toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

Google rebaptise sa page pour les territoires palestiniens « Google Palestine », alors qu’ailleurs le pays n’est pas indiqué


Google rebaptise sa page pour les territoires palestiniens « Google Palestine », alors qu’ailleurs le pays n’est pas indiqué

Google est à l’origine d’un véritable incident diplomatique avec Israël, après avoir rebaptisé sa page pour les territoires palestiniens en « Google Palestine ». Un petit détail d’affichage sur la page d’accueil du moteur de recherche, mais qui donne au territoire un statut d’État.

Cette initiative a beaucoup plu aux autorités palestiniennes. Beaucoup moins aux Israéliens qui considèrent que la compagnie n’a pas à s’impliquer dans la politique internationale.

Déjà en 2013, Google avait remplacé la mention « Territoires palestiniens » par « Palestine » sur sa page palestinienne, ce qui n’avait pas manqué d’agacer les autorités israéliennes.

Le porte-parole au ministère des affaires étrangères de l’Etat hébreu, Yigal Palmor, s’interroge « sur les raisons controversées derrière cette implication surprenante d’une entreprise internet privée dans la politique internationale ».

Pour justifier ce changement sémantique « dans tous nos produits », le porte-parole de Google, Nathan Tyler, s’est basé sur la qualification choisie par l’ONU – la Palestine avait obtenu en novembre le statut d’Etat observateur –, l’Icann (régulateur des noms de domaine sur internet) et « d’autres organisations internationales ».

Sabri Saïdam, conseiller du président palestinien, Mahmoud Abbas pour les télécommunications et internet, avait salué « un pas dans la bonne direction », y voyant un « résultat du vote des Nations unies ». « Nous espérons que Google Maps montrera aussi les terres palestiniennes confisquées par la colonisation israélienne », avait il ajouté auprès de l’AFP.

© Moshé Anielewicz pour Europe Israël News

Source

©  capture d’écran Google





Journaliste québécois, pro-atlantiste, pro-israélien,pro-occidental

Articles reliés


Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 6 thoughts on “Google rebaptise sa page pour les territoires palestiniens « Google Palestine », alors qu’ailleurs le pays n’est pas indiqué

    1. capucine

      oui sauf Google et son inscription ne changera pas le fait que la palestine ne sera jamais aux arabes palos , ce pays est fictif , il n’existe pas , et n’existera jamais malgré Google ! d’ailleurs Abbas aussi est un dirigeant virtuel il n’est plus président depuis décembre 2009 !!

    2. Michel N

      « les terres palestiniennes confisquées par la colonisation israélienne » Ils ne connaissent donc pas leur propre histoire… En tant que « palestiniens », ils n’en ont pas. Ce sont des Arabes d’origines variées, principalement d’outre-Jourdain.

    3. MBD

      Quand on est sur google map, Israel est le SEUL PAYS qui n’a pas l’utilisation de son écriture, l’alphabet hébraïque. Tous les autres pays avec d’autres alphabets sont utilisés, même les arméniens… Cela m’a toujours choqué, alors lire cet article ne m’étonne même pas.

    4. Armand Maruani

      @Sabri Saidam « un pas dans la bonne direction »,

      Rien que pour cette phrase Israêl devrait leur couper l’électricité et les laisser dans l’obscurité . Ils verront Google  » by night

      En plus ils n’ont pas payé la facture ils doivent des millions d’euros .

      Quelle bande d’abrutis . Ils n’ont vraiment rien dans le ciboulot .

    5. michel m

      Il y a d’autres moteurs de recherche. Laissez tomber google jusqu’à nouvel ordre. Vous me direz, oui mais nous sommes un petit nombre. Eh bien, même un petit nombre peu faire la différence. La preuve? Israel depuis plus de 4500ans.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap