’effondre. L’influence des plus radicaux est massive et Christian Estrosi a eu raison de parler d’unecinquième colonne.

Omar Omsen Diaby, il y a peu, arpentait les rues de Nice. Un fait qu’applaudissent les mondialistes apôtres « d’une France ouverte sur le monde ». Des louanges au « vivre ensemble » avec des migrants venus de partout, accueillis tout autant par les libéraux du MEDEF que par les militants de l’ultra-gauche internationaliste.

Loading...

À nos yeux Diaby n’aurait jamais dû quitter le Sénégal et aurait dû y vivre avec ses trois femmes et ses six enfants. Il n’aurait jamais dû vivre à Nice, tout comme la centaine de « Français » qu’il a enrôlés. Mais « Français » a-t-il encore un sens à l’heure d’un laxisme de masse qui prétend accueillir tout ce qui se présente à nos frontières ?

Nous ne pleurerons pas Diaby, pas plus que les Merah ou autres Coulibaly. Leur place, leur vocation est plus de vivre et de se battre en Syrie qu’en France et nous plaignons les pauvres Syriens qui doivent, avec Bachar Al Assad combattre toute cette engeance.

Quant à Diaby il est déjà remplacé par un autre émir, Abu Waqqas, « originaire » de Savoie, preuve que l’intégration n’est qu’un mythe nuisible auquel ne feignent de croire que les ministres de l’intérieur et des propagandistes habitués des plateaux télé.

SOURCE 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 2 thoughts on “Le djihadiste qui ridiculise la République

    1. Laurence

      C’est le problème de l’immigration en ce moment .
      il y en a qui font partis des réseaux terroristes da,s le lot
      mais ça ne dérange pas grand monde apperament

    2. Debout

      Entièrement d’accord avec ces réflexions !

      Si auparavant, la France, forte encore, aux structures socio-économiques et
      culturelles encore assez solides, encore certaine de ses valeurs, pouvait accueillir, en quantité modérée, une immigration paisible dans l’ensemble,
      d’accord pour accepter les règles de la démocratie et de la République, elle
      ne le peut plus maintenant, économiquement affablie, ne croyant plus en elle-même et ses valeurs, dans l’enseignement de sa langue et de son histoire, ébranlée et noyée dans ses fondements culturels par un flot incessant d’immigration hétéroclite, sans repères, se fichant souvent éperdument du pays d’accueil et sans aucun désir d’intégration…Certains voulant même nous forcer à adopter , parfois avec violence, un style de culture qui est loin d’être la nôtre, dans ses fondements comme ses coutumes. L’unité nationale, d’abord blessée, est maintenant brisée, et pour beaucoup, ne veut plus rien dire..
      De nombreux ‘enfants de France sont maintenant les « enfants perdus » de la République….
      Je pense que la France aussi, perd son honneur…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *