toute l'information et l'actualité sur Israel, sur l'Europe, les news sur Israël et le Moyen Orient

.

« Ce n’est pas une petite fille, c’est une esclave. Coucher avec elle plaît à Dieu »


« Ce n’est pas une petite fille, c’est une esclave. Coucher avec elle plaît à Dieu »

Le New York Times a réalisé un reportage bouleversant sur les pratiques du viol au sein de l’Etat Islamique. Les témoignages de 21 victimes de djihadistes font froid dans le dos et révèlent les dessous d’un commerce répandu au sein de l’organisation terroriste.

Le New York Times a parlé avec 21 femmes et jeunes filles qui ont réussi à échapper aux mains   des djihadistes de l’Etat Islamique. Le grand quotidien américain a également analysé la communication du groupe terroriste sur la pratique du viol. Le journal a découvert un commerce du sexe très bien organisé, dans une « culture » (pour autant qu’on lui passe appeler cela ainsi…) où l’abus sexuel est toléré.

Une petite fille yézidie de 12 ans décrit notamment comment elle a été agressée sexuellement par un djihadiste. Pour justifier son geste, le combattant s’est d’abord longuement expliqué: ce qu’il allait faire n’était pas considéré comme un péché. Selon lui, le Coran lui donnait non seulement le droit de la violer mais il encouragerait même de telles pratiques.

« S’il vous plaît, arrêtez! »

« Je lui répétais que cela me faisait mal. « S’il vous plaît, arretez!« , témoigne la petite fille. L’homme l’a bâillonnée et lui a attaché les mains. Avant de s’occuper d’elle, il s’est mis à prier. « Il disait que selon l’islam, on pouvait violer une mécréante. Il disait qu’en me violant, il se rapprochait de Dieu. »

Autre témoignage: celui d’une Yézidie de 15 ans, esclave pendant neuf mois et vendue à un combattant irakien de 20 ans. Elle a raconté la même histoire effroyable. « Il disait que me violer, c’était sa prière à Dieu. Je lui ai répondu: « Ce que tu me fais, c’est mal. Cela ne te rapprochera pas de ton Dieu. » Sa réponse: « Non, c’est autorisé, c’est halal.« 

« Il a détruit son corps » . Les femmes sont mises aux enchères et présentées comme de la marchandise

L’EI a établi une structure ouvrant la voie à un commerce de femmes yézidies. L’organisation a mis en place un réseau de grands magasins qui accueille les victimes. Il y a des salles d’exposition où les femmes et les filles sont mises aux enchères et présentées comme de la marchandise. Elles peuvent être « inspectées » librement par les djihadistes qui sont intéressés. Ensuite, des véhicules remplis les conduisent vers leur destination.

Une esclave de 32 ans, elle, raconte comment elle s’en est beaucoup mieux tirée qu’une fillette de 12 ans, elle aussi détenue dans la même maison. Cette dernière a été violée jour et nuit, malgré des saignements très importants. « Il a détruit son corps. Elle était très infectée. Le djihadiste revenait sans cesse et me demandait: « Pourquoi ça sent si mauvais? » Je lui ai dit qu’elle souffrait d’une infection interne et qu’il fallait la soigner. Mais cela n’a jamais été fait. Je disais tout le temps: « C’est une petite fille! » et lui me répondait: « Non, ce n’est pas une petite fille. C’est une esclave. Elle sait très bien comment faire. Coucher avec elle plaît à Dieu.« 

Une « guérison spirituelle? »

Le commerce du sexe frappe principalement les femmes yézidies. Il s’agit d’une minorité kurde qui habitait initialement dans une région allant de l’Arménie à la Syrie. La communauté vit (vivait) aujourd’hui dans le nord de l’Irak. Tout le monde se souvient des images particulièrement terribles du Mont Sinjar, quand des djihadistes ont attaqué des villages entiers le 3 août 2014, en séparant hommes et femmes.

Les jeunes filles célibataires étaient habillées en blanc, emmenées dans des bus bondés pour être placées en isolement pendant des semaines, voire des mois. « C’était prépare à 100% », confie un activiste yézidi. « Il y avait des matelas, des assiettes, des couverts, de la nourriture et de l’eau prête pour des centaines de personnes. » Finalement, ces femmes ont été séparées en petits groupes pour être envoyées dans des régions contrôlées par l’EI en Syrie et en Irak, afin d’y être vendues comme des esclaves sexuelles.

Au sein de l’EI, il y a des directives spécifiques et des mémos internes qui décrivent avec précision les règles à respecter concernant l’esclavage. Et surtout, pour quelles raisons il est toléré. Les chefs de l’EI s’appuient sur une lecture très sélective et orientée du Coran qui tolère la violence et qualifie les viols de « guérison spirituelle » pouvant être considérés comme « vertueux ».

D’après l’enquête du New York Times, il y a tout de même une interdiction: coucher avec une esclave enceinte. Mais c’est à peu près tout…

L’article complet du New York Times à lire ici

 

SOURCE 







Avertissement de modération: Nous vous rappelons que vos commentaires sont soumis à notre charte et qu'il n'est pas permis de tenir de propos violents, discriminatoires ou diffamatoires. Tous les commentaires contraires à cette charte seront retirés et leurs auteurs risquent de voir leur compte clos. Merci d'avance pour votre compréhension.

Signalez un commentaire abusif en cliquant ici


Merci de nous signaler les commentaires qui vous semblent abusifs et qui contiendraient des propos:
  • * Antisémites
  • * Racistes
  • * Homophobes
  • * Injurieux
  • * Grossiers
  • * Diffamatoires envers une personne physique ou morale

  • 4 thoughts on “« Ce n’est pas une petite fille, c’est une esclave. Coucher avec elle plaît à Dieu »

    1. Elia

      C’est à vomir. Ce n’est pas des animaux, ce n’est pas des humains, alors c’est quoi ces gens ?
      Ce ne sont que des êtres anti-êtres, des anti-humains, des microbes, des virus, qu’il faut éradiquer, je ne vois pas d’autre issu pour l’humanité !

    2. Armand Maruani

      Ces mecs me font gerber . Ils méritent d’être écartelés par 4 chevaux comme le fut Ravaillac

    3. sarah

      Il faut les arroser de napalm les monstres de L’EI et y mettre le feu en leur disant : « Vous n’êtes pas des hommes, nous n’êtes même pas des sous-hommes et moins que des rats, vous n’appartenez à aucune espèce vivante. »
      L’Occident est trop tendre avec toute cette vermine.

    4. David

      Devant l’indifférence totale des nations du monde et de l’ONU, ce cancer gangrène le monde sans résistance. Au final Israel fera le boulot car seul un Peuple connecté au Véritable Bien ne fera de compromis quand l’avenir de l’humain est en jeu.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    0 Shares
    • Facebook
    • Twitter
    • LinkedIn
    • More Networks
    Copy link
    Powered by Social Snap